José Enrique Oña Selfa
...

José Enrique Oña Selfa Fille, sexe & fun Pour le créateur belge d'origine espagnole récemment promu directeur artistique de la marque Loewe, " le football a une connotation hypersexuelle ". Il a donc choisi de mettre en scène sa femme fétiche qui fantasme sous la douche en pensant à la tenue de son joueur préféré. " Le football, c'est un festival de muscles, précise José Enrique. C'est le sexe! C'est l'envie! Voilà pourquoi j'ai imaginé un short aux fesses bien marquées et un maillot avec un décolleté plongeant et une masse pectorale bien prononcée pour un footballeur en pleines formes! " Olivier Theyskens Esthétique chic La silhouette d'Olivier Theyskens émerge d'un constat attristé sur la tenue actuelle des Diables rouges. " Franchement, je trouve que leur équipement n'est pas beau du tout, affirme le jeune créateur. Ils ont des shorts de boxeur et on dirait qu'ils sont vraiment perdus dans leurs vêtements. J'ai donc imaginé une tenue beaucoup plus étriquée par souci d'esthétisme, mais dans un tissu qui serait légèrement Stretch pour une plus grande facilité de mouvement. La coupe s'inspire ici d'un terrain de football pour une silhouette qui, en définitive, se veut beaucoup plus design. " Véronique Leroy Pom-pom Diable Déhanchement, épaules nues, talons hauts... La silhouette dessinée par Véronique Leroy a une allure volontairement féminine. " J'ai décidé d'illustrer le Diable rouge par une pom-pom girl Diable rouge ", avoue d'ailleurs la styliste belge installée désormais à Paris. Clin d'oeil à la non-médiatisation du football féminin ou réel désir de voir nos vaillants joueurs habillés de la sorte? Véronique Leroy laisse planer le mystère autour de son audacieuse Diablesse qui porte, pour l'occasion, jambières à lacets, écharpe à carreaux et un ensemble short-maillot franchement sexy. Olivier Strelli Aérodynamique de choc Le Diable rouge imaginé par Olivier Strelli se veut avant tout sensuel et conquérant. " J'ai envie de donner aux joueurs belges une allure de winner et de mettre surtout en avant leur corps d'athlète, reconnaît le créateur. La silhouette est donc résolument moulante et sexy, mais aussi graphique et aérodynamique. D'ailleurs, je préconise les matières techniques pour cette tenue comme, par exemple, un nylon-viscose plutôt glissant pour que les Diables rouges soient non seulement plus rapides, mais pour éviter aussi qu'ils ne se fassent trop tirer le maillot. " Pour la réalisation du croquis qu'il voulait très réaliste, Olivier Strelli a fait appel au dessinateur de BD André Osi avec lequel il compte collaborer prochainement.Frédéric Brébant