Guia La Bruna. Ses palettes chromatiques, toujours délicatement poudrées déclinent des tons champagne, ivoire, terre de Sienne, rouge subtil. Parfois, des fleurs des champs, des paons, des pluies de sequins ou des rayures subtiles égaient les matières. Partout, des rubans de satin, à nouer sur les côtés, sur le décolleté ou sur les épaules. Pas de stretch, de Lycra ni d'élastiques, mais des matières caressantes pour la peau : lin ultrafin ou mousselines translucides. Les parures un brin rétro, aux noms rigolos (" Dreamy Girl ", " Fille à papa ", " Sweet Chick " ou " Touch of Gold "), empreintes de luxe mais illuminées de fraîcheur, sont un hymne à la féminité. Les caracos de Guia La Bruna, eux, ne demandent qu'à prendre le dessus pour sortir dans la rue, accompagnés d'un jeans.
...

Guia La Bruna. Ses palettes chromatiques, toujours délicatement poudrées déclinent des tons champagne, ivoire, terre de Sienne, rouge subtil. Parfois, des fleurs des champs, des paons, des pluies de sequins ou des rayures subtiles égaient les matières. Partout, des rubans de satin, à nouer sur les côtés, sur le décolleté ou sur les épaules. Pas de stretch, de Lycra ni d'élastiques, mais des matières caressantes pour la peau : lin ultrafin ou mousselines translucides. Les parures un brin rétro, aux noms rigolos (" Dreamy Girl ", " Fille à papa ", " Sweet Chick " ou " Touch of Gold "), empreintes de luxe mais illuminées de fraîcheur, sont un hymne à la féminité. Les caracos de Guia La Bruna, eux, ne demandent qu'à prendre le dessus pour sortir dans la rue, accompagnés d'un jeans. Sonia Rykiel. Depuis deux ans, Sonia Rykiel cartonne avec sa propre ligne de lingerie où l'on retrouve la sensualité et l'impertinence du prêt-à-porter maison. Pas de romantisme ou d'esprit boudoir pris au premier degré, ni d'exubérance d'effets. Nathalie Rykiel, fille de la créatrice et directrice artistique de la marque, privilégie la dentelle, le satin, les micofibres et toutes les matières fines au toucher glissant. Des rayures multicolores, des strass, des mots, du noir, du rose et du fuchsia reviennent en leitmotiv dans chaque collection. Chantal Thomass. Prêtresse absolue du dessous au chic canaille, elle persiste et signe, depuis 1976, dans sa vision de la femme sexualisée, à la fois belle de jour et de nuit. Cet été, Chantal Thomass nous charme avec quatre collections. Sur " Merveilleuse " flotte un parfum rétro et romantique. Ce thème est illustré en noir ou par un superbe motif floral. Les soutiens-gorge, inspirés du corset, ont de petites manches à volants en guise de bretelles et s'agrémentent de lacets en satin. " Affriolante " bat au rythme du flamenco avec ses imprimés à pois associés aux volants, le tout décliné en noir et blanc ou en noir et rouge. " Sublime " s'inspire des tuniques drapées de la Grèce antique et marie admirablement le tulle aérien et la dentelle Leavers, en noir et ivoire. " Tulle Froncé ", enfin, interprète le glamour des stars des années 1950, en version pois noirs sur fond blanc. Carine Gilson. Chez cette créatrice bruxelloise, rien que des bijoux, réalisés à la main, dans ses ateliers à Bruxelles, en soies lyonnaises les plus précieuses et en dentelles Chantilly les plus fines. Cet été, Carine Gilson nous envoûte avec une toute nouvelle dentelle, une pure merveille des années 1950, spécialement refaite pour elle. Les arabesques raffinées et richissimes, noires uniquement, sont incrustées en asymétrie sur les nuisettes, les tops et les parures. La nouveauté souffle aussi sur les formes. Un soutien-gorge triangle, sans armatures, inspiré des fifties, donne un très beau galbe. Carine Gilson propose aussi une nouvelle matière, un mélange soie- coton léger comme un souffle. Les coloris ? Baby blue, mango et saumon, pimentés par un superbe rouge vif. Bien Fée Pour Toi. Vanessa Schleimer a travaillé pour Stella Cadente, Lagerfeld Gallery et la maison Torrente avant de lancer, en 2005, sa griffe Bien Fée pour Toi. Du chic, du fun et du glamour avec une bonne dose de fraîcheur et de fantaisie : on retrouve ce credo dans le thème " Un ange passe ", à la fois sexy et angélique où le charme hyperféminin s'allie à la pureté du blanc. Le thème " Comme une Poupée " met en scène " Lolita ", avec ses modèles en tulle plumetis rose, orné de rubans satin vert anis ou en tulle blanc, agrémenté de rubans velours fuchsia. Plus extraverti, le thème " Une sirène à Paris " se porte dessus-dessous. Les parures en tulle conjuguent les duos chromatiques corail et granny ou mauve et bégonia, s'ornent de larges rubans en satin et sont bordées de dentelle " écaille de poisson ". Lolita Lempicka pour Etam. La créatrice vedette des années 1990 continue, plus discrètement, à imaginer une mode " de femme pour les femmes ". Lorsque Etam l'a invitée à imaginer une collection, Lolita Lempicka (lire aussi son interview dans notre rubrique " Expresso " en page 90) n'a pas hésité à appliquer cette philosophie empreinte de charme, de fraîcheur et de féminité qui lui est si chère. Pour la première fois, elle a dessiné aussi, avec brio, une mini-ligne de lingerie. Deux soutiens-gorge, un string, une culotte, un boxer, un top et une nuisette affichent des teintes nacrées (rose fané, céladon et ivoire) égayées d'un semis de petites fleurs. " Un peu sainte nitouche, pas aguicheur, plutôt romantique ", affirme la créatrice. Jenny Packham pour Wonderbra. Diplômée du prestigieux Saint Martins College de Londres, la créatrice britannique est une étoile montante de la scène fashion internationale. Son style ? Rien que du glamour hollywoodien. Wonderbra lui a donné carte blanche pour concevoir sa première ligne " créateur ". Les quatre thèmes conjuguent de la lingerie, évidemment, et des robes assorties. Le fil rouge ? Soutien-gorge pigeonnant et " Strass et paillettes " à fond. " Flower Power " opte pour un motif fleuri, typiquement british et nostalgique à souhait. " Jungle Fever " réinvente l'incontournable thème " Moi, Jane " avec son mythique imprimé léopard. " Wonder Geisha " combine un superbe imprimé floral noir et blanc avec de la dentelle pailletée et un volant coquin sur les hanches. " Diamonds Forever ", la parure la plus glamoureuse, associe des lignes typiquement fifties et un soutien-gorge ponctué d'une pluie de strass. Carnet d'adresses en page 86.Barbara Witkowska