Sans ce monde-là, il y a les stars qui n'offrent d'elles qu'une beauté figée sur papier glacé. Rien de personnel. Juste une image savamment contrôlée. Et puis, il y a des filles épatantes comme Liv Tyler qui ont le chic pour se raconter, sans prétention, tout en gentillesse. Qui n'esquivent pas les questions et qui partagent même leurs petits secrets de jeune maman comblée. Cet après-midi d'avril dernier où elle devait rencontrer quelques journalistes dans une suite d'un grand hôtel parisien, celle qui incarne la femme Givenchy depuis 2003 était à la recherche d'un dragon pour son fils Milo. " Mais pas n'importe lequel, ses ailes doivent pouvoir bouger ", confie-t-elle, dans un sourire de madone irrésistible. Le petit garçon n'est pas avec elle, mais il habite toutes ses confidences.
...

Sans ce monde-là, il y a les stars qui n'offrent d'elles qu'une beauté figée sur papier glacé. Rien de personnel. Juste une image savamment contrôlée. Et puis, il y a des filles épatantes comme Liv Tyler qui ont le chic pour se raconter, sans prétention, tout en gentillesse. Qui n'esquivent pas les questions et qui partagent même leurs petits secrets de jeune maman comblée. Cet après-midi d'avril dernier où elle devait rencontrer quelques journalistes dans une suite d'un grand hôtel parisien, celle qui incarne la femme Givenchy depuis 2003 était à la recherche d'un dragon pour son fils Milo. " Mais pas n'importe lequel, ses ailes doivent pouvoir bouger ", confie-t-elle, dans un sourire de madone irrésistible. Le petit garçon n'est pas avec elle, mais il habite toutes ses confidences. " Son arrivée a-t-elle changé ma vie ? Mais oui, évidemment. Comment pourrait-il en être autrement ? " L'actrice qui reprendra bientôt le chemin des studios pour tourner dans The Romantics - tiens ! presque le même nom que la nouvelle palette de maquillage de Nicolas Degennes pour Givenchy (Les Romantiques pour l'hiver 09-10) -, n'a pas attendu d'être maman pour avoir l'esprit de famille. " Ma mère et ma grand-mère, Bebe Buell et Dorothea Johnson, m'ont tout appris, poursuit Liv Tyler. Je les regardais se coiffer, se maquiller lorsque j'étais enfant. Elles m'ont enseigné sans que je m'en rende compte, tous leurs gestes de beauté. " Autant de petits rituels que la belle prend très au sérieux. " Soigner ma peau du mieux que je peux, c'est mon boulot ", admet-elle en parlant de son rôle d'égérie, un job qu'elle assume sans se forcer. " C'est fun d'essayer de nouveaux maquillages, des robes magnifiques pour les shootings des campagnes de promotion. Je me sens belle ces jours-là. Et puis surtout, j'ai la chance de voyager partout dans le monde, de rencontrer des femmes, d'échanger avec elles ces petits trucs beauté. " Des instants de plaisir qui font partie de sa vie " aussi en dehors de Givenchy ". Ce qu'elle n'aime pas trop ? Qu'on lui colle des étiquettes glam, rock ou les deux. Qu'on cherche à la faire entrer dans des petites cases. " Je suis moi, c'est tout, s'exclame Liv Tyler. J'ai la chance comme actrice de pouvoir jouer des personnages très différents, d'explorer toutes sortes de facettes, de me transformer physiquement, aussi. J'apprends énormément de mes rôles au cinéma. Je suis loin de me connaître sur le bout des doigts ! " Oscillant sans cesse entre l'adrénaline des tournages et les bonheurs tout simples de son quotidien de mère, Liv Tyler ne choisit pas. Elle goûte à tout. Et partage sans compter. " Dormir reste la meilleure recette pour avoir un teint lumineux. Hélas, je ne dors plus assez car Milo me réveille tous les matins à 5 h 30, 6 heures les jours de chance. C'est très dur. Mais j'ai mes petits trucs. Quand je suis fatiguée, que ma peau souffre après un long vol ou un shooting où elle a été soumise à une rude épreuve, je me pose un masque. J'ai mes favoris, en doses uniques, que j'emporte toujours en voyage. Le Black for Light (photo) que j'applique en prenant un bain : ma peau s'illumine quasi instantanément. Ou le Wrinkle Defy dont les actifs sont imprégnés dans une feuille de papier. Celui-là, mon fils ne l'aime pas trop, je lui fais peur quand je l'appose. "" Parler une autre langue. Et pas seulement celle des elfes comme j'ai pu le faire sur le tournage du Seigneur des Anneaux. Le simple fait de devoir changer d'accent, même dans votre propre langue, ce n'est pas facile du tout. Votre bouche a tellement l'habitude de prononcer les mots d'une certaine manière. Il faut tout réapprendre, bouger autrement sa langue, c'est difficile d'être libre et naturel quand on doit tout le temps penser à cela. " " Mon fils Milo ! Tout mon monde tourne autour de lui. J'ai de plus en plus de mal à le quitter pour les tournages. C'est le challenge de toutes les mères qui travaillent. Heureusement, je crois qu'il comprend que c'est aussi la qualité des moments qu'on passe ensemble qui compte. Quand je suis avec lui, je m'implique à fond. Je le conduis à l'école, je cuisine pour lui. On joue, on prend des bains ensemble, on dort parfois tous les deux. Et puis, il a un superpapa ( NDLR : le rocker Royston Langdon dont Liv s'est récemment séparée) avec lequel il passe aussi beaucoup de temps. " " J'adore Stella McCartney, encore plus maintenant que je suis une maman. Les looks qu'elle propose sont chics et modernes à la fois. Prenez ses petites robes en sweat, vous n'avez qu'à jeter une veste dessus et voilà. Parfois j'achète un pull ou un cardigan chez elle, que je porte avec un jeans et un tee-shirt. Et ses accessoires sont top. Car ils sont toujours un peu punk rock. Cet été, je n'avais envie que d'une chose : ces sandales un peu treillis. J'avais juste peur qu'elles n'existent pas dans ma pointure. C'est un problème que je rencontre parfois chez Givenchy. Les silhouettes que je vois au défilé ne sont pas toujours disponibles dans ma taille. Tout est tellement minuscule ! "" Le Bikini ! Je ne comprends pas celles qui continuent à porter cela ! Rien à faire, en Bikini, vous êtes toute nue ! Si vous courez derrière votre gamin à la plage, vous devez rentrer le ventre en espérant que vos seins restent à leur place ! Rien de tel qu'un maillot une pièce. Mes préférés ? Ceux qui ont un petit côté rétro année 1970. "" Je me souviens, lorsque j'étais une toute petite fille, ma mère et ma grand-mère affichaient deux beautés très différentes. L'une avec ses longues robes flottantes et ses cheveux parfaitement séparés en deux par une raie, qu'elle lissait au fer à repasser. L'autre, extrêmement élégante, avec un chapeau et un maquillage soigné. Et moi, un peu garçon manqué, toujours à courir dehors. Mais je les regardais prendre soin d'elles et j'ai retenu tous leurs gestes. "" Vous me demandez ça à moi ? Mais je ne connais rien aux hommes ! Voyons, ce qui me fait craquer, ce sont les yeux, le sens de l'humour et les bonnes manières. J'aime les gentlemen. Comprenez des hommes qui traitent les femmes avec respect. Et puis pas trop d'eau de Cologne non plus. Le petit plus ? Qu'il sache faire quelque chose de ses mains, genre allumer un feu ou réparer une voiture. "" Nicolas Degennes ( NDLR : directeur artistique Maquillage et Couleurs chez Givenchy depuis dix ans) est un inventeur, un vrai. Il arrive sans cesse avec des idées nouvelles. Des textures, des coloris, un point de vue artistique aussi. J'étais récemment avec lui à l'île Maurice, et c'est là qu'il a trouvé l'inspiration pour des palettes de couleurs. Sur la base des bons moments qu'on a passés ensemble, à rire, à boire du rhum. " " Deux mascaras : L'Eye Fly (photo : en bas) pour le jour, Phenomen'eyes pour le soir. J'ai toujours sur moi un boîtier de poudre compacte Prisme Again ! J'adore son parfum. Je peux rester des jours entiers sans porter de rouge à lèvres, puis j'ouvre un tiroir et je retrouve mes bâtons de Rouge Interdit. Mon préféré du moment, c'est le rouge corail, Poetic Iris. J'ai craqué pour le nouveau fard à paupières Prismissime Eyes Poetique Blues n°58 (photo : en haut) aux notes bleues et rosées. Et puis, rien de tel qu'un peu de khôl pour booster le regard. Un trait de Parad'eyes Liner pour le soir. "Propos recueillis par Isabelle Willot