1. PROFUMO

" La Via Brera est réputée pour ses parfumeries : il y en a cinq aujourd'hui mais Profumo, la plus ancienne, reste ma favorite. Si vous cherchez un cadeau original, c'est là que vous devez vous rendre. Comme AGL, il s'agit d'une entreprise familiale, dirigée par une femme qui réussit à combiner tradition et ouverture sur le monde. On y trouve des senteurs italiennes rares, mais aussi par exemple la marque culte française Le Labo. "
...

" La Via Brera est réputée pour ses parfumeries : il y en a cinq aujourd'hui mais Profumo, la plus ancienne, reste ma favorite. Si vous cherchez un cadeau original, c'est là que vous devez vous rendre. Comme AGL, il s'agit d'une entreprise familiale, dirigée par une femme qui réussit à combiner tradition et ouverture sur le monde. On y trouve des senteurs italiennes rares, mais aussi par exemple la marque culte française Le Labo. " 6, Via Brera, à 20121 Milan. www.profumomilano.com " Une adresse incontournable pour les amateurs de cuisine fusion. La chef congolaise et propriétaire de l'établissement, Victoire Gouloubi, est arrivée en Italie à la fin des années 90 après avoir fui la guerre dans son pays. Elle s'est inscrite à l'université et a cherché à payer ses études en travaillant dans l'horeca. Elle a commencé au bas de l'échelle, à la plonge, et s'est ensuite élevée dans la hiérarchie jusqu'à devenir chef. En 2014, elle a ouvert son propre restaurant où elle mélange les mets africains et italiens. Victoire est une femme formidable dont je fais volontiers la publicité. " 56, Via Accademia, à 20131 Milano. www.ristorantevictoire.it " Cette fresque de Léonard de Vinci, qui trône au couvent Santa Maria delle Grazie, est le chef-d'oeuvre par excellence de la Renaissance italienne. Même s'il figure sur toutes les listes des choses à voir absolument à Milan, il m'a paru important de l'épingler. Il faut respecter le passé. Mon grand-père a fondé AGL il y a plus de soixante ans. Nous perpétuons aujourd'hui son exigence quant à la qualité et au confort de nos produits, témoins d'un grand savoir-faire. Nous ne travaillons qu'avec du cuir italien de Toscane, toutes les finitions sont réalisées à la main. " Piazza Santa Maria delle Grazie, à 20123 Milan. www.legraziemilano.it Il est recommandé de réserver ses billets d'avance. " Une oasis d'art contemporain aménagée dans les anciens halls industriels de Pirelli. L'oeuvre Les Sept palaces célestes, du plasticien allemand Anselm Kiefer, y est visible en permanence. Deux fois par an, nous y venons pour l'une des expositions. Fin avril dernier, nous avons visité celle dédiée au street art parce que c'est un des thèmes actuels de notre collection. Nous travaillons d'ailleurs depuis trois ans avec l'illustratrice londonienne Anne-Marie Jones. " 2, Via Chiese, à 20126 Milan. www.hangarbicocca.org " Un nouveau bar à huîtres et poissons très apprécié des hipsters. On y mange très bien. J'y commande toujours un tartare, mais ce qui fait surtout la particularité de ce restaurant, ce sont les animations proposées. Régulièrement, des expos photo ou des concerts y sont organisés. Et il arrive même que les exploitants louent les services d'un barbier pour que ces messieurs puissent se faire faire la barbe. Ce croisement entre différentes disciplines, telles que la gastronomie et l'art, c'est ce qui séduit les gens aujourd'hui. " 11, Via California, à 20144 Milan. " Des archives contenant plus de 50 000 look books, magazines et autres livres internationaux dédiés à la mode, de la fin du XIXe siècle à nos jours. La collection a été constituée par Diego Valisi - un ancien collaborateur de Condé Nast, l'éditeur de Vogue, Glamour et GQ - et offerte plus tard à la ville, qui continue à la compléter. Tout un chacun peut la consulter. Nous nous y rendons de temps à autre pour glaner l'inspiration. " 8, Via Alessandria, à 20144 Milan. www.bibliotecadellamoda.it " Le glacier le plus connu de la capitale lombarde. Il propose plus de septante goûts différents, dont une demi-douzaine de variantes chocolatées. Les touristes ont eux aussi découvert cette adresse, mais cela n'enlève rien aux saveurs des produits qu'on y sert. Ma plus jeune fille de 8 mois en raffole. Les jours de grand passage, l'enseigne reçoit près de 3 000 clients ! Il y a trois ans, le fils du propriétaire, qui représente déjà la troisième génération, a ouvert une enseigne à Tokyo. " 33, Via Marghera, à 20149 Milan. www.gelateriamarghera.it " Cet établissement est plus formel et coûteux que le Suri, mais ici, c'est un chef étoilé qui préside aux fourneaux : Stefano Cerveni. La vue panoramique que l'on a de la cité depuis la terrasse et la déco sont aussi spectaculaires que les plats qu'on y sert. Je recommande d'y aller au printemps, lorsque la ville est la plus belle. Le dimanche, le menu poisson vaut vraiment le détour : 50 euros par personne, boissons comprises. " 6, Viale Alemagna Emilio, à 20121 Milan. www.osteriaconvista.it " A une demi-heure de voiture de Milan, en pleine campagne, se trouve l'Osteria del Castello, un restaurant qui sert des préparations italiennes traditionnelles. Par ailleurs, la cour intérieure de cette ferme du XIIIe siècle accueille régulièrement des marchés aux puces. " 8, Piazza Gallarati Scotti, à 20060 Corneliano Bertario, Truccazzano. www.osteriadelcastello.it " Ce marché se situe juste à l'extérieur de la ville, à Lambrate. Comme sur ceux de l'Est londonien, dont il est inspiré, on peut y acheter, vendre ou échanger des antiquités, des vêtements de seconde main, des fleurs et toutes sortes d'objets fabriqués par de jeunes créatifs. L'accès est gratuit et il est possible d'y manger à l'une des nombreuses échoppes. Il y règne une ambiance décontractée qu'on ne trouve pas dans une rue commerçante ordinaire. " 14-15, Via Privata Giovanni Ventura. à 20134 Milan, www.eastmarketmilano.com PAR ELLEN DE WOLF