L'Est ou l'Ouest ? L'Asie ou les Amériques ? Le Nord, le Sud ? Choisir sa destination peut donner le tournis. Tant sont vastes les horizons et riches les envies. Mais si vous voulez voyager branché, flirter avec le jamais-vu, pas de doute possible, cap sur le " Far East ", à Pékin plus particulièrement, là où le 8 août prochain s'ouvriront les xxixes Olympiades, le rendez-vous incontournable de la planète, un temps tout entier consacré aux médailles et aux larmes. Déjà on s'...

L'Est ou l'Ouest ? L'Asie ou les Amériques ? Le Nord, le Sud ? Choisir sa destination peut donner le tournis. Tant sont vastes les horizons et riches les envies. Mais si vous voulez voyager branché, flirter avec le jamais-vu, pas de doute possible, cap sur le " Far East ", à Pékin plus particulièrement, là où le 8 août prochain s'ouvriront les xxixes Olympiades, le rendez-vous incontournable de la planète, un temps tout entier consacré aux médailles et aux larmes. Déjà on s'y agite : gratte-ciel, immeubles de luxe, théâtre, opéra sortent de terre par miracle sous la baguette des plus grands architectes européens. Une opération archiséduction qui fera basculer définitivement l'empire du milieu dans le iiie millénaire. Le désert, la mer... Au nord-est de la péninsule arabique, un regard tourné vers l'Orient, un autre vers l'Occident, le sultanat d'Oman déploie ses côtes vierges et spectaculaires, une douceur de vivre pimentée d'épices et de parfums d'encens. Ici plane l'ombre de Marco Polo, de la reine de Saba ou bien encore de Sinbad le marin. Une destination toute de volupté, peu connue encore, qu'il faut donc s'empresser de découvrir avant qu'il ne soit trop tard. Changement brutal de décor. Plans d'eau gelée, vastes plaines enneigées, futaies de conifères impériaux, Weekend a bravé les grands frimas canadiens, traquant les espaces protégés des bruits et des fureurs. Au menu, pêche blanche, équipée en raquettes, balades en traîneaux à chiens. Au c£ur de Makinongé, après quelques heures à peine, on oublie définitivement la télé, on jette son portable dans les congères, on noie ses jeux vidéo. L'hiver mauricien ensorcelle. Et c'est à deux heures à peine de Montréal. Une aubaine ! Enfin, quoi de plus barbant que d'attendre un avion ? Du temps mort, rien que du temps mort. D'un ennui... qui n'a pas échappé aux petits futés du marketing. Pourquoi ne pas offrir aux voyageurs qui tournent en rond des séances sensorielles individuelles, histoire de tromper agréablement l'attente et d'anticiper le jet lag ? Aussitôt pensé, aussitôt réalisé. Massages aux pierres chaudes, bains bouillonnants, hammam... de Hong Kong à Londres, en passant par Toronto, New York ou Séoul, plusieurs compagnies aériennes ont ouvert des spas dernier cri au c£ur même des aéroports. Oui, oui, c'est vrai, encore un acte de consommation, mais qu'est-ce que ça fait du bien ! Christine Laurent