Renseignements.

* Office national croate du tourisme, 38, place de la Vieille Halle aux Blés, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 550 18 88. Internet : www.croatia.kr
...

* Office national croate du tourisme, 38, place de la Vieille Halle aux Blés, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 550 18 88. Internet : www.croatia.kr * La compagnie aérienne nationale Croatia Airlines relie par un vol direct Bruxelles à Dubrovnik. Internet : www.croatiaairlines.kr Bureau à Bruxelles National, tél. : 02 753 51 32. E-mail : bruop@croatiaairlines.kr * 1 kuna = 0,13 euro. * Les remparts. Deux kilomètres et une heure trente de plaisir au coucher du soleil. Attention, en hiver, fermeture à 15 heures (porte Pile, 10 kunas). * La cathédrale. On y trouve l'extraordinaire reliquaire du linge qui emmaillota l'enfant Jésus lorsque saint Simon le présenta au Temple. Son pouvoir est de rendre fécondes les femmes stériles, ainsi que de faciliter les accouchements. * L'île de Lokrum. La vocation maritime de Dubrovnik se découvre en faisant le tour des remparts par la mer et celui de Lokrum au soleil couchant (6 personnes maximum pour la location du bateau " Apollo " et de son skipper, Jerko Separovic. Tél. : 09 14 43 42 56. Prix: 300 kunas). * Le soir, chez Proto, produits de la mer, de la terre et du ciel accompagnés d'un vin Korculansko. Siroka Ulica, 1. Tél. : 02 03 23 234. * A midi, sur le port et face à l'île de Lokrum, Lokanda Peskaria, une merveille aux épices, calamars grillés, friture de poissons servis généreusement dans de grands bols émaillés. Grande terrasse, pas de réservations. * À moins d'une heure de route de Dubrovnik, Cavtat, la grecque Epidaure. Tout le charme d'une station balnéaire rétro avec ses palmiers et cafés en terrasse. A visiter : l'église Notre-Dame-des-Neiges et ses trésors puis, entre pins, orangers et citronniers, marcher jusqu'à la maison atelier aux murs pastel et décorés par le peintre croate Vlaho Bukovac (1855-1922). * La région de Konavle se mérite par une route en lacets à travers caillasses et neige (col à 600 m d'altitude). * À Velji Do, la ferme restaurant Konavoski Komin nous attend avec ses odeurs de feu de bois, de jambon fumé de Duba, de Maraska Orahovac (liqueur de noix), ses fromages maison mi-chèvre mi-vache marinés dans l'huile d'olive et son ragoût d'agneau et de veau aux pommes de terre qui mijote sous cloche dans la cendre depuis le matin. Pain et vins maison. Tout simple et merveilleux. Après un " rakia ", alcool local, le patron fait visiter ses vignes à Stravca et son fumoir à jambon de Duba. Tél. : 02 04 79 607. Comme la reine Elisabeth, Ernesto Che Guevara, Ivana Trump ou Richard Burton, prenez un repos bien mérité, bercé par le bruit de l'Adriatique. * Hôtel Excelsior. Propriété d'une famille d'armateurs, il devient palace en 1954. Sa situation face à cette ville joyau est exceptionnelle. Ses prestations sont restées d'une très grande qualité. Adriatic Luxury Hotels. Internet : www.hotel-excelsior.hr E-mail : info@hotel-excelsior.hr * Savon Bleu de l'Adriatique au sel de mer. Boutique Lush, Siroka, 4. * Lazareti. Ancien caravansérail, lieu de quarantaine pour les produits venant de la mer, puis léproserie. Aujourd'hui marché artisanal, entre l'hôtel Excelsior et la vieille ville. Pour faire revivre l'artisanat traditionnel, Jany Hansal a réuni des femmes pendant la guerre pour leur faire broder des pièces anciennes dont elle a retrouvé les cartons dans les archives. * Bijoux. Or filigrané et boucles d'oreille dormeuses de la région de Jupa. Chez Mladen Kraljevic, rue jouxtant l'église Saint-Blaise, Lucarica, 2. Tél. : 02 04 12 757.