Quelle est " la petite histoire " d'Eglantine ?

C'est un parcours fait de rebondissements. Je suis née à Toulouse, mais j'ai grandi en Guadeloupe, en Afrique et à Paris. Avant de faire de la télé, j'ai décroché une maîtrise en sciences économiques et fait du mannequinat.
...

C'est un parcours fait de rebondissements. Je suis née à Toulouse, mais j'ai grandi en Guadeloupe, en Afrique et à Paris. Avant de faire de la télé, j'ai décroché une maîtrise en sciences économiques et fait du mannequinat. Etre danseuse classique à l'opéra. J'ai été au Conservatoire, mais ma grande taille était un handicap. Je donnais l'image d'une enfant sage et discrète, mais à l'intérieur, j'étais plus explosive. Comme on déménageait tous les deux ans, ma famille représentait mon point d'ancrage. D'autant qu'elle se compose de huit enfants ! Ce n'est que plus tard que j'ai pris conscience de ma beauté, mais j'étais si timide. Un jour, j'ai accompagné ma s£ur à un casting de mannequins. On a été prises toutes les deux. Faite de douceur et d'élégance, elle a un côté second degré qui correspond à ma part de fantaisie. Alors que ma curiosité et mon envie de variété apprécient le brassage de l'Europe, ma nature gourmande adore la partie nouvelle gastronomie. Plus que nécessaire, cet esprit incarne le comble du chic. Il concerne tant l'architecture pour le développement durable, que les nouvelles fibres et le commerce équitable. Je suis concernée par l'écologie depuis que je suis petite. Quand je travaille à Paris, j'adopte le Vélib'. Enfant, j'allais chez ma grand-tante qui nous amenait à Bruges. Plus tard, j'ai fait des shooting de mode à Bruxelles. J'aime le contraste entre la laideur de cette ville et son goût pour la déco, la convivialité et l'accueil. Elle a un charme fou ! C'est l'art de trouver le temps, de favoriser le sens des rencontres et d'apprécier l'authenticité des choses, le vrai goût et l'essentiel. Pour moi, cela signifie concrètement souffler un peu. Le vendredi soir, je m'octroie un moment rare. On dîne tôt et une fois que les enfants sont couchés, je me fais couler un bain avec des bougies, de la musique et un bon livre. Interdit de me déranger (rires) ! Le sommeil et une bonne hydratation. Si ce n'est pour le boulot, je ne me maquille jamais. La séduction tient de toute façon au sourire. L'amour et le soleil. Pleurer un bon coup, puis aller dormir. L'idéal est une soirée, ciné ou bonne bouffe, entre copines car l'important est de rire. Chic : du lundi au vendredi sur Arte, à 13 h 30, et le samedi un best of de la semaine. La suite de cet entretien sur weekend.bePropos recueillis par Kerenn Elkaïm