Carnet d'adresses en page 162.
...

Carnet d'adresses en page 162.Dans tous les domaines de notre vie, y compris l'univers de l'électroménager, la fin du XXe siècle était marquée par une seule philosophie : " toujours plus ". Plus de performance, plus de complexité, plus de rapidité, plus de technologie. Puis l'air du temps a changé. Dans une ambiance un brin frileuse, on commence à se poser des questions. On s'intéresse davantage à l'état de la planète, on prend conscience de l'environnement. Aujourd'hui, on veut, certes, " toujours plus ", mais désormais on veut aussi " toujours mieux ". Plus de douceur, plus de rondeur, plus de simplicité, bref on vise le mieux-être. Chez Electrolux, l'idée a été saisie au vol. Souhaitant se démarquer de la concurrence, le groupe électroménager a repositionné ses objectifs. Dorénavant, il privilégie une démarche qui se veut plus à l'écoute des consommateurs pour tenir vraiment compte de ses besoins. Au début 2003, Electrolux a aussi lancé le projet pilote Design Laboratory : des étudiants des grandes écoles européennes de design ont été sollicités pour repenser et relooker les appareils électroménagers de demain. Histoire d'y apporter un regard neuf et frais, extérieur et objectif, compte tenu des nouvelles exigences et conditions de vie. Mais pas question pour les participants de se livrer à un exercice de style autour du design, pour concevoir une forme nouvelle, jolie et esthétique. Trois impératifs, au choix, leur ont été imposés : facilité d'utilisation, possibilité de fabrication en série et, enfin, la durabilité des appareils. Quatre écoles de design en Europe se sont montrées particulièrement motivées et enthousiastes par le projet Design Laboratory : la Politecnico Milano en Italie, la SADBK Stuttgart en Allemagne, l'ENSCI - Les Ateliers de Paris en France et la Hungarian University of Craft and Design de Budapest. Chacune des écoles a imaginé plusieurs appareils, à la fois simples, innovants, ingénieux, élégants et " écolo ". Trois projets, jugés particulièrement intéressants, ont été primés à Budapest, en octobre 2003. Les prototypes seront peaufinés et développés par les équipes de recherche et de design d'Electrolux. Si tout va bien, ils seront commercialisés vers 2010. Dans la catégorie " prix de la facilité d'utilisation ", les gagnants sont... deux étudiants de la Hungarian University of Craft and Design. L'objet primé s'appelle Fold-out Cooker. Cette plaque de cuisson équipée d'une hotte, parfaitement escamotable dans le mur, offre un gain de place considérable. Pendant la journée, on cache tout. Un écran sobre et décoratif habille le mur. A l'heure des repas, on tire simplement la plaque du mur. En prime, elle bénéficie de la technologie d'induction. Cela signifie que d'une simple pression de doigt, elle se met à chauffer. La puissance peut être augmentée toujours d'une seule pression de doigt. Autre avantage ? La petite surface peut accueillir simultanément plusieurs casseroles ou poêles. Le prix de l'adaptation à la fabrication en série a été décroché par une équipe de cinq étudiants de la SADBK Stuttgart. Ils ont imaginé une série d'appareils électroménagers, appelée +Lux Design, réunissant un frigo, un lave-vaisselle et une machine à laver. Les points forts ? Une grande cohérence dans le concept, un design simple, pur et élégant, une excellente intégration des technologies existantes, des programmes très économiques et un grand souci du détail. Tous les appareils bénéficient, par exemple, de la même logique d'utilisation et du même type de commande à partir des touches appliquées sur l'écran. Si toute la gamme mérite l'intérêt, le jury a particulièrement apprécié et donc primé la machine à laver équipée de deux tambours, petit et grand, qui permettent des économies d'eau et d'énergie considérables. L'équipe parisienne de l'ENSCI - Les Ateliers, elle, a reçu le prix du développement durable pour le frigo évolutif Evolux. Le concept de base est simple : un célibataire n'a pas les même besoins qu'un couple ou une famille. Alors, au lieu d'acquérir plusieurs appareils au fil des ans, on loue, auprès du fabricant, un joli " mur " blanc et on achète un ou plusieurs compartiments. Lorsque la famille s'agrandit, on ajoute, au fur et à mesure, différents compartiments supplémentaires. Ce système fonctionne aussi selon le principe d'échange. Le jour où l'on se retrouve de nouveau seul, il suffit de rapporter les compartiments dont on n'a plus besoin. Un concept généreux et " doux " pour l'environnement. Face à l'énorme succès enregistré, le projet Design Laboratory sera reconduit dans les années à venir. L'édition 2004 mobilise déjà neuf écoles de design dans le monde entier : en Australie, en Suède, en Grande-Bretagne, au Portugal, au Brésil, aux Etats-Unis, en Slovaquie, en République tchéquie et même en Chine ! En attendant les résultats de ce brainstorming universel, rendez-vous, jusqu'au 28 novembre prochain inclus, au Design Museum de Gand, pour admirer les créations des lauréats 2003. Barbara Witkowska