Elle n'avait pas même envisagé la possibilité de chanter il y a deux ans à peine - son père et son frère en faisaient profession, de quel droit en ferait-elle autant ? Alors, seule au piano, qu'elle pratique depuis l'âge de 5 ans dans sa version classique et jazz, Angèle nous donnait de ses nouvelles via Instag...

Elle n'avait pas même envisagé la possibilité de chanter il y a deux ans à peine - son père et son frère en faisaient profession, de quel droit en ferait-elle autant ? Alors, seule au piano, qu'elle pratique depuis l'âge de 5 ans dans sa version classique et jazz, Angèle nous donnait de ses nouvelles via Instagram et Facebook en mode selfie décalé. La fille de Marka et soeur de Roméo Elvis y fredonnait un peu de tout, ce qu'elle écoute d'habitude et ce qu'elle compose, c'était charmant. Et puis son morceau La Loi de Murphy a fait un malheur, à l'exact opposé du " c'est trop parti en couille " qu'elle y décrit si bien d'une voix singulièrement ourlée. Presque 3 millions de vues plus tard et quelques premières parties remarquées, la jeune fille entame 2018 les cheveux au vent. Avec un album en bonne et due forme prévu pour février, un chapelet de dates de concerts qui débute à l'Orangerie du Botanique, à Bruxelles, le 30 avril, suivi par l'été de festivals en tout genre puis d'une " vraie " tournée qu'on lui souhaite triomphale. En attendant, elle s'apprête à partager sa dernière création, Je veux tes yeux, également mise en image par sa complice des débuts, Charlotte Abramow. Il y sera question " d'amour et un peu des réseaux sociaux de manière cachée, très légère ", le tout en " full français ". " Est-ce que cela va plaire ? ", s'interroge Angèle soudain désarçonnée par le doute, ça a duré un instant, puis elle a dit " inch allah " , elle aurait pu esquisser l'un de ces pas de danse élastiques dont elle a le secret, on aurait applaudi.