Michiel (34 ans) et Anneleen Van Meervenne (31 ans) lancent leur première barre énergétique en 2018. Comme son nom l'indique, la marque Kriket mise sur une alternative protéinée dont on parle depuis longtemps: les insectes, en l'occurrence les grillons. Si tout le monde s'accorde à en louer la richesse nutritionnelle, il est évident que le "business model" stable et durable se cherche encore. Le duo frère-soeur l'aurait-il trouvé? Il n'est pas interdit de le croire quand on sait que trois ans plus tard, l'étiquette fait valoir un partenariat avec Colruyt, que deux autres barres ont été lancées en 2019, qu'un granola vient de voir le jour et que l'équipe est désormai...

Michiel (34 ans) et Anneleen Van Meervenne (31 ans) lancent leur première barre énergétique en 2018. Comme son nom l'indique, la marque Kriket mise sur une alternative protéinée dont on parle depuis longtemps: les insectes, en l'occurrence les grillons. Si tout le monde s'accorde à en louer la richesse nutritionnelle, il est évident que le "business model" stable et durable se cherche encore. Le duo frère-soeur l'aurait-il trouvé? Il n'est pas interdit de le croire quand on sait que trois ans plus tard, l'étiquette fait valoir un partenariat avec Colruyt, que deux autres barres ont été lancées en 2019, qu'un granola vient de voir le jour et que l'équipe est désormais constituée de quatre temps plein. C'est en exerçant le métier de journaliste sur les questions alimentaires que Michiel Van Meervenne constate l'urgence de trouver de nouveaux schémas soutenables dans le temps. Un jour, il est interpellé par un reportage sur un élevage de grillons à Bruxelles. "Cela m'a fasciné mais j'ai vite compris que le circuit économique n'était pas développé. Cette structure devait assurer l'élevage en même temps que l'élaboration des produits et la mise en vente, ce qui fait beaucoup." Ainsi, le jeune entrepreneur scinde l'élevage d'un côté, la commercialisation de l'autre. Avec sa soeur Anneleen, il se penche sérieusement sur le potentiel culinaire des criquets. "Il fallait un produit accessible à tout le monde, très peu cher et qui parle aux jeunes qui sont les consommateurs de demain. Pour se faciliter la tâche, on s'est dit qu'il fallait que l'on parte de la farine et non du grillon entier", poursuit Michiel. Après avoir élaboré des prototypes, le tandem se met en quête d'un producteur et déniche la perle rare près de Gand. "C'est à Deinze que notre sous-traitant réalise les barres à partir de la farine. Les insectes, eux, arrivent des Pays-Bas où ils sont élevés." Après quatre années de présence sur le marché, l'équipe de Kriket remarque un changement dans les mentalités. Signe d'une certaine évolution du marché, de plus en plus de consommateurs demandent à voir les grillons en entier, raison pour laquelle la marque en commercialise trois versions: Tempting Taco, Glorious Garlic et Punchy Paprika. "La barre énergétique n'étant pas intégrée dans le quotidien de tout le monde, il nous fallait un autre produit pour s'imposer dans les routines alimentaires." Signe d'une communauté forte autour des produits: ce sont les consommateurs eux-mêmes qui suggèrent l'idée d'un granola. Et plutôt que de passer par un sous-traitant, Kriket le réalisera lui-même. Ses ingrédients? "Nous voulions travailler sur le nutri-score, avoir une recette équilibrée. Le produit principal est de l'avoine biologique (50%) mais il y a aussi du sirop d'agave, du sirop d'érable, de l'huile de tournesol, des graines de lin... Nous avons imaginé trois saveurs différentes en phase avec les barres énergétiques." Quid des grillons? Ils sont présents à raison de 5%, un quota qu'il n'était pas possible de dépasser dans la mesure où il n'existe pas encore d'élevage certifié bio.