On pourrait se dire que c'est de saison : depuis que le soleil est de retour, impossible de résister à cette irrépressible attirance pour le sable et les plongeons dans la grande bleue ! Dans le beauty case aussi, les produits mettent le cap sur les îles. Chez Givenchy, c'est toute la collection maquillage qui se la joue Paul et Virginie. En voyage à Maurice, Nicolas Degennes, directeur artistique de la maison française, s'est retrouvé prisonnier l'an dernier d'un îlot désert, le temps d'une tempête tropicale. La mer tantôt limpide, tantôt assombrie par l'orage lui a alors inspiré un camaïeu de bleus uniques dont il rêve de parer les yeux des belles. Sur les boîtiers collectors des collections 2010 s'impriment les contours stylisés d'une fleur de frangipanier qui parfume aussi la poudre compacte. Chez M.A.C., le corail s'éclate dans toutes les nuances sur les ongles, les lèvres, les joues, les paupières. Côté packaging, c'est l'ambiance masques et tubas qui règne en maître, avec un défilé de stars du lagon - coquillages, étoiles de mers, hippocampesà - dessinées sur les emballages. Alors que Dior offre une troisième escale aux Marquises à sa collection de parfums sur fond de fleur de tiaré, de baies roses et d'orange sanguine, The Body Shop lance ...

On pourrait se dire que c'est de saison : depuis que le soleil est de retour, impossible de résister à cette irrépressible attirance pour le sable et les plongeons dans la grande bleue ! Dans le beauty case aussi, les produits mettent le cap sur les îles. Chez Givenchy, c'est toute la collection maquillage qui se la joue Paul et Virginie. En voyage à Maurice, Nicolas Degennes, directeur artistique de la maison française, s'est retrouvé prisonnier l'an dernier d'un îlot désert, le temps d'une tempête tropicale. La mer tantôt limpide, tantôt assombrie par l'orage lui a alors inspiré un camaïeu de bleus uniques dont il rêve de parer les yeux des belles. Sur les boîtiers collectors des collections 2010 s'impriment les contours stylisés d'une fleur de frangipanier qui parfume aussi la poudre compacte. Chez M.A.C., le corail s'éclate dans toutes les nuances sur les ongles, les lèvres, les joues, les paupières. Côté packaging, c'est l'ambiance masques et tubas qui règne en maître, avec un défilé de stars du lagon - coquillages, étoiles de mers, hippocampesà - dessinées sur les emballages. Alors que Dior offre une troisième escale aux Marquises à sa collection de parfums sur fond de fleur de tiaré, de baies roses et d'orange sanguine, The Body Shop lance un nouveau kit de soins pour le corps inspiré des rituels de beauté de Polynésie, mâtiné de coco et de vanille. Mode d'emploi détaillé pour bien succomber à la vague vahiné. Pas question de forcer sur les poudres de soleil. Si l'on dit oui à l'effet bonne mine que les teintes les plus claires peuvent apporter, on n'oublie pas que le nude reste plus que jamais la valeur sûre de l'été. Pratique, le Pinceau Magique Tropiques Minérale de Lancôme (1.) libère une poudre fine et ocrée qui illumine en un tour de main le visage, les épaules et le décolleté. Hâle naturel garanti aussi pour la poudre compacte Fleur de Frangipanier de Givenchy, teintée de nuances roses ou orangées selon que l'on a le teint clair ou ambré. Pour un résultat zéro défaut, le fond de teint longue tenue Stay Real de Nivea (4.) assure à la peau un hâle léger sans forcer sur les bronzes. En prime, le soin teinté hydratant Terracotta Teint d'Ailleurs de Guerlain (5.) protège la peau des UV A et B, grâce à son IP 10. Idéal pour masquer les cernes et les taches de pigmentation, le stylo correcteur Terracotta Touch de Guerlain convient particulièrement bien aux peaux déjà dorées. Pour réveiller le tout, on se dessine un coup de soleil pour de faux sur le haut des pommettes avec le Powder Blush de la collection To the Beach, de M.A.C. (2.) ou le blush Rose Coup de Foudre de Bourjois (3.). Corail toujours et jusqu'à l'overdose puisqu'il ne passera pas l'été. On en use et s'en amuse en bâton shiny - nos favoris : le rouge Allure Genial de Chanel et le Sweet Kiss Shine Juicy Tangerine de Bourjois (3.) - ou en pinceau glossy mais sans forcer le trait en choisissant des tons plus pêche, comme le gloss Flurry of Fun de M.A.C. ou la Laque Couleur Intense Ocre Nude d'Yves Rocher (1.). Les plus accros à l'orangé craqueront pour le bijou de sac collector Addicted to Coral de Dior (2.). Après avoir vitaminé l'hiver en douceur, l'orange fera pétiller les ongles cet été, du corail éclatant au pêche clair. Notre trio gagnant ? La Laque Ultra Orange d'Yves Saint Laurent (4.), l'Ultra Shine Tangerine Fatal de Bourjois et le vernis Coral Reef de Essie (3.). Les plus audacieuses préféreront passer au bleu-vert. Clair avec le vernis Nouvelle Vague de Chanel (2.) ou lagon foncé comme la laque No Room for the Blues d'O.P.I. (1.). Exotique juste ce qu'il faut sur des pieds fraîchement passés entre de bonnes mains. Avec des tons comme ceux-là, la pédicure ratée ne pardonne pas. Les iris clairs auront la vie facile : le bleu dans tous ses états est à l'honneur. Chez Givenchy bien sûr, avec le prisme Island Lagoon (6.) où se mêlent toutes les nuances de l'océan Indien. Mais aussi chez Shiseido qui propose un fard satiné vert Fondant (2.). Sans oublier Yves Saint Laurent qui sort une version Bleu Riviera de son ombre Lumière, crémeuse et aquarésistante. On s'en ourle les yeux, en débordant un rien sur l'extérieur de la paupière mobile. Sans hésitation, on ose le total look naïade en habillant les cils d'une touche de mascara, waterproof bien sûr, disponible chez Yves Saint Laurent - nuance Bleu Lagon (3.) - ou chez Givenchy - nuance Water Turquoise (5.). Facile aussi, le khôl Float on By de M.A.C. (4.), à glisser dans les sacs de plage de toutes les sirènes. Pas d'interdit non plus pour les yeux foncés, comme le démontre Yuji Asano pour Shu Uemura, à condition d'estomper les tons lagons de la collection Gem Glam (que l'on appliquera plutôt à l'extérieur de l'£il) avec des ombres sable doré pailletées (1.) sur la majeure partie de la paupière mobile. Alors que le monoï est l'invité vedette du plan d'attaque bronzage en toute sécurité signé Corine de Farme (1.), The Body Shop convie en prime les fleurs de lotus ou de frangipanier et la noix de coco - en provenance directe et équitable des îles Samoa - dans sa toute nouvelle gamme Spa Wisdom (3.) destinée à nous transporter par la pensée, le temps d'une pause beauté dans la salle de bains, sur un motu polynésien. Les peaux sèches et sensibles préféreront le gel douche Nectar d'Eté de Klorane (2.) aux senteurs crémeuses de lait de coco et de vanille. Parce que plusieurs grandes maisons ont choisi d'évoquer le voyage dans des collections de fragrances d'exception, plusieurs parfums racontent les îles à leur manière. Chez Hermès, Jean Claude Ellena distille dans la Vanille Galante (4.) des Hermessences une version épurée nuancée de vétiver et de santal de la célèbre gousse souvent éc£urante et trop sucrée. Best-seller de la collection Aqua Allegoria de Guerlain, le Tiaré Mimosa (2.) tempère l'ardeur de cette fleur de paradis d'une pointe de poivre rose rafraîchie par le pamplemousse. Avec Bois des Îles (3.), Chanel convie les essences précieuses des arbres d'Orient, comme alanguies par les fumées opiacées. Quant à la toute nouvelle Escale de Dior (1.), c'est toute la douceur des Marquises qu'elle convoque. Un vrai jus d'été, élégant, délicieux, qui fleure bon les agrumes, la coriandre et la fleur de tiaré, présente sans être entêtante. Quelques gouttes suffisent pour s'évader. Par Isabelle Willot