Inspiré des recherches sur la longévité de deux prestigieux chercheurs américains, Crème Suprême Jeunesse, le dernier opus de la gamme Re-Nutriv d'Estée Lauder (*), fait gagner du temps à nos cellules. Au c£ur de cette nouveauté : le ResveratrateTM, une nouvelle molécule de jeunesse. La présentation, à laquelle Weekend assistait en exclusivité, s'est déroulée à New York, dans le très raffiné London Hotel.
...

Inspiré des recherches sur la longévité de deux prestigieux chercheurs américains, Crème Suprême Jeunesse, le dernier opus de la gamme Re-Nutriv d'Estée Lauder (*), fait gagner du temps à nos cellules. Au c£ur de cette nouveauté : le ResveratrateTM, une nouvelle molécule de jeunesse. La présentation, à laquelle Weekend assistait en exclusivité, s'est déroulée à New York, dans le très raffiné London Hotel. Depuis plusieurs années déjà, avec ses collaborateurs, le Dr Daniel Maes, vice-président de la Recherche et du Développement Estée Lauder, suit de près les activités des Prs Leonard Guarente du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) et David Sinclair de l'école de Médecine d'Harvard. Le Pr Guarente a été le premier à identifier le gène de longévité SIR2. La quête des deux scientifiques est dès lors de le stimuler pour l'utiliser comme arme fatale contre les maladies, comme le diabète, Alzheimer, le cancer et les affections cardio-vasculaires. Une première. Quid de l'adaptation de ces savantes découvertes à la cosmétique ? " Elle a du sens, affirme le Pr Sinclair. La peau est un organe comme les autres. " Une première ! La prouesse d'Estée Lauder (qui sponsorise une chercheuse de l'équipe Guarente et entre ainsi dans la sphère génétique du vieillissement) ? Trouver la clé qui ouvre et ferme l'activation d'un autre gène de cette famille, le SIRT1. La marque américaine a étudié le res- vératrol aux propriétés antioxydantes et aux bienfaits anti-irritants. Après huit années de recherche, notamment dans son laboratoire Omnichem, en Belgique, Estée Lauder a mis au point le ResveratrateTM, une " molécule de jeunesse " dérivée du resvératrol. Comment le précieux ResveratrateTM - cinq fois plus concentré, six fois plus protecteur et six fois plus coûteux à produire que le resvératrol utilisé par les marques concurrentes - contenu dans la Crème Jeunesse Ultime agit-il sur l'épiderme ? Estée Lauder avance que, dans des conditions in vitro, la " molécule de jeunesse " active le gène SIRT1 pour ralentir le temps de division d'une cellule, laissant plus de loisir à celle-ci pour se réparer des agressions de l'environnement et des effets du temps. " Le ResveratrateTM double la survie d'une cellule, explique le Dr Maes. Il ralentit l'horloge du temps. Résultat : non seulement vous vieillissez plus gracieusement, mais vous augmentez la longévité du stock de vos cellules. " Effets à long terme. L'originalité de la Crème Jeunesse Ul- time, dont l'égérie n'est autre que la rayonnante Carolyn Murphy ? Ses bienfaits agissent sur le long terme, comme un économiseur d'énergie pour un futur plus radieux de l'épiderme. Onctueuse, presque laiteuse, elle s'applique facilement sur la peau, éclairant immédiatement le visage grâce à ses pigments de perles des mers du Sud. Plusieurs agents calmants, comme l'algue rouge et brune, et des nanoparticules d'or, combattent l'irritation pour donner une clarté homogène à l'épiderme. L'élasticité, la fermeté et la vitalité naturelle de la peau du visage sont renforcées par l'huile de Camelina Sativa, une plante oléagineuse pressée à froid, et par la Créatine, acide aminé conducteur d'énergie présent naturellement dans les muscles et le cerveau. (*) Disponible en Belgique dès mars prochain.Elodie Perrodil