Il est bien normal qu'avec le temps, la peau accuse gentiment les premiers signes de l'âge. Si l'hérédité a son rôle à jouer dans la manière dont les traits vont encaisser le choc, selon une étude récente communiquée par les laboratoires de recherches Clarisonic, les causes environnementales seraient responsables de 90 % des signes extérieurs de vieillissement. On pense bien sûr au soleil et aux méfaits des rayons UVA et UVB, dont il est aisé de se prémunir grâce à une bonne protection solaire, sans oublier l'ozone et ses radicaux libres neutralisables par les agents anti-oxydants contenus dans les cosmétiques. On sous-estime en revanche les dégâts que la pollution peut aussi entraîner sur le visage. Car certaines " saletés ", en particulier les microparticules dont le diamètre peut être plus petit que celui des pores et qui proviennent entre autres de la combustion, des gaz d'éc...

Il est bien normal qu'avec le temps, la peau accuse gentiment les premiers signes de l'âge. Si l'hérédité a son rôle à jouer dans la manière dont les traits vont encaisser le choc, selon une étude récente communiquée par les laboratoires de recherches Clarisonic, les causes environnementales seraient responsables de 90 % des signes extérieurs de vieillissement. On pense bien sûr au soleil et aux méfaits des rayons UVA et UVB, dont il est aisé de se prémunir grâce à une bonne protection solaire, sans oublier l'ozone et ses radicaux libres neutralisables par les agents anti-oxydants contenus dans les cosmétiques. On sous-estime en revanche les dégâts que la pollution peut aussi entraîner sur le visage. Car certaines " saletés ", en particulier les microparticules dont le diamètre peut être plus petit que celui des pores et qui proviennent entre autres de la combustion, des gaz d'échappements et des matières organiques qui flottent dans l'air, sont invisibles à l'oeil nu. Un argument qui permet d'expliquer, en partie du moins, le succès des brosses nettoyantes - en majorité des modèles dits " soniques " capables d'éliminer jusqu'à trente fois plus de salissures qu'un lavage manuel - qui ont pris d'assaut le marché belge depuis l'an dernier. Clinique vient ainsi de lancer en septembre dernier son Sonic System - la brosse de ce type d'appareil ne tourne pas, ce sont les poils qui vibrent - présenté comme le complément idéal de la célèbre routine Basic 3 Temps qui fait la réputation de la marque américaine depuis plus de quarante ans. Conçue par des dermatologues et mise au point par des ingénieurs suisses, elle se distingue surtout par son design original protégé par cinq brevets. Sa tête ovale est spécialement pensée pour atteindre plus facilement les zones critiques du nez, de la racine des cheveux et du menton. Deux types de poils ciblent aussi des besoins spécifiques : les poils vert pâle, plus courts et plus fermes, localisés dans la partie inclinée de la brosse s'attaqueront en priorité aux parties du visage sujettes aux excès de sébum et présentant des pores incrustés, comme la zone T. Les poils blancs, plus souples, nettoieront en douceur les joues plus délicates. Dans la même logique, Babor propose désormais sa Sonic Cleansing Brush, en renfort de son duo de soins nettoyants HY-ÖL à base d'huiles hydrophiles et d'épices phytoactives, pour purifier la peau en profondeur tout en la massant en douceur. Car le geste, loin d'être abrasif, se veut avant tout plaisir. Un message qu'entend bien faire passer Clarisonic - le côté irritant de certains modèles a pu être pointé du doigt, sur des blogs beauté notamment - en lançant une nouvelle génération de têtes massantes luxueuses dont les filaments plus longs caressent le visage sans l'agresser. Spécialement développés pour les peaux déshydratées, fragiles ou matures, d'autres appareils ciblent même des parties du corps bien spécifiques comme le contour des lèvres ou des yeux, le cou, le haut des bras et le décolleté, avec des routines plus ou moins longues adaptées à la zone visée. VisaPure de Philips, qui n'utilise pas à proprement parler la technologie sonique mais dont la brosse vibre et tourne à la fois, vient aussi de sortir pour les fêtes un modèle premium 3-en-1, présenté comme un outil de soin complet à domicile. L'appareil ne se contente pas d'assainir la peau mais il promet de masser le visage et de soigner visiblement la zone délicate du contour des yeux. Développé en collaboration avec des massothérapeutes japonais, un embout réalise un pétrissage de trois minutes qui stimule la circulation sanguine et détend les muscles bien mieux qu'un auto-massage ne pourrait le faire. L'accessoire contour des yeux, constitué de céramique - il peut s'utiliser en complément ou non d'un produit cosmétique - s'attaque sans pitié aux cernes et aux poches et promet de défatiguer le regard en 30 secondes chrono. Pour faire la différence, Braun a choisi de miser sur l'un de ses domaines d'expertises en imaginant un outil à têtes interchangeables qui intègre deux technologies : la brosse sonique du Braun Face démaquille et nettoie tandis qu'un petit épilateur ultrafin doté de dix pincettes très précises permet d'éliminer facilement et (presque) sans douleur les poils de la lèvre supérieure, du menton et même des sourcils à condition de manier l'appareil avec prudence. Histoire de faire peau nette dans tous les sens du terme. PAR ISABELLE WILLOT