Lodges chics et neiges de charme Brésil De l'Océan à la jungle

D'une propriété abandonnée dans le village de pêcheurs de Picinguaba, où la forêt tropicale dévale jusqu'aux flots, le jeune Français Emmanuel Rengade a créé son " bain de Brésil ". Sa pousada va à l'essentiel : bois verni et carrelage de terre cuite frais aux pieds nus, coiffes de plumes ou design des émules de Niemeyer, piscine en balcon sur la baie, et kayaks pour fendre l'eau calme vers une des plus belles plages du monde. Alentour, la mata atlantica, jungle nourrie des vents de l'océan, éclate de biodiversité. Emmanuel a planté son autre refuge sur ses sommets. A Catuçaba, 1 450 mètres plus haut et une heure et demie de route plus loin, l'air est frais et la terre généreuse comme le potager bio qu'il y installe. Dans la fazenda d'un ex-baron du café, il y convie ses hôtes dans un luxe à l'état brut : culture champêtre, lacs miroirs, eaux ruisselantes sur le granit, chevauchées et randonnées. Le soir, on y dîne aux chandelles, avec une argenterie exhumée d'un passé plus opulent.
...

D'une propriété abandonnée dans le village de pêcheurs de Picinguaba, où la forêt tropicale dévale jusqu'aux flots, le jeune Français Emmanuel Rengade a créé son " bain de Brésil ". Sa pousada va à l'essentiel : bois verni et carrelage de terre cuite frais aux pieds nus, coiffes de plumes ou design des émules de Niemeyer, piscine en balcon sur la baie, et kayaks pour fendre l'eau calme vers une des plus belles plages du monde. Alentour, la mata atlantica, jungle nourrie des vents de l'océan, éclate de biodiversité. Emmanuel a planté son autre refuge sur ses sommets. A Catuçaba, 1 450 mètres plus haut et une heure et demie de route plus loin, l'air est frais et la terre généreuse comme le potager bio qu'il y installe. Dans la fazenda d'un ex-baron du café, il y convie ses hôtes dans un luxe à l'état brut : culture champêtre, lacs miroirs, eaux ruisselantes sur le granit, chevauchées et randonnées. Le soir, on y dîne aux chandelles, avec une argenterie exhumée d'un passé plus opulent. Ambassade du Brésil : 350, boîte 5, avenue Louise, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 640 20 15. Vols A/R Paris-Rio de Janeiro avec Air France : www.airfrance.frPousada Picinguaba : www.picinguaba.com/frFazenda Catuçaba : www.catucaba.comVoyageurs au Brésil : www.voyageursdumonde.frDans ce delta où le fleuve rejoint la mer, cap sur des savanes peuplées de baobabs géants et sur des mangroves où nichent hérons et aigrettes. Loin des grands safaris luxueux, encore plus loin des foules balnéaires, ce petit bout préservé d'Afrique de l'Ouest, niché à 150 kilomètres de Dakar, héberge une nouvelle adresse comme on les aime, le Souimanga lodge. Sept paillotes sur pilotis, une piscine, des jardins tropicaux, une table raffinée et l'accueil adorable de Denis et Fatou, les propriétaires. On quitte ce petit paradis le temps d'explorer la mangrove en pirogue, de s'exercer à la pêche dans le fleuve, de visiter le village voisin un jour de marché... Un voyage simple et vrai. Ambassade du Sénégal : 196, avenue Franklin-D. Roosevelt, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 673 00 97. Vols A/R Bruxelles-Dakar avec Brussels Airlines : www.brusselsairlines.com Souimanga lodge : www.souimanga-lodge.com Transferts depuis Dakar : trois heures de route. Loin de la frénésie touristique, Saint-Véran, hissé sur les hauteurs du parc naturel du Queyras, incarne l'authenticité, avec ses vieilles fustes coiffées de cadrans solaires jaunis par le temps, et le slow ski à la française. Traduisez : une pratique du ski faisant l'apologie de la lenteur, sans remontées mécaniques, ni brouhaha. Ici, même les voitures sont au repos forcé. Pour la glisse, direction Molines (la station la plus proche) et ses 33 kilomètres de pistes. Pour la relaxation (et un effet " slow " optimal), le spa Nuxe de l'Alta Peyra. Ce hameau de chalets montagnards, reconverti en hôtel chic et minimaliste, comprenant 59 chambres dotées d'une vue étourdissante sur les cimes enneigées, offre à la station son premier 4-étoiles. Office de tourisme : www.saint-veran-queyras.comAlta Peyra : www.hotel-altapeyra.comC'est un bout du monde qui se mérite : deux heures de route depuis Calgary pour voir surgir un rêve façon Sissi impératrice ou Belle au bois dormant. Bien connu des honeymooners, le Fairmont Château Lake Louise est posé, seul, entre sapins et montagnes, face aux eaux du lac gelé. Les journées passent entre les balades en traîneau, le patinage, le chocolat chaud dans le mini-château de glace construit sur le lac, les séances photo avec Marcus, le chien de l'hôtel, et le ski alpin sur les pistes de l'Alberta. Ceux qui auront loupé l'atelier du Père Noël et les délicieux pains d'épices maison peuvent viser le grand concours international de sculptures sur glace (jusqu'au 27 janvier). Ambassade du Canada : 2, avenue de Tervuren, à 1040 Bruxelles. Tél. : 02 741 06 11. Vols A/R Bruxelles-Calgari avec Brussels Airlines : www.brusselsairlines.comFairmont Château Lake Louise : www.fairmont.com/lake-louiseExclusif Voyages : www.exclusifvoyages.comDepuis des siècles, l'anse des Flamands est l'essence de Saint-Barth, un mirage pour les équipages qui croisent aux Antilles comme pour les stars et les nababs qui y paradent. Cette baie convoitée cache une adresse ultrasecrète, l'hôtel Saint-Barth Isle de France. Cette élégante maison de vacances, parcelle de l'international French style au soleil des Antilles, a la même allure glamour et feutrée que ses partenaires de la nouvelle collection d'hôtels Oetker - qui compte, par exemple, Le Bristol, à Paris, ou l'Hôtel du Cap-Eden-Roc, à Antibes. Tout blanc, noyé dans les lataniers et les ibiscus, le lieu marie simplicité et contrastes. Tout comme le flamboyant Charlie Vere Nicoll, client comblé devenu propriétaire de l'hôtel et... vicaire anglican résidant sur l'île. Colonnades coloniales menant droit au sable, meubles Grand Siècle tachés d'indigo, cristaux et coquillages, rotin et bois doré, ses fastes transposent une Côte d'Azur idyllique aux Caraïbes. Office de tourisme : www.saintbarth-tourisme.comVols A/R Paris-Point-à-Pitre avec Air France : www.airfrance.frVols A/R Point-à-Pitre- Saint-Barthélémy avec Air Antilles Express : www.airantilles.comHôtel Saint-Barth Isle-de-France : www.isle-de-france.com ; Kuoni Emotions : www.kuoni.frDes souks assourdissants aux magnifiques jardins, en passant par la place Jemaa el-Fna, théâtre de la vie marrakchie, foulée par les touristes du monde entier, Marrakech grouille de monde, de jour comme de nuit. Pour échapper à la moiteur ambiante, fuir par les routes pittoresques vers deux nouvelles étapes de rêve. Direction Namaskar, écrin oriental abritant 41 chambres et villas fastueuses. Subtil mélange d'architecture mauresque et contemporaine, le palais est bâti selon les règles du feng shui sur un jardin balinais de 5 hectares. On en profite pour prendre un cours de yoga avec Perumal Koshy star internationale des chakras avant d'enfourcher un pur-sang arabe aux haras de l'hôtel Selman. Ce joyau taillé par le designer Jacques Garcia compte de somptueuses suites d'esprit andalou. Ajoutez-y l'oasis de 80 mètres de longueur bordée de riads, le restaurant gastronomique réconciliant cuisine d'Orient et d'Occident et un spa digne du harem de Topkapi, vous obtenez un palais digne d'un conte des Mille et Une Nuits. Office de tourisme du Maroc : 402, avenue Louise, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 646 63 20. Vols A/R Charleroi-Marrakech en avion avec Ryanair : www.ryanair.comHôtel Namaskar : www.palaisnamaskar.comHôtel Selman : www.selmanimarrakech.comUn siècle après la construction de son mythique Palace, la célèbre station suisse s'est offert un nouveau 5-étoiles. L'Alpina surplombe la vallée et le village de ses tourelles néo-rococo. 245 millions d'euros d'investissement ont permis l'éclosion de ce nouveau terrain de jeu pour rich and famous. Le résultat ? 56 chambres et suites, 20 hectares de forêt et de jardin avec vue panoramique sur les Alpes bernoises. La déco s'affiche authenticité et boiseries anciennes, dans un style épuré aux antipodes du kitsch savoyard. La clientèle hollywoodienne qui fonda le mythe de Gstaad ayant depuis cédé le pas aux fortunes d'Asie, on y déguste des sushis au restaurant gastronomique Megu, dans un raffinement de jardin zen imaginé par le décorateur star Noé Duchaufour-Lawrance. Avant les papouilles au spa Six Senses et la projo privée dans la salle de cinéma maison, on chausse les skis. Le comble de l'extravagance ? Zapper les files des remontées et se faire déposer en hélico au sommet du glacier 3 000 - l'hôtel en est le propriétaire - pour un hors-piste privé. Offices de tourisme : www.myswitzerland.com/fr et www.gstaad.ch/frHôtel Alpina : www.thealpinagstaad.chDes éléphants y font leurs ablutions et toute la savane, ou presque, s'y désaltère. A l'heure où les lions vont boire, le lac où déborde l'immense piscine du nouveau Four Seasons, situé dans le parc national Serengeti, offre un spectacle en Technicolor aux baigneurs ébahis. Pour la première fois, les explorateurs fortunés de l'Afrique subsaharienne peuvent se délecter de la profusion de luxe imaginatif, propre à cette chaîne hôtelière américaine, tout en s'aventurant dans les 15 000 hectares du parc national. Un Out of Africa que des fans de l'âge d'or de l'aviation et de Karen Blixen proposent désormais aussi de sillonner dans de petits Cessna à hélices, comme les explorateurs d'autrefois. Frôlant gorges, fleuves et forêts dans des safaris aériens sans frontières, les voyageurs passent de la Zambie au Kenya, du lac Victoria à l'océan Indien, en croisière près des étoiles, ponctuées d'escales à la carte. Vols A/R Paris-Kilimandjaro avec Air France : www.airfrance.fr Transferts en avion taxi avec Tselana Travel : www.tselana.com Hôtel Four Seasons : www.fourseasons.com/serengeti Terres de charme : www.terresdecharme.com Au coeur du triangle d'or alpin que sont les Trois Vallées et leurs 318 pistes, Méribel rafle encore cette année son trophée de championne de la glisse française. Ses trois villages, qui trônent entre Courchevel et Val Thorens, pétillent de nouveautés. La plus bling ? L'ouverture du Kaïla, premier 5-étoiles de la station : chic nature, spa Nuxe et départ pour les pistes skis aux pieds. La plus familiale ? La résidence Le Plein Soleil, dans les neiges de Méribel Mottaret. La plus sensuelle ? Un massage au spa Anne Semonin, que vient d'ouvrir l'hôtel Alpen Ruitor. La plus gourmande ? La table de l'Ecailler, installée dans un chalet, à l'hôtel La Chaudanne, pour s'offrir le luxe décalé d'un homard canadien et de fruits de mer face aux cimes. Office de tourisme : www.meribel.netLe Kaïla : www.kaila.comRésidence Le Plein Soleil, Méribel réservation : www.meribel-reservation.netHôtel Alpen Ruitor : www.alpenruitor.com. Hôtel La Chaudanne : www.chaudanne.comUn tapis de neige ouaté, à peine creusé par les traces des renards et des chevreuils, et la forêt de sapins pour ligne d'horizon. Posée au milieu de ce nulle part, une seule habitation : un ancien chalet d'alpage, reconverti, depuis cet hiver, en gîte ultradouillet. Pas de chemin : on lâche la voiture au bord de la départementale pour faire le demi-kilomètre restant chaussé de raquettes. Pour s'immerger dans le silence de ce grand nord, il suffit de prendre le train jusqu'à Bellegarde, puis la direction des Molunes, coeur du haut Jura, perché à 1 270 mètres d'altitude. Au bout de la prairie, une piste de ski de fond passe, invitant à explorer le site nordique des Hautes-Combes, qui ramifie ses sentiers sur 220 kilomètres, pour un vrai trip into the wild dans une des dernières régions sauvages de France. Y ALLER Office de tourisme : www.haut-jura-grandvaux.comSe loger - L'Alpage du Levant : www.alpage-du-levant.comParcourir les coursives du Knai Bang Chatt, c'est être nostalgiquement échoué sur les côtes du Cambodge. Boris Vervoordt, collectionneur belge, y a finement revisité le modernisme exemplaire de trois villas, bleue, ocre et rose, aux onze chambres zenissimes. Aux alentours, une collection de ruines de villégiatures du xxe siècle émerge de la jungle luisante. Le fan d'architectures des années 50 se promène dans ce qui fut alors la station balnéaire de Kep-sur-Mer, plus heureux qu'un archéologue à Angkor. Entre 1953 et la fin des années 1960, Kep se rêve en Saint-Tropez tropical. Le prince Sihanouk y prône la nouvelle architecture khmère de Vann Molyvann, un élève du Corbusier. Puis le pays s'embrasa... Aujourd'hui, pêcheuses de crabes et cueilleuses du fameux poivre de Kampot y voisinent avec la nouvelle jet-set locale, dans les vestiges d'un futur prêt à renaître. Vols A/R Paris-Phnom Penh avec Malaysia Airlines : www.malaysiaairlines.comHôtel Knai Bang Chatt : www.knaibangchatt.comAsia : www.asia.frPAR NATHALIE CHAHINE, AVEC JEAN-PASCAL BILLAUD ET MINA SOUNDIRAM; J.-P.B .; N.C.; M.S.; N.C.; J.-P.B .; M.S.; N.C.; J.-P.B . ?; N.C.; N.C.; J.-P.B .