Carnet d'adresses en page 142.
...

Carnet d'adresses en page 142.Pour la petite princesse qui sommeille en chaque femme, Terry a conçu Harmonie Or Solaire, une minuscule malle aux trésors, un ravissant et précieux coffret en satin, couleur " tulipe noire ". A l'intérieur, deux petits bijoux. Le gros pinceau en poils de poney, touffus et soyeux, est irrésistible. Imbibé de poudre, il glissera sensuellement sur la peau, tout en l'illuminant d'éclat et de lumière. Mais le clou du programme, c'est ce somptueux poudrier d'or, rehaussé de strass. " Un concentré de luxe, un or "purissime" telle une goutte en fusion, étincelante et lisse, constellée de diamants ", souligne Terry. La magie ne fait que commencer. La poudre pressée décline une alliance de trois ors : jaune, blanc et cuivre. L'astuce ? Cette brillance scintillante est un voile subtilement " sprayé " pour ne vivre que le temps des fêtes. On l'utilise de deux façons. Avec le gros pinceau, on balaie bien les trois couleurs, puis on passe le mélange sur le décolleté et les bras. L'effet est féerique, mais n'est possible qu'à deux reprises. En utilisant la poudre de façon plus parcimonieuse, par petites touches, et en ne choisissant qu'une seule teinte, pour illuminer les pommettes, les paupières et le milieu des lèvres, on pourra obtenir six à sept applications. Une fois la surprise scintillante envolée, il reste dans le boîtier une poudre couleur chair qui s'adapte à toutes les carnations et fusionne avec toutes les peaux, des plus claires aux plus ambrées. Dans le nom J'adore de Dior, l'or est omniprésent. Pour abriter le jus lumineux et solaire où les pétales de rose se fondent dans la chair de prunes de Damas, l'artiste Hervé Van der Straeten a dessiné une amphore moderne et intemporelle, élancée, féminine et élégante, généreusement cerclée de rayons dorés. Pour les fêtes, la fragrance se fait encore plus concentré et envoûtante et devient Parfum. Des gouttes précieuses de ce Parfum se glissent dans un petit vaporisateur de sac. L'ensemble vous accompagne partout, tel un talisman complice. Et pour que le plaisir se prolonge dans le temps, le vaporisateur est rechargeable et est proposé avec trois mini-flacons recharges en verre de 7,5 ml. C'est également Hervé Van Der Straeten qui a habillé L'Or de Torrente. Les courbes souples du flacon célèbrent la femme et la féminité. L'or y est très généreux. Ici, il se fait plus volubile et plus extraverti, voire exubérant et baroque avec cette multitude de feuilles charnues qui enlacent le verre. A l'intérieur, des arômes de café flirtent avec le parfum envoûtant des plus belles roses. Cela donne une fragrance charnelle, enveloppante et sensuelle. Pour chouchouter tous les sens, un coffret luxueux et très couture réunit un Parfum, un Gel onctueux pour le bain et la douche et une Emulsion riche pour le corps qui pare la peau de satin. Il y a quelques années, le joaillier Chopard a imaginé Casmir, une fragrance fruitée et délicieusement orientale. Pour l'habiller : un écrin inspiré des palais des maharadjahs. Aujourd'hui, rien a changé, mais pour le temps des fêtes, un voile doré s'est enroulé autour du flacon. Tel un bijou précieux, il est logé dans un écrin rutilant, parcouru de fines arabesques. Pour Jean Paul Gaultier, le luxe est ludique. Fragile, la très glamoureuse fragrance qui met en vedette la Tubéreuse, coule dans un long et élégant flacon de verre. A son sommet, une petite silhouette, habillée de fourreau noir, évolue au milieu d'un tourbillon de paillettes. Cette bulle d'or et de lumière se détache facilement du flacon et se niche au creux de la main, tel un objet fétiche et porte-bonheur. Quand on s'est lassée du jeu, la bulle regagne sa place sur le flacon, attirée par un aimant invisible. Nina Ricci, elle, pare ses nouveaux vaporisateurs L'Air du Temps Ricci d'un habit de lumière, combinant l'or brossé et l'or brillant. Les colombes blanches, toujours présentes, rappellent le message de paix et de liberté de ce somptueux jus floral-épicé, créé en 1948. Les effluves de gardénia et d'£illet épicé, entourés de rose et de jasmin, s'épanouissent dans un merveilleux sillage de bois de santal et d'iris poudré. Intemporel. Tout habillé d'or, le boîtier rectangulaire ultraplat d'Yves Saint Laurent dévoile la palette Gold Celebration. Il y a quatre fards à paupières, subtilement nacrés, qui font merveille pour sculpter et mettre en valeur le regard. Quatre rouges à lèvres, aux textures brillantes ou satinées, rehaussent l'éclat des lèvres. Enfin, une poudre pressée Blanc Eclair fait rayonner, tel un voile givré, le teint et le décolleté. Dior écrit un nouveau chapitre de la série dorée Diorific avec l'édition d'un poudrier très gold attitude. La poudre et le blush, blottis l'un contre l'autre, font une mine de jeune fille et déclinent trois harmonies (Abricot, Rosé et Ambre). L'Huile Prodigieuse Or de Nuxe fond dans la peau comme par enchantement et la recouvre d'un voile glossy, satiné et iridescent. C'est un " soin parure ", bourré d'huiles bienfaisante (bourrache, amandes douces, camélia et millepertuis). Divinement parfumée, elle peut être utilisée sur le corps, mais aussi sur les cheveux et le visage. Pureté, élégance, modernité et intemporalité. Tous les codes de Chanel sont réunis dans ce vaporisateur en métal blanc et brillant, délicatement réchauffé par une bague dorée. Admirablement proportionné, protégé par une pochette en suédine couleur chair, il est prêt à se glisser dans le sac à main. Créé en 1996 par Jacques Polge, Allure rompt avec la construction classique de trois notes (tête, c£ur et fond) et fait tourbillonner simultanément six facettes. Au centre, le jasmin, le magnolia, le chèvrefeuille et le nénuphar forment deux facettes florales. Tout autour, le cédrat de Calabre, la mandarine de Sicile, le vétiver de Haïti et la vanille Bourbon mêlent leurs facettes acidulée, fruitée, boisée et orientale. Lumineux. Le joaillier Cartier taille des habits de fête, couleur " or blanc ", pour ses deux best-sellers. Le cylindre de L'Eau de Cartier s'irise d'une teinte argentée et protège admirablement les gouttes fraîches et précieuses où se déploient à l'unisson des notes de yuzu, citron vert japonais, de violette et de lavande, d'ambre et de cèdre. Pétillante et généreuse, cette Eau-là se partage sans problème pour séduire, au masculin et au féminin. Déclaration livre ses notes viriles et élégantes dans une flasque de métal aux reflets de miroir. Une fragrance qui se déclare avec sensualité à travers des agrumes pétillants et des accords chaleureux de bois exotiques. Depuis trente ans, Rei Kawakubo tient les rênes de la création de Comme des garçons, griffe japonaise qui jette un autre regard sur la mode : singulier, conceptuel et un brin extravagant. La fragrance maison, baptisée " 2 ", débarque sur le marché belge. Le flacon surprend par son originalité, car il ne tient pas debout. C'est une flasque, lisse comme un galet ou un miroir, à la fois opaque et éclatante, très agréable au toucher. Quand on pousse sur le bouton, une brume dense et intense vous enveloppe et vous envoûte. Dans ce parfum à la fois sombre et très rond, Marc Buxton a tressé des notes d'encens, d'ambre, de laudanum, de patchouli, de cèdre de Chine et de cumin. Le tout est mystique, rassurant et sent divinement bon. Alexander McQueen, quant à lui, nous offre Kingdom, dont le flacon évoque le bourgeon d'une fleur métallique. Une fois " éclos ", il dévoile un c£ur de verre rouge sang. A l'intérieur coule une mélodie à trois temps. La bergamote, la mandarine de Sicile et le néroli annoncent un tempo joyeux. La rose et le jasmin l'animent de grâce et de féminité. Le tout finit dans un accord majestueux de vanille bourbon et de myrrhe. C'est mystérieux, envoûtant et joliment peaufiné. A l'opposé, L'Eau d'Issey d'Issey Miyake est délicieusement limpide et cristalline. Ses gouttes empreintes d'odeurs suaves de freesia et de fleurs d'eau s'envolent toujours avec autant de légèreté et de délicatesse. Le nouveau flacon d'Eau de Parfum, rechargeable, se coiffe d'un métal argent brossé et adopte une goutte transparente. Dans les ambiances festives et surchauffées qui font monter la brillance, la poudre est une alliée incontournable. Véritable bijou de sac aux lignes épurées, le poudrier Forever Compact de Clinique est recouvert d'une couche d'argent fin. A l'intérieur, une texture soyeuse et très douce combine la finesse veloutée de la poudre et la couvrance d'un fond de teint léger. Il est aussi rechargeable. Le poudrier Miroir de Givenchy a un design plus " branché. " Réalisé dans une matière plastique très agréable au toucher, de couleur argent mat, il est très ergonomique et se distingue par une prise en main parfaite. Le miroir, grand et ovale, permet d'appliquer la poudre, à l'aide du pinceau intégré, en un clin d'£il. Guerlain, lui, a glissé la poudre Pluie de Nacres dans un poudrier-écrin martelé aux effets pourpre et platine. Un léger coup de pinceau suffit pour éliminer le visage d'un nuage scintillant. Superbement carrossé dans son étui argenté et satiné, le Soin Traitant Protecteur Lèvres The Skincare de Shiseido est esthétique et bien pratique, surtout en automne et en hiver. Bourré d'huiles et de cires hautement nutritives, il fait des lèvres de velours. On peut l'utiliser seul, il dépose juste un film protecteur (filtre solaire et vitamine E). Il est aussi une excellente base sous le rouge à lèvres, car il ne forme aucune épaisseur. Barbara Witkowska