Répandre de l'huile sur une poêle quand on décide de cuire un morceau de viande ou un beau poisson est une erreur répandue. Elle part pourtant d'une bonne intention. On utili...

Répandre de l'huile sur une poêle quand on décide de cuire un morceau de viande ou un beau poisson est une erreur répandue. Elle part pourtant d'une bonne intention. On utilise cette matière grasse pour une raison tout à fait valable : elle favorise la réaction de Maillard (pour rappel, il s'agit d'une réaction chimique, une liaison gourmande entre molécules qui fait proliférer les arômes, croustiller la surface extérieure et confère une jolie teinte aux rôtis, gigots et autres soles grillées). Le hic, c'est qu'en versant de l'huile dans une poêle, une grande partie de celle-ci va brûler à vide, ce qui donne un mauvais goût. La solution ? Verser quelques gouttes dans les mains et masser l'aliment. Ainsi, la matière grasse en question agira comme un tampon entre la poêle et la chair. Résultat des courses ? Une préparation à la fois moins grasse et moins frite.