On vient à Florence pour ses trésors historico-culturels. Pour admirer les £uvres des grands maîtres. Pour se promener dans la Galerie des Offices et flâner sur la Piazza del Duomo. Mais ne vous fiez pas aux apparences : la ville n'est pas seulement une cité musée envahie par une horde de touristes... Elle se taille également une jolie réputation sur l'échiquier fashion. On sait à quel point Italiens et Italiennes sont des passionnés de mode. Désormais, ces férus de shopping grand luxe ne doivent plus courir jusque Milan et Rome pour dévaliser leurs boutiques préférées. Florence a toutes les cartes en...

On vient à Florence pour ses trésors historico-culturels. Pour admirer les £uvres des grands maîtres. Pour se promener dans la Galerie des Offices et flâner sur la Piazza del Duomo. Mais ne vous fiez pas aux apparences : la ville n'est pas seulement une cité musée envahie par une horde de touristes... Elle se taille également une jolie réputation sur l'échiquier fashion. On sait à quel point Italiens et Italiennes sont des passionnés de mode. Désormais, ces férus de shopping grand luxe ne doivent plus courir jusque Milan et Rome pour dévaliser leurs boutiques préférées. Florence a toutes les cartes en main pour les contenter. Faire un tour du côté de la via Tornabuoni, l'artère du luxe par excellence, suffit pour se rendre compte que toutes les griffes haut de gamme y ont une vitrine. Impossible de les citer toutes. Installés dans de magnifiques palazzi, on trouve ainsi Salvatore Ferragamo, Gucci (qui a même ouvert une enseigne spécialement dédiée aux bambini), Dolce & Gabbana, Louis Vuitton, Roberto Cavalli, Céline, Patrizia Pepe (découvrez ses meilleures adresses gourmandes en page 117), Bottega Veneta, Cartier, Bulgari... On le sait, historiquement, la cité des Médicis a bâti son identité sur le commerce, grâce aux banquiers et marchands. La ville s'est aussi spécialisée dans le travail du cuir. D'origine sicilienne, Salvatore Ferragamo y a ainsi forgé sa légende en tant que fabricant de chaussures. Parti aux États-Unis à 16 ans, cet ancien cordonnier est devenu le chouchou des actrices de Hollywood, avant de choisir de s'établir à Florence, étant certain d'y trouver les ouvriers qualifiés pour réaliser ses créations. La marque de luxe, toujours propriété de la famille fondatrice, est restée liée à son berceau toscan. Le siège de la société est sis dans le palais Spini Feroni : showroom et bureaux aux étages, boutique au rez-de-chaussée, musée à la gloire du fondateur au sous-sol (lire aussi en page 117). C'est en 1921 que Guccio Gucci, lui, ouvre, dans sa ville natale, un atelier et une boutique spécialisés dans les articles en cuir. Le Florentin a passé plusieurs années comme employé à l'hôtel Savoy de Londres, et peut aussi réinterpréter à sa guise l'esprit de la gentry britannique, tout en profitant du savoir-faire des artisans locaux. À ce jour, les ateliers Gucci, toujours implantés à Florence, confectionnent chaque année quelque 50 000 pièces de maroquinerie... Et pour ses 90 ans, le label de luxe s'est également offert un musée en plein centre-ville (voir ci-contre). Patrizia Pepe - sa directrice créatrice Patrizia Bambi loue le caractère inspirant de la région - et Roberto Cavalli ont eux aussi leur QG dans la capitale de la Toscane. L'Italien y vit toujours, en compagnie de sa femme Eva et de leurs trois enfants. Sur les collines de la ville, ils ont rénové une vieille bâtisse qui accueille de nombreux VIP en recherche d'une soirée jet-set et... d'une virée shopping dans l'un des dix endroits qui définissent résolument le Florence tendance d'aujourd'hui. PAR CATHERINE PLEECK