Plusieurs créations signent le printemps des parfums. Dé-couvrez ces nouvelles fragrances, merveilles de sensualité, abritées dans leurs élégants flacons aux lignes très contem-poraines.
...

Plusieurs créations signent le printemps des parfums. Dé-couvrez ces nouvelles fragrances, merveilles de sensualité, abritées dans leurs élégants flacons aux lignes très contem-poraines. Chanel Think Pink Le nouveau parfum de Chanel s'appelle Chance... car la chance a toujours fait partie, tel un fil conducteur, de la vie de Gabrielle Chanel. Un destin qui ressemble à un conte de fées. Il était une fois une orpheline, une brune piquante au regard déterminé. Seule, elle grandit dans la pauvreté et l'austérité. " Si vous êtes née sans ailes, ne faites rien pour les empêcher de pousser ", aimait-elle à répéter plus tard. La petite fille a déjà de la volonté, de l'ambition et aspire à accomplir de grandes et belles choses. Pour transformer ses rêves en réalité, c'est simple, il faut juste croire que tout est possible. Il suffit de suivre son instinct, se fier à ses intuitions, saisir sa chance ou, à défaut, la provoquer. Toutes les idées qui lui traversaient l'esprit, Coco les réalisait. Elle aimait le chant, elle se mit à chanter. Elle aimait les chapeaux, elle devint modiste. Elle croyait beaucoup aux rencontres, allait toujours au devant des autres. Picasso, Cocteau, Stravinsky et Diaghilev étaient ses amis. Et puis, tout ce pouvoir mystérieux des signes du ciel, des talismans, des fétiches, des objets porte-bonheur. Coco y croyait fermement. Le trèfle à quatre feuilles, la tortue, les épis de blé, ses compagnons de tous les jours, ne la quittaient jamais. Il y avait aussi la magie des chiffres. Le cinq était son préféré. Elle l'a choisi comme nom de son premier parfum, en espérant qu'il lui porterait bonheur. Et il en fut ainsi. Quelques décennies plus tard, la maison Chanel, toujours fidèle à l'esprit de Mademoiselle, crée le parfum Chance. Imprévisible, insaisissable, il nous surprend. Par son look, d'abord. On est loin de la rigueur carrée et des angles droits du N° 5. Le flacon de Chance est tout rond. Contradiction ? Non, suite logique. " A chaque nouvelle création, mon rôle est de renforcer le style et l'identité de Mademoiselle Chanel, tout en les faisant évoluer par rapport aux aspirations du temps, explique Jacques Helleu, directeur artistique des Parfums Chanel. Chance s'inscrit dans cette continuité. Le rond m'a semblé une évolution évidente, car il permet d'explorer de nouveaux territoires graphiques, d'innover. Une bague de métal argenté souligne davantage sa personnalité. Le carré et le rond sont deux figures géométriques parfaites. Ils semblent opposés mais ils sont les deux faces d'un même univers, où l'exigence est totale. Ils sont en quelque sorte de faux jumeaux, différents, mais faits pour vivre ensemble, harmonieusement. " Deuxième point original, la cou- leur. On quitte les codes chers à Mademoiselle Chanel, le noir, le blanc et le beige, pour un rendez-vous avec le rose. Un rose gai et lumineux, hésitant entre le lilas et le parme. Il est subtilement nacré, pour être en phase avec les tendances actuelles dans le maquillage et le prêt-à-porter. Le jus, enfin. Signé Jacques Polge, " nez " de la maison, il séduit par une construction originale. Il n'est plus question de pyramide olfactive classique (notes de tête, notes de c£ur et notes de fond) ou de fragrance " à facettes ", taillée comme un diamant. Chance, tout comme le flacon qui l'abrite, est une fragrance tout en rondeurs, une sphère palpitante, tournoyante et ondoyante, différentes à chaque instant. La baie rose, la jacinthe, le cédrat, le jasmin, l'absolu d'iris et le patchouli lui donnent une vibration très rythmée. Les ondes de fraîcheur extrême se conjuguent avec des notes gourmandes. Plus tard, elles s'apaisent enfin dans un sillage doux et moelleux où l'on devine de subtiles épices et des bois tendres. L'Américain Marc Jacobs est l'un des créateurs les plus en vue de la planète mode. Depuis 1997, il est également directeur artistique de Louis Vuitton. Sa mode traduit un style plein de fraîcheur, chic, jeune, décontracté qui aurait pu plaire aussi bien à Jacqueline Kennedy qu'à Grace Kelly. La personnalité de Marc Jacobs se reflète parfaitement dans sa première création olfactive. Lui qui ne jure que par les célèbres références de la grande parfumerie française û N° 5 de Chanel ou Joy de Patou û a dès le départ visé un futur classique. Au terme de très nombreux essais (une cinquantaine au total), il a donné son feu vert au concept le plus en phase avec ses goûts : l'odeur des fleurs de gardénia fraîchement coupées. A la fois enivrante et sensuelle, tout en restant chic et discrète. Les parfumeurs ont habillé les fleurs de gardénia avec quelques grains de poivre blanc et des pétales de jasmin d'Egypte. Ils lui ont composé un sillage doux et voluptueux de bois blonds. Marc Jacobs a dessiné le flacon, un cube de verre assez lourd, simple et intemporel, agrémenté d'un ruban de cuir noir, noué autour du goulot. Le nom ? Marc Jacobs Perfume. Plus " turbulent ", Alexander McQueen s'est affirmé comme créateur de vêtements visuellement très forts, audacieux et légèrement provocants. Son premier parfum est élaboré, complexe et cérébral. Baptisé Kingdom, nom ancien, fier et altier, ce jus évoque un monde de héros et de légendes. Il s'accompagne d'un poème qui s'écrira au fil du temps, avec chaque nouveau produit de la ligne. Le premier vers ? " Pierce my heart again " (Brise mon c£ur une fois encore). Pour l'illustrer, Alexander McQueen a choisi pour flacon un bourgeon de fleur métallique qui dévoile un c£ur de verre rouge sang. " Pour vivre et aimer sans compromis, nous devons ouvrir nos c£urs, découvrir nos émotions les plus intimes, au risque de nous blesser parfois ", commente le styliste. Les accords ? Bois de santal attisé d'une pincée de cumin et de gingembre, enroulé dans la vanille Bourbon et la myrrhe d'Indonésie. Chez Givenchy, des brassées de fleurs capiteuses ont fait la réputation d'Amarige. Quelque dix ans plus tard, la fragrance gagne encore en intensité. Même son nom se fait plus torride et devient Amarige d'Amour. La nouvelle mouture du jus fait vibrer les sens. Elle démarre avec la fraîcheur lumineuse de cassis, de pois de senteur et de tangerine, se fait désirable avec le mimosa blanc, la rose sauvage et le jasmin et s'alanguit dans un sillage sensuel de bois de santal et d'ambre gris. Il y a dix ans, le joaillier italien Bulgari a lancé une Eau parfumée au thé vert, amorçant ainsi une nouvelle voie olfactive, misant sur la vitalité et le bien-être. La suite de l'histoire ? Une Eau parfumée avec le thé... blanc. Emouvant, délicat, le thé blanc a des nuances plus chaudes et plus intimes que le thé vert, plus frais et tonique. Il flirte, dans la note de c£ur, avec l'ambrette et le poivre blanc et se termine dans un soupir ambré et musqué. Son écrin a les mêmes lignes pures et élégantes, mais la couleur verte d'origine fait place à des tonalités blanches et argentées. On se marie beaucoup en l'an 2003. Voici trois nouveaux couples parfumés. Chez Morgan, dans les pubs pour le prêt-à-porter, l'homme et la femme s'aiment à la folie, tendrement et passionnément. Cet amour fusionnel se retrouve dans le design des flacons Morgan de toi. Ils sont lovés, imbriqués l'un dans l'autre. Le féminin, pareil à un petit ventre galbé, transpercé par un piercing au nombril, se blottit contre le masculin, plus grand, courbe, et y laisse comme une empreinte. Ils ont en commun le goût des jasmins. Quelques pétales de fleur de myrtille et un zeste de nectarine soulignent la sensualité du féminin, tandis que des grains de poivre de l'île de Bourbon ajoutent de la vigueur au masculin. Pour les optimistes qui mettent, chaque matin, les compteurs à zéro et considèrent chaque journée comme un nouveau départ, Marc O'Polo a créé Pure Morning. Même langage d'enthousiasme et de bonheur, interprété différemment. Plutôt rêveuse, la femme séduit son compagnon avec un bouquet de freesia et de jasmin, le tout enveloppé par la chaleur envoûtante de vétiver et de bois de cèdre. Lui, il lui offre un c£ur plus musclé où s'épanouissent la coriandre, la menthe poivrée, la cardamome et quelques feuilles écrasées d'herbes odorantes. Pour les mordus des sports nautiques, l'essentiel c'est la fraîcheur de l'air vif de l'océan, c'est l'ivresse d'une brise marine. Tommy et Tommy Girl Summer Cologne de Tommy Hilfiger (édition limitée) n'en manquent pas ! Dans la version féminine, les notes de nénuphar, de coquelicot de Californie et de fleur d'oranger fusent tout en nuances. La version masculine, plus énergique, est balayée par des accents boisés. A ces sillages tonifiants répond la pureté des flacons : dégradé de rouges pour elle, dégradé de bleus pour lui. Naomi Campbell, célèbre top model au corps de sirène, souple et fuselé, est devenue une boulimique de parfums. Depuis 1999, sortie de sa première fragrance, voici, déjà, sa quatrième création ! Mystery est un oriental, indolent, voluptueux et sensuel à souhait. Travaillé de façon très figurative, l'hibiscus, en note de c£ur, dévoile ses charmes aphrodisiaques sur un matelas de bois de cèdre et de santal, de benjoin et d'ambre gris. Ibiza Hippie, la onzième édition saisonnière d'Escada, est, elle, une onde de séduction pétillante et une incitation au désir. Tout son attrait tient au décalage d'une fragrance paradoxale, extravertie et intime, construite sur l'opposition de fruits croquants, de fleurs fragiles et la caresse soyeuse d'ambre et de musc. Barbara Witkowska