Basée sur la plate-forme de la limousine Série 7, la nouvelle berline Série 5 affiche l'empattement le plus long de sa catégorie. Aidée par un long capot et des portes-à-faux réduits, cette nouvelle empreinte au sol confère des proportions dynamiques à l'allemande. En revanche, malgré sa longueur (4,89 m), la Série 5 ne présente pas un habitacle exceptionnellement spacieux. Les places arrière restent toutefois largement suffisantes pour accueillir deux adultes (la place centrale étant pénalisée pa...

Basée sur la plate-forme de la limousine Série 7, la nouvelle berline Série 5 affiche l'empattement le plus long de sa catégorie. Aidée par un long capot et des portes-à-faux réduits, cette nouvelle empreinte au sol confère des proportions dynamiques à l'allemande. En revanche, malgré sa longueur (4,89 m), la Série 5 ne présente pas un habitacle exceptionnellement spacieux. Les places arrière restent toutefois largement suffisantes pour accueillir deux adultes (la place centrale étant pénalisée par l'imposant tunnel de transmission). A l'avant, la haute ceinture de caisse et le pare-brise fuyant donnent l'impression d'être installés à bord d'un coupé. La console centrale légèrement orientée vers le conducteur ajoute la dernière touche à cette atmosphère sportive. Si BMW annonce avoir entièrement repensé les liaisons au sol de sa grande berline, seules les versions équipées de la suspension pilotée optionnelle étaient disponibles lors de cette première prise en main. Un dispositif permettant de glisser, en un éclair, d'un amortissement confortable à un comportement franchement dynamique (l'option vaut la peine d'être cochée mais à 1 490 euros). Autre équipement appréciable proposé en option : l'" Integral Active Steering " (1 935 euros), soit une direction à démultiplication variable couplée aux quatre roues directrices (les roues arrière braquent aussi légèrement) offrant une maniabilité surprenante et réduisant grandement les mouvements de volant. Dans un premier temps, BMW commercialise sa Série 5 avec des mécaniques musclées (de 204 à 407 cv en essence et de 204 à 245 cv en diesel). Un 2.0l turbo diesel (520d) de 184 cv viendra toutefois rapidement compléter l'offre. Pour se plier à la fiscalité belge, une variante dégonflée à 163 cv sera proposée au même tarif. Grande nouveauté : même la motorisation d'accès pourra bénéficier des services de la boîte automatique à 8 rapports (2 240 euros). Un tout nouveau module qui brille par sa rapidité, sa douceur et sa réactivité.CYLINDRÉE : 2 993 cc PUISSANCE : 245 ch à 4 000 tr/min COUPLE : 540 Nm entre 1 750 et 3 000 tr/min POIDS : 1 790 kg VOLUME DE CHARGEMENT : 520 l0-100 KM/H : 6,3 s VITESSE MAXI : 250 km/hCONSOMMATION MOYENNE : 6,3 l ÉMISSIONS CO2 : 166 g/km PRIX DE BASE : 51 800 euros. + Comportement dynamique + Consommations maîtrisées + Boîte automatique à 8 rapports disponibles sur toutes les versions- Rapport encombrement extérieur/habitabilité- Prix final une fois la voiture bien équipée Jean-FranÇois Christiaens