Un anniversaire, c'est l'occasion rêvée pour s'arrêter un instant, respirer un grand coup et faire un bilan. Si l'on se retourne sur les trente années écoulées, il est presque vertigineux de voir à quel point elles ont été parcourues de tendances en tous sens, d'air du temps qui s'en va puis qui revient, de mode qui se démode mais " le style jamais ", comme disait une certaine Gabrielle Chanel, passée maître dans les (r)évolutions, petites ou grandes, toujours teintées d'élégance intemporelle.
...

Un anniversaire, c'est l'occasion rêvée pour s'arrêter un instant, respirer un grand coup et faire un bilan. Si l'on se retourne sur les trente années écoulées, il est presque vertigineux de voir à quel point elles ont été parcourues de tendances en tous sens, d'air du temps qui s'en va puis qui revient, de mode qui se démode mais " le style jamais ", comme disait une certaine Gabrielle Chanel, passée maître dans les (r)évolutions, petites ou grandes, toujours teintées d'élégance intemporelle. Alors oui, chaque semaine pendant trois décennies, la rédaction vous a tenus au courant de tout ce qui a bougé et fait bouger la planète lifestyle. Avec légèreté mais sans futilité, ose-t-on espérer, parce qu'une certaine idée du bon goût et un soutien indéfectible à la création font partie de nos fondamentaux. C'est pourquoi nos Weekend Fashion Awards et l'élection du Designer de l'année offrent un tremplin à de jeunes talents auxquels nous croyons. Ils sont nombreux à se souvenir de ce petit coup de pouce qui les a aidés à se faire connaître et donc à garder une relation privilégiée avec Le Vif Weekend. Aussi, bon nombre d'entre eux ont-ils répondu avec enthousiasme lorsque nous les avons sollicités pour dessiner un meuble, un vêtement, un bijou unique à l'occasion de ce numéro Black placé sous le signe du luxe 2.0. Leurs réalisations viennent s'ajouter aux pièces iconiques et objets exclusifs de grandes marques que vous pouvez gagner en participant à notre quiz en pages 62 et 63. Trente cadeaux hautement désirables repris dans les pages suivantes, du beau livre dédicacé par le fashion gourou Karl Lagerfeld himself à la table Collage personnalisée par le designer Alain Gilles en passant par les bottes UGG customisées, la célèbre lampe Equilibrium de Ralph Lauren Home ou encore le mythique sac Madame de Delvaux estampillé Weekend... tout est pour vous ! Parce qu'un anniversaire, c'est aussi l'occasion rêvée de vous remercier de votre fidélité au Vif Weekend. Une bible imposante, signée Karl Lagerfeld, de sa main, en grand, juste pour les lecteurs du Vif Weekend. C'est La Petite Veste Noire, un classique de Chanel, revisitée et photographiée par le directeur artistique de la maison, épaulé par Carine Roitfeld, ex-rédactrice en chef de Vogue France. Dans cette nouvelle édition densifiée, offerte en deux exemplaires, monsieur Lagerfeld invite des stars à se prêter au jeu du portrait décalé. On y retrouve Carla Bruni en guitariste, Keira Knightley en princesse transgresseuse et Clotilde Hesme en Mickey. Entre autres.Ralph Lauren Home, c'est tout l'univers du célèbre créateur new-yorkais transposé chez soi. Une ambiance luxueuse bien que décontractée, quelque part entre des vacances aux Hamptons et les vieux films de l'âge d'or hollywoodien. Interprétation moderne d'une antique lampe européenne, ajustable tant au niveau de sa forme que de son intensité, pour un confort et une ergonomie totale, ce modèle Equilibrium trouvera sa place dans toutes les pièces de la maison, où brillera sa finition chromée polie comme un miroir. C'est un body appelé Feather side qui va avec ce mantra : " oubliez the body ; vous êtes the body. " Avec La Fille d'O, aka Murielle Scherre, le corps est toujours mis en lumière. Depuis 2003, sa lingerie différente, originale et vraie est faite pour les femmes par cette femme exceptionnelle qui travaille les effets trompe-l'oeil et jeux de lignes sur courbes intimes. Avec cette liberté qui la caractérise et cette générosité qui fait de ses parures des secondes peaux qui (r)assurent. Le must de cette pièce : elle sera coupée sur mesure pour vous. C'est un classique de la griffe, depuis 1995 : un sac rigide, en osier tressé, imaginé en référence à l'actrice Audrey Hepburn. Désormais, Paule Ka propose chaque saison une nouvelle déclinaison de son Midolino. La version été 2013 se pare d'un noeud en cuir façon croco, parfaitement en phase avec le chic parisien cher à la marque française. Le credo de l'Italien Pino Rabolini, créateur de Pomellato et descendant d'une longue lignée d'orfèvres ? Un bijou ne doit pas seulement être le symbole d'un statut social, mais un accessoire susceptible d'être porté à tout moment de la journée et pouvant être régulièrement changé, à l'instar du vêtement. C'est dans cet esprit qu'il introduit, en 1967, le concept de bijouterie " prêt-à-porter ". Ses pierres colorées et son interprétation de la chaîne ont rapidement suscité l'enthousiasme. Il y a quelques mois, la marque italienne a fait renaître la liberté de cette époque, avec la collection Pomellato 67, qui coule dans l'argent massif les grands thèmes de la maison - chaîne à maillons irrégulière, fermoir en T, pendentif XXL... -, comme ce bracelet orné d'un adorable ourson.Cette robe unique (taille 38) réalisée à la main est signée Anna Heylen, créatrice connue pour son vestiaire Femme élégant et sophistiqué. Son tombé parfait et son rose vitaminé vous attireront tous les regards. Dans ce modèle noir aux lignes graphiques d'une élégance rare, la lampe de table Swing d'Alain Berteau est l'un des produits iconiques de son propre label, Objekten. Malgré une apparente rigidité, ses deux axes de rotation lui permettent d'évoluer de la position lampe de chevet à la fonction éclairage de bureau et peut, en outre, pivoter sur elle-même à 270 degrés. Eco-friendly, Swing est équipée de LED et réalisée en Belgique avec du cuivre 100 % recyclable. Quinze & Milan, la griffe iconoclaste qui, depuis une quinzaine d'années, pousse plus loin les ambitions du design noir-jaune-rouge, est née autour du principe éloquent : " un peu de punk, un peu de Prada. " Particulièrement représentatif de cet esprit élégant et pop, le Primary Pouf 01 est l'un des classiques de Quinze & Milan, qui connaît d'ailleurs un grand succès de par le monde. Tabouret ou chaise, table ou sculpture, ce cube multiusage vous est proposé en version dorée en exclusivité. Alain Gilles, notre Designer de l'année 2012, nous a fait l'honneur de personnaliser sa table Collage, éditée chez Bonaldo. Cet ensemble de tables basses modulables vous est ici présenté dans cette édition blanche, " hachurée " par son créateur pour rapprocher l'objet final du simple croquis qu'il fut au départ, et " mettre l'accent sur sa mobilité et ses perspectives toujours changeantes ". Un meuble à la fois iconique et unique.100 picots sur la semelle, 35 morceaux de cuir, 120 interventions manuelles et un savoir-faire made in Italy. Telles sont les caractéristiques du Gommino, mocassin star imaginé en 1978 par Diego Della Valle, CEO du groupe Tod's. Son idée de génie ? Concevoir une chaussure plate et à picots, comme celle portée par les pilotes automobiles. Avec un twist fashion et un confort hors normes. Ce célèbre accessoire vous est offert dans deux couleurs : noir et blanc. Deux modèles issus de la limited edition Homme printemps-été 2013, disponibles dans la pointure de votre choix.O Mr President de Bulo est conçu pour servir les futurs PDG de l'an 2063. Dans la pratique, ce bureau d'environ un demi-mètre de haut peut être utilisé comme petit meuble pour Enfant, voire comme table de salon ou d'appoint. Proposée en rouge, cette " ode au jeu " en matériaux durables jette un pont entre le passé de Bulo, fondé il y a cinquante ans, et l'avenir de la marque. Le Gantois Michaël Verheyden s'est fait un nom dans le secteur de l'accessoire pointu. Ce cabas en toile à motif léopard revisité et agrémenté de détails en cuir, ainsi que son portefeuille assorti, mettront du soleil dans votre quotidien... même les jours de grisaille. Le dos de cette robe vestale est fendu et retenu par de délicats boutons, la taille soulignée d'une ceinture à nouer nonchalamment. Le décolleté s'offre un jeu de transparence, la longueur de même, on reconnaît la touche de Sandrina Fasoli et Michael Marson. Ils se sont rencontrés à La Cambre, en 2000, ont créé leur marque à leur image et ont raflé quelques prix prestigieux (Weekend Fashion Award, Hyères, Modo et Mango). Chez eux, tout est question d'effets subtils : la brillance par superposition des matières, la douceur par contraste du noir sur bras dénudés. A l'heure qu'il est, la crise aidant et malgré son succès, Sandrina Fasoli a mis un terme à ses projets, cette merveille (en taille 36) est donc un collector.Quand on pense à la griffe italienne Fay, c'est incontestablement une veste ou un manteau qui viennent à l'esprit. Pour l'occasion, celui-ci (en taille médium) est d'inspiration militaire et a été taillé dans une chaude peau de mouton. On n'oubliera pas non plus les fermetures façon crochets, l'un des signes distinctifs de cette marque qui clame haut et fort son caractère dual. Tous les looks dessinés par ce label peuvent en effet être portés à différents moments : au travail, durant ses temps libres ou lors d'une soirée glamour. Car chaque vêtement a droit à une double existence.Plus de 500 cristaux pour customiser les iconiques bottes Classics d'UGG Australia ! Pour fêter son anniversaire avec nous, la marque a en effet demandé à l'équipe de Swarovski de décorer une paire du modèle qui l'a fait connaître aux quatre coins de la planète fashion. Et ce dans la pointure de votre choix. Pour briller jusqu'au bout des boots. En exclusivité pour Le Vif Weekend et Knack Weekend, Annelies Timmermans décline son modèle culte, le sac Asia, dans un beau cuir souple imprimé, avec double hanse noire.La petite robe noire selon Tim Van Steenbergen est drapée, en gabardine coolwool, avec une ceinture en cuir (taille 38). Ce roi de la coupe, formé à l'Académie d'Anvers, millésime 2000, bâtit sa garde-robe comme un orfèvre. Il faut regarder ses vêtements à l'endroit et à l'envers, ce sont des bijoux de perfection. Ajouté à cela son goût pour les années 40, les attitudes ultraféminines et les robes qui mettent en valeur celles qui les portent. Indéniablement, le créateur anversois, qui travaille aussi pour le théâtre, la danse et l'opéra, a le sens de l'élégance. Cette cape camel en cachemire et laine (taille unique), longueur genoux, est une valeur sûre des collections hiver de Maureen De Clercq. Formée à l'Académie d'Anvers, la créatrice a lancé sa propre marque, vendue en exclusivité dans sa boutique anversoise, en 2009. Un must-have : les mocassins Brera de Fratelli Rossetti. Lorsqu'il créa son modèle-phare, Renzo Rossetti lui donna le nom d'un quartier de Milan très prisé des artistes dans les années 70. Le label italien vous en offre une paire (taille 37) en cuir de veau noir et glands blancs. Une robe bariolée (taille 40), à porter comme une reine, voire une princesse, car Edouard Vermeulen, le couturier de ces dames, a le chic pour habiller les mariées, les demoiselles d'honneur, leurs mères, leurs tantes, leurs cousines, les jeunes filles en fleur. La maison Natan fête ses 30 ans cette année. Et s'offre un défilé à Paris, dans l'Ambassade belge, lors des présentations Haute Couture, en juillet prochain. Vive la Belgique. On ne présente plus la chaise Panton, véritable institution du design, classique absolu du mobilier contemporain reconnaissable entre mille. Déjà produit par Vitra en 1963 après près de quatre ans de recherche, le célèbre siège monobloc en polypropylène nous revient dans une version pour Enfant qui donnera un cachet irrésistible à une chambre ou une salle de jeux. Pour la petite histoire, le maître Verner Panton lui-même avait déjà imaginé cette Panton Junior dans les années 60, mais le projet échoua finalement, pour revoir le jour en 2008 avec le succès qu'on lui connaît. C'est la première chaussure lancée par Hogan, c'était en 1986. La griffe italienne fait sensation avec une sneaker urbaine inspirée du monde du cricket, offerte ici dans une pointure de votre choix. Dès le départ, ce modèle baptisé Traditionel a tout pour devenir un objet iconique, avec sa semelle en gomme et sa toile canvas pouvant être éditée dans une multitude de couleurs. Suivront ensuite l'Athletic, l'Interactive, le premier sac en 2000 déjà, une multitude de boutiques aux quatre coins du monde et de très belles collaborations, la dernière en date mettant en avant la rédactrice de mode britannique Katie Grand, fondatrice du magazine Love. Un collier digne d'être porté au Festival de Cannes. Pour preuve, Anne Zellien l'a baptisé Le Tapis Rouge. Quand elle n'imagine pas des bijoux inspirés de la " sentimental jewellery ", très en vogue en Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles, la créatrice anversoise aime dénicher des trésors oubliés et leur donner un second souffle. Cette pièce unique est ainsi issue de sa collection vintage. Elle a été fabriquée à la main à partir d'éléments datant des années 50, auxquels elle a ajouté certains détails, réalisés artisanalement. Pour un résultat ravissant. Pour dessiner ses bijoux, Heidewinne aime s'inspirer de la nature. Ce fut le cas aussi pour cette broche, création unique en plumes agrémentée d'une figurine en céramique. La chaîne en argent avec pendentif en céramique, elle, a été réalisée sur la base d'un modèle culte de ses collections précédentes. Issue de la collection printemps-été 2013 intitulée Paradise lost, cette robe tunique (taille 36) en imprimé de soie noir et rose pâle évoque une île lointaine quelque part dans l'océan Pacifique, les palmiers, les oiseaux de paradis et les prints exotiques. Marc-Philippe Coudeyre, jeune créateur formé à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers (cru 2002) et passé par l'architecture, a le sens des proportions, des perspectives et de la flamboyance. Il privilégie les pièces à porter le jour et/ou le temps d'une soirée " insolite ". Vive l'été !Du 100 % mérinos pour la douceur et la chaleur, des broderies main pour la beauté du geste, du made in Belgium pour sauver la planète et nos savoir-faire. Ce châle élégamment nonchalant est signé Kim Stumpf. C'est que cette jeune créatrice, diplômée de La Cambre en 2007, a fait de la maille son domaine. Une petite veste sans manches (taille 38) constituée de broderie noire, ornement précieux et féminin que Gioia Seghers aime plus que tout. La jeune créatrice, formée à La Cambre, lauréate de notre Weekend Fashion Award 2012, aime aussi le mouvement : à certains endroits, la broderie est superposée et se décolle du vêtement, à elle, la liberté. A d'autres, sur le côté et le haut du dos, elle est mise à plat et offre sa transparence, à elle, la délicatesse. Une doublure en coton léger et une fermeture Eclair pour la parachever. Tout le talent en devenir de Gioia Seghers concentré dans cette pièce unique. Le set de lingerie de votre choix, mais parfaitement adapté à vos mensurations : c'est ce que vous propose Marlies Dekkers. Accueillie dans la boutique anversoise de la marque, vous aurez droit à un verre de bienvenue, suivi d'une séance d'essayage et des conseils de vrais pros. A vous le plaisir de sous-vêtements parfaitement fittés ! Ç'aurait pu être un simple sweat-shirt. Mais à l'occasion des 30 ans du Vif Weekend, le label belge Essentiel vous en livre une version unique. Agrémentée de pierreries et broderies, cette pièce d'humeur sportive (taille 2) prend une tout autre allure. Parce que jouer avec l'air du temps, le rendre féminin et coloré, c'est la pari gagnant d'Esfan Eghtessadi et Inge Onsea, le couple qui a fondé la griffe en 1999. Le sac Madame, bicolore, noir/rubis, qui respecte les valeurs de la marque avec une forme, un montage, un fermoir identifiables et remarquables, donne illico un air à la fois contemporain et seventies, ce n'est pas contradictoire, surtout quand il s'agit d'accessoires. Le plus vieux maroquinier au monde, belge de surcroît, a l'art de puiser dans ses archives et de revisiter des intemporels hautement désirables. Fondée en 1829, la Maison Delvaux sait comment vitaliser ses collections. Le Madame en est la plus belle preuve : inspiré du sac Marronnier créé en 1977, il est une réinterprétation fidèle et réactualisée, ce qui en fait la parfaite illustration du lien entre passé et présent. Stylisme : Ellen Monstrey Photographe : Stephen Mattues Assistante stylisme : Annabel van Leeuwen Assistant photographe : Matthys Maquillage et coiffure : Rudi Cremers pour M.A.C et Redken Mannequin : Amelie Lens @ Dominique Models Rédaction : Delphine Kindermans, Anne-Françoise Moyson, Mathieu Nguyen, Catherine Pleeck. Voir aussi notre carnet d'adresses. DELPHINE KINDERMANS, RÉDACTRICE EN CHEF