Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).C' est le comble du narcissisme. La petite cerise sur le gâteau de l'égocentrisme. Mieux, le génie de la customisation poussé à l'extrême. A l'adresse www.dna11.com, les beaux-arts prennent, en effet, une tout autre dimension. Car les concepteurs de ce projet étrange n'y vont pas par quatre chemins : " DNA 11 crée de l'art abstrait à partir d'un simple échantillon de votre ADN, écrivent-ils d'emblée sur leur site bien léché. Chaque £uvre est aussi originale que vous et est réalisée sur une toile de haute qualité. " Concrètement ? La société vous envoie un petit " kit de récolte d'ADN ", vous y déposez un filet de salive et vous retournez le tout à l'expéditeur. Commence alors un savant processus de création artistico-scientifique dont je vous épargne volontiers les détails. Seul le résultat compte : sur la base de votre empreinte génétique digitalisée émerge alors un tableau très " art contemporain " avec des petites barres lumineuses de couleurs et d'intensités variables censées représenter votre " code de vie personnel " ( sic). Chic, sobre, interpellant. Et pas mal du tout. Comme votre ADN est par définition unique, votre £uvre picturale l'est évidemment tout autant. Car il s'agit bien de votre £uvre. Visiblement modestes, les concepteurs insistent d'ailleurs fortement sur ce point : " Chaque tableau est signé par DNA 11 au dos de la toile et non sur l'£uvre proprement dite car vous en êtes, en réalité, le véritable auteur. " Une £uvre personnelle pour laquelle vous débourserez tout de même entre 320 et 650 euros selon la taille de la toile. Si l'initiative peut ressembler à un gadget de plus dans l'univers mercantile du Web mondial, elle n'en demeure pas moins révélatrice de l'immense désir d'exister dans un monde fortement globalisé. Autrement dit : comme la mondialisation formate de plus en plus l'individu selon un schéma de consommation bien huilé, il est attendu que l'hypercustomisation génère ce genre de dérives sympathiques. Car, finalement, quoi de plus personnel que l'ADN pour émerger de la foule ? Certains petits malins l'ont compris et £uvrent désormais en ce sens, histoire de rassurer le quidam en l'invitant à ouvrir gentiment son portefeuille. Ainsi, sur www.dnaproducts.com, un autre site dédié aux " produits dérivés de l'ADN ", il ne s'agit plus d'art déguisé mais bien de business déclaré. Outre les tests de paternité et autres propositions de " traçabilité généalogique " réalisés grâce à un échantillon d'ADN, cette adresse propose également toute une série de cadeaux mégapersonnalisés. Comme, par exemple, de superbes tee-shirts customisés avec votre propre code génétique. Et ce n'est pas tout. Car le site offre aussi un lien direct vers une autre adresse, www.catgee.com, plus extravagante encore. Pour 30 euros à peine, on vous y offre l'opportunité de conserver un échantillon de votre ADN pour toujours, histoire de le transmettre à votre descendance jusqu'à la fin des temps. Le nom de ce kit de " survie " est éloquent : " Catgee DNA Immortality ". Les grands prêtres de ce site vous posent d'ailleurs clairement la question : " Vous êtes-vous déjà demandé ce que cela faisait d'être immortel ?" L'immortalité à portée de salive. Plus mégalo, tu meurs. Frédéric Brébant