Elle est si jeune et déjà, quelle bouteille ! On lui a collé des étiquettes. On l'a menée battre campagne(s). Elle a pignon sur rue et défile à Paris depuis belle lurette. On dépense pour elle aux quatre coins du globe et ses aficionados sont répartis sur toute la planète. Elle est dans le mood, dans les médias et au musée.
...

Elle est si jeune et déjà, quelle bouteille ! On lui a collé des étiquettes. On l'a menée battre campagne(s). Elle a pignon sur rue et défile à Paris depuis belle lurette. On dépense pour elle aux quatre coins du globe et ses aficionados sont répartis sur toute la planète. Elle est dans le mood, dans les médias et au musée. Mieux, elle a son propre magazine où l'on retrouve des profils percutants et variés. En dehors des manitous de la mode, en effet, des stars de la musique (An Pierlé, Hooverphonic, la DJ Aurore Daerden...), des célébrités du 7e art (Emilie Dequenne, Cécile de France...) et des légendes des arts plastiques (Marcel Broodthaers...) ont figuré sur la couverture de Weekend Le Vif/L'Express spécial " Mode c'est Belge ". Car c'est d'elle, " Mode c'est Belge ", dont il s'agit. Née voici vingt ans parce que, selon la formule consacrée, " elle le valait bien ", cette initiative a eu des marraines et parrains prestigieux : l'ITCB, le concours de la Canette d'Or, les maîtres du vêtement et de la matière qui existaient déjà avant 1983, la Fédération belge de l'habillement devenue Créamoda. Petite nièce chérie des pionniers venus du Nord et du Sud du pays, " Mode c'est Belge " prend rapidement du galon. Elle sert de tremplin aux Six d'Anvers. Elle donne de l'étoffe à la création bruxelloise, et s'appuie sur des événements de choix tels que le Festival d'Hyères, ou des partenaires dévoués comme Modo Bruxellæ et les écoles de mode du plat pays. Au fil du temps, elle engendre û tous savoir-faire confondus û, de plus en plus de mordus de mode. Paris, et au-delà, le monde, courtisent Bruxelles et Anvers. Dans ces deux cités stylées s'affirment, saison après saison, des générations géniales capables, très vite, de sortir leurs griffes. Les uns émigrent outre-Quiévrain, les autres restent dans leurs quartiers, au sens large du terme. Leurs structures et leur futur sont parfois fragiles... mais ils ont du répondant, quitte à se ressourcer un moment. " Mode c'est Belge " a 20 ans : une longue histoire, forcément, et une date à marquer d'une pierre blanche. Mais c'est aussi un éternel recommencement : car, aujourd'hui, tout à l'heure ou demain, elle compte(ra) des interlocuteurs qui méritent d'être entendus. Témoin les 20 jeunes artistes belges posant û toutes disciplines confondues û, vêtus des créations des outsiders et des benjamins du style national. En couverture et en apothéose de ce numéro " collector ". Témoins, aussi, de cette frénésie fabuleuse autour du vêtement, les coups de c£ur de Weekend Le Vif/L'Express, concrétisés par 8 jeunes pousses fraîchement jaillies du terreau de diverses écoles de stylisme belges. En images et en mots, ces étoiles montantes de la mode nationale conjuguent, peut-être " Mode c'est Belge " au futur plus que parfait. Marianne Hublet