LE MOULIN DE HOLLANGE, L'AUTHENTIQUE

Au coeur du plateau ardennais, ce vieux moulin hydraulique du XVe siècle a connu une histoire peu banale. En 1991, Dominique Delacroix, alors à la tête du département recherche et développement d'une société pharmaceutique, croise le chemin du meunier de Hollange qui cherche à vendre son bien. C'est le déclic, le scientifique quitte son travail et prend six mois sabbatiques pour travailler sous les ordres de l'artisan. Il doit tout apprendre : de la connaissance de l'eau (il faut prévoir les crues et le gel) à la maintenance de la mécanique, en passant par le métier de meunier certes, mais aussi de boulanger. Au bout de sa formation, il reprend l'affaire. La tâche est rude mais ne le décourage pas : ses farines se font un nom aux quatre coins du pays. Une vingtaine d'années plus tard, il aspire au repos après une carrière professionnelle atypique. Adrienne, sa fille, se propose de reprendre le moulin. Elle a terminé des études de droit mais souhaite, à son tour, donner une autre orientation à sa vie. C'est aujourd'hui chose faite, le moulin continue de tourner et Adrienne y fabrique toujours un pain exceptionnel, d'une saveur incomparable, sans aucun adjuvant, ni gluten. De nouveaux projets ont vu le jour, par exemple la construction d'un silo à grains et l'installation d'une chaudière biomasse. Sur place, on peut acheter de la farine de froment, d'épeautre, de seigle, de sarrasin, ainsi que du pain blanc, bis ou intégral, cuit sur pierre au feu de bois. Et Dominique Delacroix dans tout ça ? Il cultive son jardin...
...