Si vous étiez... un plat d'enfance ?

Une salade de fruits. C'est mon premier vrai goût d'enfance.
...

Une salade de fruits. C'est mon premier vrai goût d'enfance. Ce serait une toile d'Otto Dix. C'est mon peintre favori. Les personnages qu'il imagine me font penser au film Portier de nuit. J'apprécie également Francis Bacon. Cet artiste est tellement d'actualité avec ses formes floues, en cette époque où rien n'est sûr... Le slip ! Parce qu'il montre la peau et le corps, ce qui suppose un beau corps. J'entretiens beaucoup le mien, narcissisme de l'acteur oblige, j'imagine... Les grosses vagues qui se brisent dans la baie de San Diego, oùj'ai passé mon enfance. Pour moi, les vagues sont le mouvement, la vie, je ne m'en lasse pas. " Je ne suis personne et je ne connais rien. " Je commence chaque jour avec cette phrase en tête. Une pièce de 5 cents, un Buffalo Head Nickel, très rare, qui date des années 20 et que j'ai toujours avec moi pour me porter chance. J'adore le métro, là où l'humanité existe vraiment, où l'on croise toutes sortes de gens. C'est la meilleure manière de sentir une ville. La panthère noire, parce qu'elle est mystérieuse, voyage seule. Elle incarne la force et la liberté. Jimi Hendrix. Je trouve qu'il a emmené le rock'n'roll à son extrême, jusqu'à une folie jamais atteinte après lui. L'automne, ma saison, puisque je suis né un 27 septembre : c'est le temps des moissons, il y a une certaine mélancolie, avant que l'hiver n'arrive. Le séquoia. Je l'ai découvert lors de ma première année de fac en Californie, j'ai été impressionné par sa grandeur et sa majesté. Tout ce qui est Art déco. C'est une époque intéressante, mêlant modernisme et futurisme. Barack Obama ! J'en rêve toutes les nuits, il m'a vraiment donné espoir. J'ai voté pour lui et je crois qu'un nouveau siècle commence avec cet homme. (1) Gallimard. Propos recueillis par Delphine PerasJ'entretiens beaucoup mon corps, narcissisme de l'acteur oblige.