Désormais, le jeans s'invite dans la cour des grands. Il se livre à toutes les interprétations et s'érige même en tenue de soirée, combiné à un top sexy ou une veste classy. Les people, toujours à la pointe des tendances, rivalisent de tenues denim. Leur challenge ? Arborer le modèle inédit. " Les années 1990 marquent un virage, explique le journaliste et photographe français Gilles Lhote (*). Le jeans devient couture, en déclinant des coupes aussi exigeantes que les autres vêtements. "
...

Désormais, le jeans s'invite dans la cour des grands. Il se livre à toutes les interprétations et s'érige même en tenue de soirée, combiné à un top sexy ou une veste classy. Les people, toujours à la pointe des tendances, rivalisent de tenues denim. Leur challenge ? Arborer le modèle inédit. " Les années 1990 marquent un virage, explique le journaliste et photographe français Gilles Lhote (*). Le jeans devient couture, en déclinant des coupes aussi exigeantes que les autres vêtements. " Les Italiens sont de véritables trend-setters (lire aussi notre dossier consacré à la griffe Diesel, en pages 12 à 16). " Ces esthètes ont réinventé un jeans très mode, s'enthousiasme Gilles Lhote. Leur sens de l'élégance va de pair avec un esprit couture et une incroyable recherche des matières. " Strass, paillettes, plumes et broderies lui donnent un look glamour ou extravagant. L'important ? Etre différent. La Perla lance, cet été, sa collection " jeans femmina ". L'unisexe est banni au profit d'une valorisation de la féminité. Sensuel, le pantalon taille ultrabasse est accentué par une bordure en tulle chair et porté avec un bustier. Outre un modèle doux et stretch (bleu foncé ou délavé), on trouve des mini-jupes et des hotpants échancrés. Chaque jean est travaillé : macramé sur poches arrière, broderies à plaques, logo brodé de cristaux. Coquine et sexy, la gamme a tout pour plaire... Fondée en 1981, le label féminin et masculin Replay lance pour sa part un modèle dans une toile double ring, au relief saillant. Pour ses 25 ans, il crée une série limitée en toile brute, ornée de boutons dorés, se transformant en boutons de manchette ! Replay est connu pour sa quête effrénée d'originalité et sa faculté de développer une ligne complète. " Notre style consiste à ajouter une touche de sophistication, confie son directeur Marco Bortoletti. Nous nous adressons à des gens qui veulent se sentir uniques. Exigeants, nous proposons le meilleur denim en matière de toucher, de confort et de créativité. " Marco Bortoletti recrute régulièrement des designers, " issus de Milan et de Londres. Les pros du délavage ont leur propre labo. Le denim se porte du petit déj' à la soirée et doit se prêter à de multiples personnalités. " Outre les basiques, la marque propose une ligne plus chic, plus mode et plus chère : We Are Replay. " Ici, nous explorons une créativité exclusive, aux détails inouïs. " Cet été, Replay propose aussi... des maillots de bain. Les hommes portent le 5-poches avec un tee-shirt éponge et le chino militarisé avec une chemise rayée ou fleurie. Les coupes sont " carottes " ou buggy. Chez We R, l'aspect est sobre et très foncé. Côté filles, nature et fantaisie : imprimés fleuris, denim coloré, salopettes, robes en jeans, tie-dye et bikinis. Chez We R, les pantalons sont slims ou tube, les tops hyperstylés et les robes sensuelles. Les boutiques, elles, se signalent par une déco unique et contemporaine. Dans le genre Premium, Gas s'inscrit dans la branchitude urbaine. L'optimisme est affiché dans le slogan " Keep it simple ". " Essentuel ", son mot-clé, associe essentiel et sensuel. Qualité et mode pointue sont tout aussi empreintes de fraîcheur. L'été se veut un voyage " sur la route des épices " : coloris exotiques, superpositions graphiques et finitions tropicales. Le jeans explore la palette indigo pour un résultat authentique. L'intemporalité est teintée d'accents originaux et d'accessoires revisités. Chez les hommes, la virilité rime avec cintré, esprit clean et confort. Chez les femmes, la taille est haute et les courbes soulignées. Réalisée par le photographe britannique Alasdair McLellan, la pub présente un couple métissé sous le soleil d'Istanbul. A noter aussi : l'ouverture d'un flagship store à Florence. Le groupe Sixty réunit, lui, plusieurs griffes trendy. Chacune a son style et sa cible privilégiée. En misant sur le côté girly, Miss Sixty est " glamour, exubérante, ironique et féminine ". Cet aspect exclusif est renforcé, cet été, avec six jeans en édition limitée, baptisés Binki, Sally Hot Pants, Marvel ou J Gold. De qualité supérieure, les deux derniers accentuent la perfection des finitions et des coupes. Réalisés en denim superstretch (72 % viscose) ou Lurex, ils procurent un effet seconde peau ou fashion. La fantaisie se traduit par des surpiqûres, des broderies, des boutons vieillis et de la fine dentelle. Serpents, fleurs, étoiles et c£urs ajoutent encore à la séduction. Avec la ligne Sixty, les hommes ne sont pas en reste. " Denim, mais élégant. Cool et sophistiqué, à tout heure de la journée. " Point forts ? " Un mélange d'artisanat et de technologie, plus un désir de visibilité (le sigle de l'aigle). " Inspirée par l'ambiance collège et l'esprit marin, la collection estivale privilégie des jeans bleu foncé, à l'aspect authentique et vintage. Ils se portent avec des chemises à col rond et des vestes aux boutons rouges. Plus cosmopolite, la déclinaison " East or West " ravive l'univers des motards (détails militaires) avec un zeste de tendresse (éléments fleuris, coton doux). La griffe masculine Energie dégage une image urbaine. Ses slims, aux multiples délavages, font des ravages (poches sur les côtés, surpiqûres). Les sixties font leur come-back sur fond de rock'n'roll. Casual ou mauvais garçon, peu importe ! Tee-shirts imprimés, chemises cow-boys, mocassins, denim noir ou pantalons blancs... Tout est prétexte au vintage. Rachetée par le groupe Sixty, Murphy & Nye vise les amateurs de sport nautique et de chic. La ligne homme mise sur les matières, le savoir-faire, l'ergonomie et le total look. Le versant féminin " W's " offre des vêtements " pratiques, confortables " et naturellement élégants. Plus pointue, " Pershing " est associée à l'un des grands noms du yachting. L'habillement est sobre et classe grâce à un design et des textiles innovants. Enfin Killah s'illustre par une philosophie axée sur la joie de vivre, la jeunesse et la liberté. Flower power, couleurs et fun animent un été orné d'une féminité malicieuse. Les pantalons s'enrichissent de ceintures, poches sympas, micro-pois et jacquards. Pour le jour, le denim texan se veut vieilli. Il se porte avec des chemises aux imprimés fleuris ou Vichy. En soirée, les jeans sont dominés par des lavages foncés et des broderies sexy. A côté des modèles confortables, on table sur le FW0607, version lin, coton et pattes d'ef. " La nouvelle génération aime s'emparer des modèles d'autrefois pour les customiser à sa façon, conclut, pour sa part, Gilles Lhote. Et il est intéressant de voir comment les gens portent et personnifient ces nouvelles coupes. En fonction de leurs goûts, ces néo-bobos réinventent la mode. " (*) Après avoir collaboré au livre de Béatrice Nouveau, " Jeans : 150 ans de légende " (éd. Michel Lafon), et avoir signé " Le Jeans des héros " (éd. Fixot), Gilles Lhote prépare un ouvrage sur " Le Jeans, des origines à nos jours ".Kerenn Elkaïm