Cela fait quelques années maintenant que la folie des vernis venue d'outre-Atlantique s'est abattue sur l'Europe entière. Les couleurs des laques ont désormais leurs saisons - tons flash et gourmands en été, camaïeux sombres et raffinés en hiver - et la forme des ongles, elle aussi, se démode ! Véritable produit d'entrée dans l'univers classieux des grands noms du luxe, le vernis, adoubé par Dior, Chanel, Yves Saint Laurent et bien d'autres, a désormais acquis ses lettres de noblesse. Mais en matière de fantaisie, il semble que le simple fait de jouer avec la couleur au gré de ses envies ne suffit plus. Les femmes - et pas seulement les plus jeunes qui ont été les premières à se dessiner des coccinelles et des petites fleurs au bout des doigts - rêvent désormais d'attirer l'attention autrement sur leurs mains.
...

Cela fait quelques années maintenant que la folie des vernis venue d'outre-Atlantique s'est abattue sur l'Europe entière. Les couleurs des laques ont désormais leurs saisons - tons flash et gourmands en été, camaïeux sombres et raffinés en hiver - et la forme des ongles, elle aussi, se démode ! Véritable produit d'entrée dans l'univers classieux des grands noms du luxe, le vernis, adoubé par Dior, Chanel, Yves Saint Laurent et bien d'autres, a désormais acquis ses lettres de noblesse. Mais en matière de fantaisie, il semble que le simple fait de jouer avec la couleur au gré de ses envies ne suffit plus. Les femmes - et pas seulement les plus jeunes qui ont été les premières à se dessiner des coccinelles et des petites fleurs au bout des doigts - rêvent désormais d'attirer l'attention autrement sur leurs mains. Signe que le nail art, déjà omniprésent pendant les défilés comme sur les tapis rouges, est devenu incontournable, de plus en plus de marques font aujourd'hui appel à des stars du secteurs - Tom Bachik chez L'Oréal Paris, Anatole Rainey chez Dior, Rita Remark chez Essie, Pshiiit chez Bourjois... - pour initier les débutantes à de nouvelles manières de poser leur vernis, en créant pour elles des manucures bluffantes et graphiques mais pas trop compliquées à réaliser. A l'aide de quelques " tutos " simples et efficaces, on peut ainsi obtenir sans effort - et surtout sans avoir recours à du matériel aussi spécialisé que ce qu'utilisent les nailistas sur leurs blogs -, des effets de dégradés ou de matières avec une simple éponge à fond de teint, un pinceau à ombre à paupières en mousse, voire même un morceau de sac en plastique ! Seul risque encouru ? Celui de vouloir passer à la vitesse supérieure en usant et abusant de vernis texturés, de top coats à paillettes, d'incrustations 3D - cristaux, micro-perles, mini autocollants et autres bijoux d'ongles en pâte Fimo - ou de tatouages éphémères qui se prolongent même sur les doigts, pour mieux pimenter les manucures low-nails à base de vernis nude ou de pastels blanchis propices aussi au grand retour des " French " discrètes en deux tons, amorcé cet été. Toutefois, quel que soit le degré final de fantaisie souhaité, les mêmes règles de bonne conduite s'imposent pour protéger les ongles. Pas question par exemple de zapper la base. On évitera aussi d'appliquer une première couche trop épaisse : les pros éliminent toujours le surplus de vernis sur la brosse en la faisant glisser sur le col du flacon. Une couche fine n'aura pas une couvrance parfaite mais sèchera en revanche plus vite. A charge pour la deuxième de parfaire le job. On fera d'autant moins l'impasse sur le top coat qu'il permet non seulement de créer des effets mats ou brillants mais aussi de prolonger la durée de vie de son nail art, surtout si l'on prend la peine de l'utiliser en renfort chaque matin. C'est par ailleurs un fixateur indispensable dès que l'on pose des paillettes, des tatouages ou des bijoux 3D sur la laque. Pensez également à investir dans quelques bons basiques : une lime, du ruban adhésif pour délimiter les zones à couvrir, un flacon de gouttes de séchage, des autocollants imprimés de la taille des ongles pour les jours de grande fatigue et aussi quelques mini-stickers à coller en moins de deux. Enfin, parce que le mantra universel " less is more " s'applique aussi, voire surtout, au nail art, dites-vous bien qu'un seul ongle différent dans une manucure parfaite suffira bien souvent à vous faire remarquer de la bonne manière. " Cet automne, de la littérature en passant par la mode, il n'y en aura que pour le gris ! Pourquoi ? Parce que cette couleur, dans toutes ses nuances, est à la fois sexy, sombre et sophistiquée. Avec ce nail art, j'ai voulu évoquer le style minimaliste, simple et graphique des années 90. Commencez ici par appliquer une couche de gris très clair du vernis Color Riche Aux Chandelles. Lorsqu'elle est bien sèche, posez un morceau de papier collant afin de dessiner une diagonale allant du coin de l'ongle au coin opposé de la cuticule. Fixez parfaitement le Scotch à l'aide d'un cure-dent. Posez ensuite la couleur foncée, le noir Black Swan, sur la partie non couverte par l'adhésif en n'hésitant pas à déborder par-dessus. Enlevez le Scotch avant que le vernis ne sèche complètement pour un rendu parfait. " " Pas de doute, on est bien ici dans le "nude nail art". Commencez donc, après la base, par poser deux couches de So Laque Glossy Coton sur Ton et laissez bien sécher. Découpez ensuite le motif désiré. Les demi-cercles ou les petits triangles par exemple sont prévus pour couvrir gracieusement les lunules et magnifier le contour de l'ongle. Certains designs peuvent même être prolongés le long du doigt. Placez le modèle désiré sur l'ongle avant de l'humidifier avec un coton pour réaliser le transfert. Terminez par une couche de top coat pour un résultat longue tenue. " " Après la base, commencez par poser deux couches fines de vernis Blanc et laissez sécher. Déposez ensuite quelques gouttes de vernis bleu clair Lapiz of Luxury sur une feuille de plastique. Dans un bol contenant du dissolvant, plongez un pinceau fin avant de l'imprégner du vernis. Tapotez avec le pinceau sur un tiers de l'ongle environ pour créer comme des petites taches d'encre. Répétez la même procédure avec un vernis plus foncé, l'Aruba Blue par exemple, en descendant un peu moins loin vers les cuticules pour donner l'impression que l'encre s'est répandue du haut vers le bas. Terminez par quelques tapotements au sommet de l'ongle avec un pinceau gorgé de bleu foncé - le Midnight Cami fera parfaitement l'affaire -, avant de recouvrir le tout d'un top coat. "" Lorsque j'ai découvert ces fruits en pâte Fimo, je me suis demandé s'ils tiendraient longtemps sur les ongles. Comme j'ai une préférence pour les petits kiwis, j'ai choisi un vernis corail en me disant que cela donnerait lieu à une belle association de couleurs. Puisque le résultat de l'option "un fruit sur un ongle par main" me semblait un peu vide, j'ai décidé d'en ajouter plus pour arriver finalement à une véritable salade de fruits 3D plutôt rigolote, même si j'avoue que ce n'est pas le genre de nail art que l'on peut porter facilement tous les jours. Contrairement à ce que l'on pourrait craindre, les accessoires en Fimo tiennent plutôt bien à condition d'appliquer une bonne dose de top coat par-dessus. Et de ne rien accrocher avec ses doigts, sous peine de faire du dégât. "PAR ISABELLE WILLOT