Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45,
...

Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur la Première (RTBF radio)." Bonjour ! Yé suis votre coach Paolo. Lé culte du corps, c'est un peu toute ma vie' tch. Yé déjà coaché les plus célèbres actrices de séries télé brésiliennes' tch. Vous êtes prête à faire des efforts raisonnablement' tch ?" Sur le site www.special-k.be, les fins limiers du marketing n'y ont pas été de main morte. En quelques clics de souris, l'internaute soucieux de sa silhouette peut s'inscrire à un programme complet de remise en forme qui combine exercices physiques et menus diététiques. L'espace est interactif et l'amateur de régime est littéralement pris en charge par un des trois coachs disponibles : Jim le surfeur australien, Karl l'écolo suédois ou Paolo le champion brésilien de capoeira. Bien sûr, il convient de répondre à quelques questions indiscrètes sur son mode de vie et ses habitudes alimentaires pour recevoir les conseils de son coach personnalisé. Mieux, en laissant son nom et ses coordonnées sur le site estampillé Spécial K (de Kellog's), l'amateur de régime cybernétique recevra une newsletter hebdomadaire pour lui donner du c£ur à l'ouvrage. De cette façon, les fins limiers du marketing alimenteront, sans trop d'efforts, leur précieuse banque de données pour des actions futures et bien ciblées. Délibérément ludique, cette stratégie commerciale s'inscrit dans une nouvelle tendance publicitaire baptisée l'advergaming, un néologisme anglais qui mélange les notions de jeu (game) et de publicité (advertising) sur la grande toile mondiale. Le phénomène n'en est qu'à ses débuts, mais il risque bien d'envahir de plus en plus nos écrans d'ordinateur. Pionnier en la matière, le site www.tongsville.com présente, par exemple, une ville interactive dont l'objectif consiste à mieux faire connaître la société de production Hammer & Tong derrière les vitrines animées. Mais là, l'internaute ne doit heureusement remplir aucun formulaire d'inscription pour avoir accès à cette cybercité. Même topo à l'adresse www.nivea.com où un petit jeu de propreté sous les douches attend le surfeur intrigué et sur le tout nouveau site www.hm.com/thegame où l'on peut faire évoluer le personnage Hiro à la recherche de sa dulcinée Cloud dans une ville nord-américaine. Là non plus, pas de formulaire à remplir pour s'amuser par écran interposé, mais la stratégie reste, en définitive, la même : il s'agit de divertir le consommateur afin de le plonger, plus sournoisement, dans l'univers de la marque. Ainsi, les décors virtuels utilisés pour ce dernier jeu interactif imaginé par H&M se retrouveront, de manière réelle, dans les campagnes publicitaires de la chaîne de vêtements. En revanche, sur le site des soupes en sachets Royco, l'internaute est obligé de laisser son nom et son adresse pour s'émanciper dans une espèce de Pac Man à la tomate sans grand intérêt ( www.royco.be). Alors, pour ne pas être pris au piège de l'advergaming et des nombreux spams envoyés ensuite par les fins limiers du marketing, un seul conseil s'impose : amusez-vous à vous inventer une nouvelle identité virtuelle avec nom imaginaire et adresse fictive. ça ne coûte rien et le sésame s'ouvre quand même... Frédéric Brébant