L'ÉQUIPE DE DESIGN (de g. à dr.) : Martin Vanmassenhove, Natalie Van Laere, Maïté Sabo, Els Van Damme et la gestionnaire Dorine Tanghe.
...

L'ÉQUIPE DE DESIGN (de g. à dr.) : Martin Vanmassenhove, Natalie Van Laere, Maïté Sabo, Els Van Damme et la gestionnaire Dorine Tanghe. MATÉRIEL : 7 mètres de toile de coton, peinture acrylique, feutres pastel, élastique pour la jupe et appliqués en forme d'oiseaux. DURÉE : 2 jours. " Nous avons réalisé non pas un, mais cinq exemplaires de cet ensemble pour les étalages de nos boutiques, où il sera présenté à côté d'un look de notre collection printemps-été 2017, dont il s'inspire. Nous l'avons simplement un peu "agrandi", notamment en peignant le motif à la main et en gonflant le volume grâce à un jupon. Nous avions envie de montrer comment une idée un peu folle peut déboucher sur quelque chose de "vendable"... Puisque nous restons un label commercial, fût-il un brin décalé. Il faut tout de même un certain culot pour porter cette combinaison d'imprimés, même si rien n'empêche évidemment d'associer la jupe à un petit pull vert tout simple ou le top à un banal jeans. " " Au départ, nous avions également prévu sur la jupe des poches en forme de feuilles de palmier, mais comme elles faisaient plutôt l'effet d'une salade flétrie, nous avons décidé d'y renoncer. Nous procédons de la même manière pour nos modèles : certaines choses disparaissent, d'autres s'ajoutent et nous continuons à affiner chaque pièce jusqu'à en être entièrement satisfaits. Nous faisons parfois trois essais ! Il est par contre rare que nous travaillions avec du coton brut, comme il était demandé ici : la plupart de nos prototypes sont fabriqués dans un tissu très proche de celui qui sera utilisé pour la production, afin de nous permettre d'ajuster parfaitement la forme et de juger du volume. Nous plaçons aussi la barre très haut pour les étoffes, en nous intéressant d'abord au résultat avant de regarder le prix. Notre collection est produite à 80 % en Europe. " " Lorsque nous avons lancé Julia June il y a cinq ans, nous disposions déjà d'un solide savoir-faire avec AMaNIA Mo (autrefois San Martino), qui existe depuis un demi-siècle, et Giovane lancé avec Martin il y a une vingtaine d'années. Face au constat que nos revendeurs ne prenaient pas nos modèles plus originaux, préférant une collection qu'ils étaient sûrs d'écouler, nous avons fait le choix de regrouper tous ces "hors normes" sous une marque distincte. C'est ainsi qu'est né Julia June. Nous étions convaincus qu'il y avait un public pour ces produits, et les réactions positives ont confirmé cette intuition. Nous totalisons aujourd'hui une cinquantaine de points de vente, un webshop et cinq boutiques propres. La prochaine étape sera de conquérir les marchés étrangers. "