Le Mac's a 8 ans, que retenez-vous de cette aventure ?

Contrairement aux concours d'architecture où la rapidité l'emporte, j'ai pu mener ici un travail de fond sur la mémoire du lieu et sur l'expression actuelle de la culture. J'aurais pu dessiner un bâtiment iconique, mais j'ai préféré disséminer mes interventions dans le site, en tenant compte du voisinageà Des relations sociales sont nées de cette approche.
...

Contrairement aux concours d'architecture où la rapidité l'emporte, j'ai pu mener ici un travail de fond sur la mémoire du lieu et sur l'expression actuelle de la culture. J'aurais pu dessiner un bâtiment iconique, mais j'ai préféré disséminer mes interventions dans le site, en tenant compte du voisinageà Des relations sociales sont nées de cette approche. Ce site, c'est l'empreinte physique d'une époque, de son organisation sociale et politique. Mais, au fil du temps, le lieu a aussi acquis une dimension poétique. Personnellement, j'ai essayé de voir ce qui socialement avait généré cet espace, pour ensuite le conjuguer au présent. Je suis plus attaché à l'histoire des attitudes qu'à celles des pierres. Je préfère définir la création architecturale, soit le fait de rendre compte d'une réalité qui ne préexiste pas. Les lieux ne se définissent que par la mobilité de ceux qui y vivent. Je suis interpellé par les bâtiments qui parviennent à combiner brillamment leur gravité physique et la vitalité qui les anime. Je reviens d'un voyage autour de la mer Baltique. Et j'y ai vu des bâtiments qui réussissaient cette synthèse. Comme l'hôtel de Ville d'Århus, au Danemark, signé par Arne Jacobsen. Bouquins ! On peut suivre l'histoire des convictions humaines à travers les livres, mais aussi le travail des éditeurs, des imprimeurs, etc. Certaines maisons d'édition parviennent à transmettre des convictions. Avec mon partenaire Pierre de Wit et mes collaborateurs, nous nous inscrivons dans cette lignée via les Éditions Fourre-Tout, créées au sein de notre atelier et qui promeuvent l'architecture de création et ses liens avec d'autres disciplines. Une intuition clairvoyante. Lorsqu'on dit que l'architecture de notre atelier est vivante. Je suis plus influencé par les modes de pensée que par les gensà S'il fallait retenir des noms, ce serait ceux de penseurs qui ont réussi à exprimer leurs modes de pensée dans leurs écrits. Tels que l'écrivain polonais Witold Gombrowicz, le philosophe néerlandais Baruch Spinoza ou le romancier tchèque Bohumil Hrabal. Mes enfants, Jeanne et Simon. La capacité des hommes à penser librement. Créer, c'est comme respirer : indispensable ! Bicentenaire du Grand-Hornu, le 12 septembre. Au programme : visites guidées, activités familles, concerts... www.grand-hornu.be. L'Atelier d'architecture Pierre Hebbelinck et Pierre de Wit présentera une expo à Bozar, à Bruxelles, du 22 octobre au 2 janvier prochain. www.bozar.be Fanny Bouvry Le Grand-Hornu, c'est l'empreinte physique d'une époque.