Un atelier de peinture vide, c'est beau. Surtout celui du Créahm (Créativité et Handicap Mental), logé dans un bâtiment de Forest nimbé d'un courageux soleil d'hiver. Au fond, un mur coloré de gribouillis intenses, au sol, des fresques d'un Lascaux inédit rayé de pastels, sur un appui de fenêtre, des poupées martiennes. " Cela fait partie de notre objectif pour cette année : réaliser des poupées et rhabiller de vieux sacs à main achetés aux puces. J'ai vu les prix des doudous vendus 75 euros rue du Bailly ( NDLR : cette rue commerçante plutôt chic de Bruxelles, bordant l'avenue Louise) : il y a un marché là... " Directrice du Créahm Bruxelles, Véronique, 53 ans, sait que dans l'art différencié aussi, l'argent huile les r...

Un atelier de peinture vide, c'est beau. Surtout celui du Créahm (Créativité et Handicap Mental), logé dans un bâtiment de Forest nimbé d'un courageux soleil d'hiver. Au fond, un mur coloré de gribouillis intenses, au sol, des fresques d'un Lascaux inédit rayé de pastels, sur un appui de fenêtre, des poupées martiennes. " Cela fait partie de notre objectif pour cette année : réaliser des poupées et rhabiller de vieux sacs à main achetés aux puces. J'ai vu les prix des doudous vendus 75 euros rue du Bailly ( NDLR : cette rue commerçante plutôt chic de Bruxelles, bordant l'avenue Louise) : il y a un marché là... " Directrice du Créahm Bruxelles, Véronique, 53 ans, sait que dans l'art différencié aussi, l'argent huile les rêves. " Chaque projet est une aventure et mon rôle est d'être la garante de l'autonomie des handicapés qui participent à nos ateliers de peinture, danse, théâtre ou cirque. C'est mon travail de les rendre, ouvrez les guillemets, adultes et responsables. " Cette hutoise d'origine vit la rectitude catho de l'enfance - Monsieur le curé fréquente la maison - avant de virer communion et pensionnat par un passage à l'athénée. Trompant le plan maternel fantasmé, elle ne marie ni notaire ni médecin, mais fait sa vie en compagnie d'un producteur de cinéma bruxellois avec lequel elle adopte deux enfants. Quand Véronique débarque au Créahm de Liège en 1987, le boss bourru lui dit de ne pas mentionner son diplôme de logopédie. Peu importe. Déjà stakhanoviste culturelle - elle fait alors de la danse, de la peinture et de l'accordéon - elle glisse dans une zone de conscience supplémentaire. " J'ai découvert des personnes handicapées qui avaient du talent, des créateurs libres et désinhibés. J'ai travaillé sur des projets musicaux, lancé une fanfare (À bout de souffle) et une section danse. "Sur le tournage du Huitième jour, le long-métrage de Jaco Van Dormael couronné par le Prix d'interprétation masculine pour Daniel Auteuil et Pascal Duquenne au Festival de Cannes 1996, elle est à la fois coach et grande s£ur, veille au réveil des membres de la troupe du Créahm qui sont au générique et " à ce qu'ils ne mangent pas tout le temps ". Le film triomphe internationalement et change la perception des trisomiques. Véronique assiste à la marée médiatique, s'arrête dans la fournaise cannoise, sent le vent du rejet tourner. Quinze ans plus tard, Duquenne, vedette reconnue dans le tram, vient toujours aux ateliers du Créahm où il crée de belles gravures en noir et blanc. " Pascal est devenu un symbole. Mais pour moi, c'est important qu'il y en ait un peu pour tout le monde. Ainsi, pour le téléfilm d'André Chandelle Les Poissons Marteaux réalisé en 2008, j'ai casté d'autres participants. " Le nouveau projet, aimablement baptisé Complicités (*), est une chose un peu folle. Deux ans de casting en institutions ont rassemblé onze handicapés pour peaufiner les techniques du cirque avec sept professionnels. L'entreprise menée avec Catherine Magis de l'Espace Catastrophe a un petit côté Buster Keaton à la sortie du muet : gags et pirouettes rafraîchissent les vieux schémas, désherbent les préjugés, cimentent une émotion commune. " Que le spectacle soit bon ou mauvais, le public va applaudir. J'essaie d'aller à l'encontre de cette idée : on peut aussi les critiquer. " Véronique va s'éclipser : elle a rendez-vous avec les mamans de quelques créahmistes pour faire les soldes. (*) Complicités : du 3 au 8 février, au Varia, à Bruxelles et le 31 mars, à Liège. Voir également le Focus Vif " Spécial Art brut " de ce 28 janvier. Et aussi, l'expo Être peint : du 21 janvier au 3 février, à l'abbaye de Forest. www.creahm-bruxelles.be PHILIPPE CORNET"Être la garante de l'autonomie des handicapés."