Combattre les rides avant leur apparition. De nombreuses femmes - et de plus en plus d'hommes - y aspirent. Et pourtantà Combien de jeunes filles de 20 ans s'inquiètent-elles des pattes d'oies qu'elles verront se dessiner au coin de l'£il, un jour encore lointain ? Et quel trentenaire, qui vient tout juste de se remettre du choc des premières rides, se préoccupe-t-il de la perte en fermeté de sa peau, à laquelle il sera confronté dans plusieurs années seulement ?
...

Combattre les rides avant leur apparition. De nombreuses femmes - et de plus en plus d'hommes - y aspirent. Et pourtantà Combien de jeunes filles de 20 ans s'inquiètent-elles des pattes d'oies qu'elles verront se dessiner au coin de l'£il, un jour encore lointain ? Et quel trentenaire, qui vient tout juste de se remettre du choc des premières rides, se préoccupe-t-il de la perte en fermeté de sa peau, à laquelle il sera confronté dans plusieurs années seulement ? La prévention la plus efficace, certes, et déjà bien ancrée, est la protection anti-UV tout au long de l'année. Pour contrer les coups de soleil - conséquence douloureuse des rayons UVB - mais aussi, et surtout, pour endiguer les dégâts occasionnés par les UVA, présents même les jours de pluie : le vieillissement cutané prématuré, voire le cancer de la peau. Les actifs hydratants et antioxydants ont, eux aussi, leur rôle à jouer. Une bonne hydratation forme une barrière protectrice saine tandis que les antioxydants, eux, neutralisent les radicaux libres, ces molécules agressives qui attaquent les cellules de notre corps. Et le simple fait de respirer suffit à enclencher le processus ! Les antioxydants défendent la peau contre la pollution, les rayons UV, le tabac, la fatigue et le stress, autant de facteurs accélérant la formation de radicaux libres. Prévenir les rides et autres signes de l'âgeà toujours de plus en plus tôt. L'idée n'est donc pas neuve. Mais les marques de cosmétiques multiplient aujourd'hui les recherches pour la rendre plus efficiente encore. De nombreuses crèmes antirides contiennent déjà des actifs anti-UV, hydratants et antioxydants. Lancés il y a deux ans, les soins Peau Magnifique de Revive et Amatokin de Voss Laboratoires, eux, visaient à stimuler nos cellules souches pour produire de nouvelles cellules de la peau. Une innovation qui a soulevé des questions : leurs conséquences à long terme ne sont pas assez connues, pointaient les détracteurs, et la prudence est toujours de mise quand on manipule les cellules souches, qui ont la particularité de ne pas se renouveler. Quand on les abîme ou les détruit, on épuise complètement sa réserve. De plus, des cellules souches défectueuses peuvent se diviser de manière incontrôlée et provoquer le cancer. Rien d'étonnant donc à ce qu'une grande marque comme Dior s'intéresse aux propriétés des cellules souches, mais avec la plus extrême circonspection : Capture XP a pour objectif de les protéger et ainsi de sauver des dizaines de cellules filles. Chez Lancôme, les chercheurs se concentrent, quant à eux, sur les gènes. " Avec l'âge, l'activité des gènes ralentit, explique Wini Penne, responsable formation. Et ce plus particulièrement sur la formation des protéines. La peau perd alors de son éclat et vieillit. " Pour y remédier, la marque à la rose propose aujourd'hui Génifique, Youth Activator. Wini Penne compare ce produit au calcul mental, qu'il faut pratiquer quotidiennement pour en tirer tous les bénéfices. Tout comme ces exercices permettent d'entretenir le cerveau, Génifique entraîne les gènes, en stimulant leur activité ralentie. Face aux voix selon lesquelles il est toujours préférable d'éviter la manipulation génétique, Wini Penne relativise : " On ne touche pas aux gènes, mais bien à leur activité. De plus, il s'agit d'une utilisation locale ; ce produit n'a pas d'effet sur les autres parties du corps ". Mais pourquoi utiliser ce produit à 30 ans, alors que notre peau est encore éclatante ? " Il est vrai que les effets seront plus visibles à partir d'un certain âge, mais en l'utilisant préventivement, on ne laisse pas aux gènes l'occasion de ralentir leur activité. La peau vieillira donc moins vite ", affirme Wini Penne. Dans ses recherches antivieillissement, alors que de nombreuses marques planchent sur une division cellulaire plus rapide (une cellule " normale " a une durée de vie de 28 jours et un afflux plus rapide de nouvelles cellules cutanées garantirait une peau plus jeune plus longtemps) Estée Lauder part du principe contraire. " Il faut être extrêmement prudent avec la division cellulaire accélérée, martèle le Dr Maes, vice-président de la recherche et du développement. Tout cela est bien beau quand on est jeune, mais quand on a épuisé la réserve résultant de la division cellulaire, la peau s'affine fortement avec l'âge. "La promesse de la toute nouvelle crème Time Zone de la marque américaine ? Offrir une durée de vie plus longue aux cellules en activant les sirtuines, des protéines dans la peau. Mais de cette façon, n'accumulerait-on pas de vieilles cellules dans la peau ? Le Dr Maes conteste énergiquement : " Lorsque nous allongeons le cycle de vie d'une cellule, nous reportons forcément le moment où elle perdra sa vitalité. Les cellules doivent vivre plus longtemps et en meilleure santé, et c'est là qu'interviennent à nouveau les antioxydants. " Il ressort par ailleurs d'une étude de la célèbre Harvard Medical School que les cobayes recevant des sirtuines supplémentaires ou bien ceux dont les sirtuines étaient stimulées avec la molécule resveratrol, vivaient de 24 % à 46 % plus longtemps. De plus, leur qualité de vie et leur santé étaient bien meilleures. Même si on ne remarque pas de changement radical sur une peau jeune, le Dr Maes recommande d'utiliser Time Zone de façon préventive. " C'est une sorte d'assurance pour l'avenir, on protège les cellules pour une longue durée, souligne-t-il. Des cellules qui vivent longtemps et en bonne santé peuvent réparer elles-mêmes les dégâts. Grâce à ce processus, la peau sera en meilleure santé à un âge plus avancé : éclatante, avec un teint uniforme, moins ridée et plus ferme. "Chez Estée Lauder, les chercheurs ont aussi découvert que, dans notre organisme, des gènes " horloges " font en sorte que chaque cellule agisse exactement au bon moment. Mais des facteurs extérieurs dérèglent ces mécanismes. La marque américaine lancera, à l'automne prochain probablement, une crème chargée de les rétablir, permettant ainsi aux cellules de travailler correctement. Pour le Dr Maes, il est évident qu'on ne pourra jamais remonter le temps. On continuera de vieillir, certes, mais en préservant sa beauté. D'autres laboratoires de beauté travaillent également sur les cellules et les gènes. Dans sa nouvelle crème Youth Surge, Clinique incorpore la technologie des sirtuines, qui vient compléter la protection anti-UV, une valeur sûre de la marque américaine. Les Correctrices, le nouveau soin signé Payot, stimule, lui, ces protéines pour allonger la durée de vie des cellules, à l'aide d'un extrait de riz naturel. Enfin, Méthode Jeanne Piaubert propose Skin Saver Chrono formulé avec des composants ralentissant la division cellulaire et protégeant les cellules. Stefanie Van den Broeck