Son nom ne vous dira peut-être pas grand-chose. Pourtant, les deux jeunes patrons d'Evocure n'ont eu aucun mal à rassembler 126 100 euros via une opération de crowdfunding pour soutenir le développement de leur marque de cosmétiques au packaging clinique, un parti pris minimaliste qui n'a rien d'anodin. Lancé fin 2013 dans trois pharmacies bruxelloises, avec alors quatre préparations au catalogue, ce nouvel acteur du secteur, présent aujourd'hui dans une bonne cinquantaine de points de vente en Belgique et au Luxembourg, n'a pas non plus choisi ce réseau par hasard. Dans un marché de la beauté déjà bien mûr, qui a vu ces dernières années la crise engourdir ses performances, les officines affichent une jolie croissance.
...