Leader mondial de son secteur, L'Oréal (Lancôme, Biotherm, Vichy, La Roche-Posay, Maybelline, Garnier, L'Oréal Paris, Redken...) affiche aussi un beau bilan écologique et humain, avec sa promesse de réduire de moitié sa consommation en eau et sa production de CO2 d'ici à 2015, son implication dans plusieurs initiatives locales à caractère social, son soutien à la carrière de jeunes chercheuses grâce au prix Women in Science, ses efforts en faveur de soins capillaires plus respectueux de l'environnement et plus d'une centaine de projets d'achats solidaires (faisant intervenir des partenaires issus du commerce équitable ou socialement engagés) dans une quarantaine de pays. La plus grande partie de ces efforts est certes à mettre sur le compte de The Body Shop, dont la reprise a suscité beaucoup de scepti...

Leader mondial de son secteur, L'Oréal (Lancôme, Biotherm, Vichy, La Roche-Posay, Maybelline, Garnier, L'Oréal Paris, Redken...) affiche aussi un beau bilan écologique et humain, avec sa promesse de réduire de moitié sa consommation en eau et sa production de CO2 d'ici à 2015, son implication dans plusieurs initiatives locales à caractère social, son soutien à la carrière de jeunes chercheuses grâce au prix Women in Science, ses efforts en faveur de soins capillaires plus respectueux de l'environnement et plus d'une centaine de projets d'achats solidaires (faisant intervenir des partenaires issus du commerce équitable ou socialement engagés) dans une quarantaine de pays. La plus grande partie de ces efforts est certes à mettre sur le compte de The Body Shop, dont la reprise a suscité beaucoup de scepticisme... mais pour l'heure, il semble bien que c'est ce label qui booste L'Oréal sur ce terrain ! La marque américaine Kiehl's, autre jeune pousse du groupe, s'engage elle aussi de plus en plus sur la voie de l'écologie. Les bonnes causes. Depuis 1990, The Body Shop a créé son propre fonds, qui soutient principalement de petites initiatives locales dans le domaine des droits de l'homme, de l'environnement et de la protection animale, tandis que Kiehl's se concentre plutôt sur la lutte contre le sida, l'enfance et l'environnement. Enfin, Giorgio Armani a déjà mis sur pied avec succès deux campagnes d'accès à l'eau potable. Le commerce équitable. Pionnier incontesté dans ce domaine, The Body Shop met un point d'honneur à utiliser au moins un ingrédient équitable dans chacun de ses produits. La marque a des projets en cours dans plus d'une vingtaine de pays, où elle impose des normes d'éthique à ses fournisseurs. Kiehl's s'attache également à accroître son taux d'ingrédients équitables et biologiques. Pour sa ligne Argan, le label collabore ainsi avec une coopérative de femmes marocaines qui développe des programmes d'alphabétisation, tandis que l'argile blanche d'Amazonie utilisée dans la gamme Rare Earth Pore Minimizing est issue du commerce équitable et repose sur des méthodes de production durables. L'écologie. The Body Shop propose depuis 1976 des cosmétiques respectueux de l'environnement, notamment des shampooings biodégradables (la gamme Rainforest). Elle s'efforce en outre de minimiser les émissions de CO2 liées à l'emballage et à la distribution de ses produits, et s'est engagée à réduire de moitié celles de ses boutiques et bâtiments administratifs d'ici à 2020. S'y ajoutent une foule d'initiatives plus ponctuelles qui vont de l'acquisition d'une parcelle de forêt tropicale brésilienne riche en espèces animales et végétales menacées à l'aménagement de son site de Littlehampton, avec ses jardins qui favorisent la biodiversité et où les travailleurs ont l'occasion d'entretenir ruches et potagers. Des shampooings biodégradables (jusqu'à 97 %) sont également disponibles dans les gammes de Garnier (Ultra Doux amande) et de Fructis (Pure Brillance). Kiehl's aussi s'est essayé au biodégradable en 2009 avec un gel douche disponible en édition limitée, et son souci de l'environnement se retrouve en outre dans ses boutiques, ses emballages... et son programme de recyclage, qui permet aux clients d'échanger leurs flacons vides contre des produits gratuits. Depuis 2005, la marque organise des collectes de fonds dans le cadre de la Journée de la Terre. L'investissement social. The Body Shop a organisé au fil des années nombre de campagnes de sensibilisation très remarquées (sur l'image de soi, la violence conjugale ou, plus récemment, le bois FSC), qui sont souvent sans lien avec ses initiatives commerciales. La marque finance également, selon les besoins, les soins de santé, l'enseignement ou l'infrastructure dans certaines communautés. En outre, son personnel a droit à un certain nombre de congés payés pour faire du bénévolat - une pratique qui a d'ailleurs été élargie à l'ensemble du groupe L'Oréal. L'Oréal Professionnel fait par ailleurs appel à ses coiffeurs pour contribuer à briser le tabou qui entoure encore le sida.