(1) La 83e édition des Salons Automobiles de Bruxelles aura lieu du 15 au 23 janvier. Ouvert chaque jour de 10 heures à 18 h 30. Soirée prolongée le jeudi 20 janvier jusqu'à 22 heures. Internet : www.salonauto.be
...

(1) La 83e édition des Salons Automobiles de Bruxelles aura lieu du 15 au 23 janvier. Ouvert chaque jour de 10 heures à 18 h 30. Soirée prolongée le jeudi 20 janvier jusqu'à 22 heures. Internet : www.salonauto.beParis. Mondial de l'Automobile. Dans le hall 1, le stand Peugeot est pris d'assaut par un public avide de nouvelles sensations stylistiques. Autour du Quark, un quad futuriste écologiste alimenté par une pile à combustible, et de la 907, un gros monstre au moteur V12 développant 500 chevaux, se pressent inlassablement les curieux, ravis d'approcher des prototypes époustouflants préfigurant le futur de l'automobile. La vraie star est pourtant plus loin. Déclinée dans toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, la 1007 fait l'objet d'une animation où spots, acrobates et danseurs effleurent inlassablement ce nouveau petit bijou français. La 1007, que l'état-major de Peugeot définit comme une voiture " hors série " (le pourquoi de sa numérotation hors des normes), possède deux portes coulissantes entièrement électriques, un empattement court de 2,32 m (elle repose sur la plate-forme de la Citroën C2), une carrosserie monovolume, une longueur contenue de 3,73 m et une hauteur de 1,61m. Un look fun et cubique qui a plu d'emblée au grand public du Mondial qui l'a classée parmi les dix modèles les plus intéressants de l'édition 2004. Chef de produit chez Peugeot, Aude Brille, 32 ans, a suivi pas à pas la conception de cette petite merveille. Elle y croit dur comme fer et tente de nous faire partager son enthousiasme pour cette nouveauté qui fera son apparition au 83e Salon des Véhicules utilitaires légers, Véhicules de Loisirs et Motos de Bruxelles (1). Aude Brille : Je suis entrée chez Peugeot en septembre 1996. Durant dix-huit mois, j'ai effectué de l'analyse de marché au niveau européen. Ensuite, j'ai été assistante chef de produit sur la Peugeot 206. Enfin, j'ai pris à bras-le-corps le projet 1007. Celui-ci en était pratiquement à la feuille blanche. En clair, on n'avait pas encore défini les lignes de la petite voiture mais on connaissait déjà les aspirations des consommateurs au travers de nombreuses analyses clientèle. Il a fallu ensuite déterminer le style du nouveau modèle, établir un cahier des charges, se pencher sur les attentes des clients ou encore voir ce qu'il fallait privilégier. Etablir, par exemple, un ordre de priorité entre l'accessibilité, la modularité ou encore les rangements du futur modèle... Quand le projet a été enfin ficelé, il a fallu le mener à terme ; mon job consistant à veiller à ce que le véhicule proposé réponde constamment aux attentes des études mises en place dès le tout début. Je dirais plutôt que c'est un prototype... fabriqué en série ! La 1007 a en effet tout le côté magique d'un prototype qui fait rêver. Un rêve qui se réalise et qui plus est devient voiture de série ! C'est cela le message que nous voulons donner : la 1007 possède un côté magique, ingénieux et sympathique... Je ne dirais pas que la Modus est une concurrente. Renault et Peugeot offrent plutôt deux réponses différentes à l'attente des clients. Quand vous regardez le marché des citadines, vous voyez que les petites voitures prennent de plus en plus d'importance. L'offre se diversifie également. On trouve désormais des petits monospaces plus classiques ; plus polyvalents à usage familial comme la Fiat Idea ou l'Opel Meriva et dans une moindre mesure la Renault Modus. A côté de cela se placent des petites citadines plus sophistiquées comme la 1007 qui ne veut absolument pas se positionner comme une voiture familiale ; elle n'a d'ailleurs que 4 places. On préfère jouer sur l'aspect monovolume privilégiant l'espace intérieur. Un espace décloisonné généreux, privilégiant la visibilité et la luminosité tout en restant une voiture individuelle pour célibataire ou jeune couple. Pour moi, une Renault Modus est plus une Clio avec du volume ou encore une Peugeot 306 SW. La nouvelle 1007 n'occupe pour l'instant aucun créneau bien précis. On se place dans un autre état d'esprit ; une autre approche. Je définirais la 1007 comme une voiture qui permet de se singulariser mais sans agressivité et sans ostentation. Absolument. Il serait facile pour moi d'affirmer que la 1007 s'adresse avant tout à des jeunes mais je sais pertinemment bien que son prix ( aux environs de 15 000 euros) se révèle pénalisant pour cette catégorie d'acheteurs. Pour les couples, la 1007 s'adresse indifféremment à des couples plus âgés ayant un certain standing ; ils n'ont plus d'enfants à charge et sont à la recherche d'une voiture plus compacte avec un certain niveau d'équipements ou encore à des couples plus jeunes s'offrant une deuxième voiture dans leur foyer. Ce qui est intéressant dans ce segment de petites voitures c'est que l'on ne peut absolument pas définir un public cible ! On a affaire à une véritable mosaïque d'acheteurs potentiels. Autre cible pour nous, vu son concept innovant : aller titiller de nouveaux clients jusque-là attirés par d'autres marques... Cette idée fait partie du concept de la 1007 : nous voulons innover. Mais il ne s'agit pas d'innover à tout prix ! On tente avant tout de répondre aux attentes de clients soucieux d'une innovation concrète qui puisse les aider dans la vie de tous les jours. En terme d'attente, les études effectuées par Peugeot montrent clairement que les clients potentiels d'une petite voiture se plaignent souvent de ne pas pouvoir personnaliser leur habitacle. Ici, on peut le faire soi-même grâce à un simple kit, sans utiliser d'outils et ne nécessitant pas l'intervention des concessionnaires. Alors oui : c'est une " bonne idée " et nous verrons à l'usage si elle est véritablement appréciée... Il n'y a pas que cela ! Nous avons aussi privilégié l'accessibilité avec les portes qui s'ouvrent parallèlement ou encore la modularité et la facilité de rangements. Mais c'est vrai que nous misons beaucoup sur ce concept de personnalisation qui semble être un désir fortement marqué par nos clients. Séduction, facilité et ingéniosité. Je suis un peu un cas à part car j'adore la vitesse. Avant la 1007, je m'occupais de la 206 RC qui me correspondait parfaitement. Je suis plutôt tournée vers les berlines, avec un centre de gravité bas et sportif. Mais depuis que je conduis une 1007, je dois avouer qu'elle m'a séduite... elle me force à adopter un type de conduite complètement différent. Je dirais que les tendances de fond vont d'une part vers une personnalisation de la voiture et d'autre part vers une plus grande sécurité au volant et à la recherche accrue du plaisir de conduire. Ainsi chez Peugeot, on joue avec cette notion de plaisir en proposant d'une part un Quark propulsé par une pile à combustion mais habillé dans un design particulier et sympathique et d'autre part une 907, une voiture qui fait vibrer et qui attire l'amateur de belle mécanique. L'automobile devant absolument continuer à titiller cette notion essentielle : le plaisir.