Et de 16 ! Le 23 mars dernier, IKKS inaugurait sa 16e boutique, rue Dansaert, à Bruxelles. Une belle aventure qui commence en 1987, avec une première collection Enfant. Douze ans plus tard, la ligne Femme voit le jour. Et aujourd'hui, ce 10e anniversaire est fêté avec une collection collector composée de 10 pièces soulignant la mixité des collections IKKS : elles sont en effet vendues en version Femme, Homme et Enfant. A épingler : une veste en cuir, une tenue look baroudeur, un sac et un bijou exclusif - une chaîne robuste avec différentes plaquettes en zinc et émail portant le message : " Celebrate it now " !
...

Et de 16 ! Le 23 mars dernier, IKKS inaugurait sa 16e boutique, rue Dansaert, à Bruxelles. Une belle aventure qui commence en 1987, avec une première collection Enfant. Douze ans plus tard, la ligne Femme voit le jour. Et aujourd'hui, ce 10e anniversaire est fêté avec une collection collector composée de 10 pièces soulignant la mixité des collections IKKS : elles sont en effet vendues en version Femme, Homme et Enfant. A épingler : une veste en cuir, une tenue look baroudeur, un sac et un bijou exclusif - une chaîne robuste avec différentes plaquettes en zinc et émail portant le message : " Celebrate it now " ! Le Shop, le General Store d'IKKS situé rue d'Argout, à Paris, reflète parfaitement l'esprit de la marque : " un style urban chic, naturel et confortable, avec une note sportive et une attention toute particulière pour le détail ", commente Pierre-André Cauche, directeur de Zannier, le groupe textile français auquel appartient la marque. On se méprend par ailleurs souvent sur l'origine d'IKKS. " En Espagne et en France, j'ai rencontré de nombreuses personnes convaincues que nous sommes une marque belge ", souligne Pierre-André Cauche. En Belgique, la marque connaît un beau succès. La complicité avec les clients est telle qu'il y a quinze ans, la première boutique IKKS s'ouvrait, non pas en France, mais àà Knokke. IKKS et la Belgique ont inspiré à Pierre-André Cauche et Barbara Gendre, responsable de l'image et de la communication, une analyse en quatre points de la belgian fashion attitude. " Le consommateur flamand recherche chez IKKS des vêtements chics et du sportswear sophistiqué. Il choisira des couleurs sobres, uniformes, ton sur ton, signes d'une simplicité discrète et d'une élégance chic. En Wallonie, en revanche, on retrouve ce style mais l'acheteur est plus ouvert à des pièces colorées et fraîches, à l'instar des Français. Le succès s'équivaut dans les deux parties de la Belgique mais le potentiel économique est plus grand en Flandre. "" La sobriété des Belges, des Flamands surtout, est liée à leur culture et leur architecture. Cette dernière est principalement constituée de matériaux neutres et grisà A cet égard, nous constatons de nombreux points communs avec Lille. L'influence du climat est dès lors bien visible. Cela peut paraître cliché, mais dans le Sud, les femmes, plus souvent exposées au soleil, sont un peu plus ouvertes. Dans le Nord, elles sont plus réservées. Cela se ressent dans les achats qu'elles font. "" Il est difficile de prédire ce qui se vendra bien en Belgique, mais nous pouvons en revanche prévoir ce qui ne marchera pas. Nous devons, par exemple, nous méfier de tout ce qui est coloré, très féminin, en lamé, ostentatoire ou frivole. "" Dès le départ, nous avons choisi de toujours utiliser les mêmes images publicitaires dans les quatre pays principaux : la France, la Belgique, les Pays-Bas et l'Espagne. Et très souvent - comme c'est le cas pour les dernières photos - nous travaillons avec des mannequins belges, les plus belles filles du monde ( rires), ou du moins, des filles très sympas. " Propos recueillis par Stefanie Van den Broeck