Carnet d'adresses en page 73.
...

Carnet d'adresses en page 73. 1. Anjou blanc " Les Bonnes Blanches " 2001, SCEA Domaine Mosse, 23,56 euros. (La Boîte des Pinards). Cet anjou sec du seul cépage chenin (ou pineau de la Loire) annonce une teinte d'un jaune ambré. Très mûrs (compote de coing) et riches, les échantillons dégustés laissaient percevoir une touche d'oxydation. Voulue nous dit-on ! En tous les cas, elle risque de ne pas plaire à tous les palais et impose de ne pas laisser une bouteille ouverte pour le lendemain. Servi à 8 °C, cet anjou pourra accompagner rillettes, andouillette, escalope de veau ou pintadeau à la crème. 2. Bourgogne rouge 2000 " Violette ", SCA Henry de Vézelay, 15,10 euros. (Otterman). Vézelay a sa basilique, quelque 3 km plus bas s'épanouit L'Espérance, l'excellent restaurant de Marc Meneau, et tout autour s'éparpillent les 40 ha de la cave de Henry de Vézelay. Cette petite coopérative de 13 membres laboure ses sols et pratique les vendanges à la main. Issu de rendements modérés (30 hl à l'ha), ce bourgogne s'affiche sous un rubis léger. Les petits fruits perçus au nez voient leurs saveurs accentuées, au palais, par une fine présence de gaz carbonique. Un soupçon de réglisse précède une finale un peu sèche qui s'estompera sur une volaille grillée. Autres choix : salade de volaille, thon grillé ou poêlé, viande froide... 3. Cheverny rouge 2000, Thierry Puzelat, 8,50 euros. (Otterman). Né Vin délimité de qualité supérieure en 1973, promu appellation contrôlée dix ans plus tard, le vignoble de Cheverny squatte la rive gauche de la Loire et s'apprécie dans les trois couleurs. Peu fourni en vignes, Thierry Puzelat chine des raisins de qualité auprès de propriétaires adeptes du naturel. Nimbé d'un rubis léger, le cheverny 2000 associe à parts égales gamay et pinot noir. Il relate sa légèreté au travers de petits fruits (groseille) dans une bouche fraîche. Un vin de soif pour accompagner saumon grillé, assiette froide, côte de porc, rôti de viande blanche. 4. Coteaux-du-Languedoc " Pic Saint-Loup " 2000 " Les Calades ", Mas Foulaquier, 14,27 euros. (La Boîte des Pinards). Douze microclimats, dans l'appellation coteaux-du-languedoc, peuvent ajouter leur nom sur l'étiquette. La plus pointue d'entre-elles, Pic Saint-Loup, au nord de Montpellier, est particulièrement favorable au développement aromatique de la syrah. Celle-ci domine à 80 % (le solde étant du grenache) dans la cuvée " Les Calades " du mas Foulaquier. Un domaine jeune, planté en 1990, mais qui tient la distance. Si sombre et profonde qu'elle paraît noire, la robe habille une savoureuse complexité. Fruits noirs bien mûrs, torréfaction, épices se dévoilent au-dessus d'une mâche sillonnée de cassis et de réglisse. Pour accompagner brochette d'agneau, côte à l'os grillée, canard sauvage. 5. Côtes-du-Rhône " Les Garrigues " 2001, Domaine Richaud, 11,10 euros. (La Boîte des Pinards). Disposant d'un important vignoble, dans les environs de Cairanne, Marcel Richaud élabore des côtes-du-rhône villages que les amateurs s'arrachent. Il devrait en être de même pour sa cuvée " Les Garrigues ". Issue de vignes d'une trentaine d'années plantées un peu en dehors du village, elle associe à égalité mourvèdre, syrah et grenache. Parée d'un intense et sombre grenat violacé, la matière de ce 2001 est marquée par une forte extraction. Ample, riche et concentré, il voue sa maturité fruitée aux chiche-kebab, agneau à la provençale et barbecues. 6. Côtes-du-Rhône 2001 " Sierra du Sud ", Domaine Gramenon, 13,60 euros. (Otterman). Après le décès de Philippe Laurent, son viticulteur de mari, Michèle Aubery-Laurent a repris les rênes de leur vignoble de 22 ha dans le sud de la Drôme, dans la partie méridionale des côtes-du-rhône. Cette situation et un encépagement 100 % syrah dictent, non sans humour, le nom de cette cuvée " sierra du sud ". Cassis, mûre, épices (cardamome, poivre de Sichuan), réglisse s'évadent d'une bouche gourmande d'un beau grenat soutenu. Fruits et poivre en tête, il débarque au palais, abandonne épices et menthol, développe équilibre et bons tanins pour accompagner un gigotin d'agneau aux herbes ou un magret de canard confit. 7. Mâcon-Chaintré 2000, Jeunes vignes, Domaine Valette, 11,70 euros. (La Boîte des Pinards). Des rendements maîtrisés et la recherche de la maturité des raisins confèrent à ces jeunes vignes d'heureuses expressions. L'or pâle traversé de tendres reflets verts de la robe laissent s'échapper de fines notes d'agrumes sur un fond minéral. Souple avec du gras, ce 2000 évoque la pâte d'amande et le bonbon au citron dans une bouche mûre et exempte de toute trace de soufre. Idéal avec scampi poêlés, salade de homard, espadon grillé. Serge Tonneau