Blogueurs, photographes de streetstyle et autres people sont invités en masse aux défilés depuis plusieurs saisons déjà. Mais en observant ces si convoités premiers rangs, on constate que rares sont ceux qui regardent vraiment le catwalk. Scotchés à leur smartphone, ils postent ou commentent les pièces phares sur Instagram et Twitter. Le secteur de la mode a connu ces dernières années une vraie révolution numérique. Si certaines marques ont été hésitantes au début, elles ont aujourd'hui toutes pris le train digital. Le plus grand bouleversement a été induit par l'e-commerce. De nombreuses maisons proposent aujourd'hui une boutique en ligne et une multitude de sites spécialisés ont vu le jour (Net-à-Porter, Moda Operandi, My Beautiful Dressing...). Les labels développent aussi de plus en plus le marketing numérique, avec leur propre contenu, comme des magazines interactifs ou des vidéos artistiques sur lesquelles on peu...

Blogueurs, photographes de streetstyle et autres people sont invités en masse aux défilés depuis plusieurs saisons déjà. Mais en observant ces si convoités premiers rangs, on constate que rares sont ceux qui regardent vraiment le catwalk. Scotchés à leur smartphone, ils postent ou commentent les pièces phares sur Instagram et Twitter. Le secteur de la mode a connu ces dernières années une vraie révolution numérique. Si certaines marques ont été hésitantes au début, elles ont aujourd'hui toutes pris le train digital. Le plus grand bouleversement a été induit par l'e-commerce. De nombreuses maisons proposent aujourd'hui une boutique en ligne et une multitude de sites spécialisés ont vu le jour (Net-à-Porter, Moda Operandi, My Beautiful Dressing...). Les labels développent aussi de plus en plus le marketing numérique, avec leur propre contenu, comme des magazines interactifs ou des vidéos artistiques sur lesquelles on peut cliquer pour en dégoter les produits. Si l'outil est maîtrisé, Internet permet de faire parler de soi et de mieux contrôler son image. Dans ce contexte, les défilés sont devenus de vraies machines à faire le buzz. Aux shows de Londres, par exemple, on distribue des codes Wi-Fi en veux-tu, en voilà pour permettre aux invités de relayer l'événement sur les réseaux sociaux. Le " partout, tout le temps " propre au Net s'est imposé au monde de la mode. Une évolution plutôt positive pour les fashionistas, puisqu'elles peuvent ainsi suivre leurs marques fétiches, dénicher une pièce en primeur, être au courant des dernières infos ou voir les défilés en temps réel. A quelques jours de la Fashion Week Homme du printemps-été 2015, qui aura lieu du 25 au 29 juin à Paris, voici nos tips pour la suivre virtuellement. La chambre syndicale de la couture de Paris (www.modeaparis.com) pour le calendrier des shows et les infos sur les créateurs qui défilent. Business of Fashion (www.businessoffashion.com) qui analyse l'industrie du luxe avec des interviews de créateurs ou de businessmen/women. Très fouillé. Nowfashion (www.nowfashion.com) qui compile toute l'actualité mode en temps réel. De nombreuses griffes ont des accords pour diffuser sur cette adresse leurs silhouettes soit en direct, soit quelques heures après l'événement. Style.com, pour ses décryptages et description de chaque show. Levifweekend.be, bien sûr, puisque nos journalistes couvriront cette Fashion Week Homme. Fashion GPS Radar, un réseau sur invitation qui permet aux membres d'accéder à une couverture mondiale des défilés. Chic Feed recueille les photos des blogs de mode les plus visités (The Sartorialist, Face Hunter, Jak and Jil, The Cherry Blossom Girl, Lookbook, Altamira et Chictopia) et les rassemble en une seule application. L'agence de mode et de prévision de tendances Trendstop, basée à Londres, a aussi sa propre application mobile, pour rester à la pointe en matière de lifestyle. Un pionnier : le Sartorialist. Pour ses photos en primeur captées en front row et ses looks coups de coeur dans la rue. Le blog chic et urbain Modissimo analyse la Fashion Week quelques jours après la fin des défilés. On aime aussi les blogs " made in France " So Dandy, Bonne Gueule, Comme un Camion ou Le Barboteur, pour la mode au masculin. Les photos de Jak and Jil parviennent toujours à saisir l'instant décisif. Et Face Hunter, toujours à l'affût des looks de streetstyle les plus originaux. On retrouve sur ce réseau toutes les infos croustillantes en commentaires en 140 signes et en temps réel. Quelques hashtags pratiques pour s'y retrouver en utilisant le moteur de recherche : #PFW (pour Paris Fashion Week), #modemasculine et #mensfashion. On pointera aussi les twittos à suivre : le journaliste français Loïc Prigent (@LoicPrigent), pour ses tweets piquants et son regard décalé sur le monde de la mode, et le photographe de streetstyle Scott Schuman (@Sartorialist). @FFCouture (Fédération française de la Couture, du Prêt-à-Porter, des Couturiers et des Créateurs de mode) et @IFMParis (Institut français de la mode) sont aussi très utiles. Avec une recherche rapide par mots-clés (nom de la marque ou #PFW, #modemasculine et #mensfashion comme sur Twitter), on peut facilement suivre en temps réel les différents shows, dont les invités n'hésitent pas à poster les looks les plus marquants. On s'abonne au compte de Styledotcom, pour les photos des coulisses du site dédié à la mode ; à celui de la journaliste Alexandra Golovanoff pour ses coups de coeur ; à celui de Tommy Ton, auteur du blog Jak and Jil, ou encore de Michel Gaubert, auteur des bandes-son de nombreux défilés, qui livre un regard décalé et avisé. PAR MARIE DOSQUET