Les éclats solaires de l'or réchauffent de nouveau nos cous, nos poignets et nos doigts. L'or blanc ou l'or gris, tellement plébiscités ces dernières années, ont moins de succès. Ils se confondaient souvent avec l'argent et les femmes se sont un peu lassées de cette matière trop discrète et trop confidentielle. Aujourd'hui, elles ont envie de matières plus chaudes, plus raffinées, empreintes d'un romantisme certain et chargées en valeur affective. De ce fait, on ne s'étonne pas de voir émerger de plus en plus de collections mettant en vedette l'or jaune. L'autre tendance très forte ? L'or rose. Il se distingue par une touche plus contemporaine. Doux chatoyant et extrêmement féminin, il s'obtient par l'adjonction plus importante de cuivre.
...

Les éclats solaires de l'or réchauffent de nouveau nos cous, nos poignets et nos doigts. L'or blanc ou l'or gris, tellement plébiscités ces dernières années, ont moins de succès. Ils se confondaient souvent avec l'argent et les femmes se sont un peu lassées de cette matière trop discrète et trop confidentielle. Aujourd'hui, elles ont envie de matières plus chaudes, plus raffinées, empreintes d'un romantisme certain et chargées en valeur affective. De ce fait, on ne s'étonne pas de voir émerger de plus en plus de collections mettant en vedette l'or jaune. L'autre tendance très forte ? L'or rose. Il se distingue par une touche plus contemporaine. Doux chatoyant et extrêmement féminin, il s'obtient par l'adjonction plus importante de cuivre. L'or rose, Chanel Joaillerie l'a starifié dans sa collection " Mademoiselle ", inspirée d'un voyage que Coco Chanel fit à Venise dans les années 1920. Une première pour la prestigieuse maison parisienne. Il illumine de sa douceur les pierres de couleurs mélangées aux perles de teintes délicatement pastel. Finement facettés, les saphirs roses, violets, orange, les améthystes, les citrines et les tourmalines forment de ravissants petits bouquets, ponctués, ici et là, par une grosse perle rosée ou orangée et par quelques éclats de diamants. Admirablement réussie, la juxtaposition de textures et de couleurs se décline en bagues, boucles d'oreille et pendentifs (1). Leurs allures subtilement baroques évoquent, elles, le savoir-faire des maîtres verriers de Murano. Le joaillier Boucheron s'empare de l'or rose pour des pièces de moyenne et haute joaillerie dont la thématique est variée et éclectique. Ultramoderne, à l'esthétique pointue et minimaliste, la ligne " Déchaînée " réunit un pendentif pour Elle (2) et des boutons de manchettes pour Lui. Plus rock'n'roll, la ligne " C£ur " interprète un c£ur trash (3). La pampille grenat symbolise " la goutte de sang qui coule d'un c£ur enchaîné ". Au chapitre plus insolite, la ligne " Hérisson " vient d'enrichir le féerique bestiaire de Boucheron. Le sympathique animal aux yeux de rubis se décline en bague et en pendentif (4). Une merveille ! Van Cleef & Arpels nous régale avec cette superbe bague " Double N£ud " (10). Inspirée de l'univers de la couture, elle entremêle artistiquement un n£ud en or rose, l'autre en or blanc, les deux délicatement parsemés d'une pluie de diamants. Minimalistes, la bague (9) et les puces d'oreille (8) " Clous " de Louis Vuitton sont un amusant clin d'£il au savoir-faire du malletier : elles évoquent les nombreux clous utilisés dans les bagages et les malles. Les mailles ovales du bracelet (5) et du collier ras-de-cou " Narciso " signées Pomellato révèlent le travail artisanal dans leurs profils légèrement irréguliers. Les modèles séduisent par leur fermeture inattendue en forme de bouton, en pierre colorée à facettes. L'améthyste et le quartz fumé jouent avec la lumière de l'or rose, tandis que le quartz lemon met davantage en évidence l'éclat de l'or jaune. La grande nouveauté griffée Cartier a été baptisée " La Doña " et conjugue une montre ainsi que des bagues, créées en hommage à Maria Félix, grande comédienne mexicaine et une cliente fidèle de la maison. Un jour, la diva a poussé la porte du joaillier, un bébé crocodile sous les bras et a demandé de reproduire son " animal de compagnie " sous la forme d'un collier. Il est né quelques mois plus tard. Cette histoire merveilleuse et vraie, Cartier a voulu l'interpréter de façon plus moderne et plus actuelle. Le boîtier de la montre (7), à l'allure un peu sauvage, a une forme en trapèze et asymétrique qui évoque, de manière graphique et stylisée, la tête de crocodile. Les maillons reptiliens du bracelet ondulent et serpentent sur le poignet avec une souplesse ensorcelante. Montre bijou, montre en mouvement, " La Doña " triomphe en or jaune ou en or rose, sertie ou non. Tout aussi remarquables : les bagues assorties (6). Des volumes généreux interprètent les écailles du crocodile pour former une tresse d'or, une chaîne fluide qui ajoute à vos doigts une touche de piquante animalité. Or rose et or jaune. Certains modèles s'agrémentent d'un motif de diamant. L'engouement de Cartier pour l'or rose, on le retrouve également dans la ligne " Menotte " (11) et dans les " Charms " (12). La première est une " arme de séduction ", un bijou qui s'ouvre et se referme pour toujours, vissé. Les bracelets et les bagues monochromes d'or gris ou d'or rose sont ceinturés d'une double vis, classiques ou sous forme de gemmes taillées en cabochons : grenat rhodolite, onyx ou turquoise. Cet " art de la structure " se porte comme une seconde peau. Pour compléter la collection de " Charms ", des breloques en or rose en forme de c£ur, parfois enrichies de motif double C, s'y glissent pour réchauffer de leur douceur des bracelets en crocodile rose ou noir. Les horlogers profitent de l'engouement et surfent aussi sur la vague rose. De nombreux hommes aussi se laissent séduire par sa douceur chatoyante. Girard-Perregaux a conçu à leur intention deux nouveaux modèles. La Sea Hawk II Pro (16) est un tourbillon volant qui s'allie à un boîtier en or rose (ou en platine) étanche à 1 000 mètres. Quant au modèle ww. tc (13), véritable icône de la maison, il est équipé d'un quantième perpétuel, affiche un diamètre de 41 mm et s'habille d'or rose. Chez Audemars Piguet, le Tourbillon Répétition Minutes Chronographe (14) réunit ces trois complications dans un même boîtier ce qui constitue un véritable exploit. Boîtier en or rose, cadran noir. Van Cleef & Arpels propose une nouvelle façon de lire l'information de réserve de marche. Celle-ci est indiquée sur le côté du boîtier, au travers d'une fenêtre. D'où son nom : Monsieur Arpels Latérale (17). Terminons avec une nouveauté au féminin très originale. Elle est signée de Grisogono. Le modèle Be Eight Attitude (15) s'inspire de la silhouette plantureuse d'une pin-up, avec la courbe généreuse des épaules et des hanches et la finesse de la taille. Il séduira toutes celles qui affirment avec fierté leur féminité altière. Or rose, or blanc rhodié ou noirci, diamants et pierres précieuses. Barbara Witkowska