Renseignements.

Ambassade de Finlande, 58, avenue des Arts, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 287 12 12.
...

Ambassade de Finlande, 58, avenue des Arts, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 287 12 12. Pour se rendre en Laponie finlandaise, atterrir à Rovaniemi par un vol direct ou avec escale à Helsinki. Finnair, la compagnie nationale, organise plusieurs vols par jour à partir de Bruxelles vers Rovaniemi (escale à Helsinki). Tél. : 070 253 009. On n'imagine pas l'hiver lapon sans neige et il est vrai qu'ici la neige est fidèle au rendez-vous jusqu'en avril. Bien sûr, Noël est magique en Laponie et Napapiri, " le village du Père Noël ", à quelques kilomètres au nord de Rovaniemi, aussi commercial soit-il, mérite une visite, surtout si vous êtes avec vos enfants. Mais, en décembre, les jours sont brefs (la nuit tombe vers 15 heures). Plus on va vers le printemps, plus les jours rallongent. Mi-mars est une excellente période : neige assurée et ciel clair jusque vers 19 heures. Un hôtel tout à fait correct à Rovaniemi, Vaakuna. Son restaurant, Fransmanni, offre un " lapland menu " intéressant, avec tartare de renne fumé aux chanterelles, oignons et crème fraîche sur une petite galette de seigle, pavé de saumon aux airelles et en dessert, camembert frit aux mûres jaunes (pas mal !) Des jumelles pour observer les animaux, des piles et des batteries de rechange pour vos appareils vidéo et photo (qui se déchargent très vite au froid). Rovaniemi est une petite ville assez surprenante, posée sur la glace. Entièrement détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été dessinée par Alvar Aalto, mais cela ne se remarque pas d'emblée. On voit surtout des rues tirées au cordeau, des immeubles gris, uniformes. Les motoneiges y sont garées en bataillons comme les bicyclettes à Amsterdam. En finlandais, lapon s'écrit lapin, ce qui donne des quipropos charmants comme " Lapin Auto Oy ", qui signifie " Compagnie de Voitures de Laponie ". Prenez le temps d'aller voir la surprenante architecture du musée Arktikum conçu par Alvar Aalto et consacré à la civilisation arctique, puis la boutique de design finlandais Aslak Oy (valtakatu 35) et, dans l'unique rue piétonne, pour les célèbres jerseys de coton de la créatrice, la boutique Marimekko au rez-de-chaussée du centre commercial. Attendez l'aéroport pour vos achats de saumon cru, mariné, fumé, renne fumé, ou, encore plus fin (et plus cher), séché ; pain noir assorti, miel de bourgeons de sapin û " kuusenkerkkasiirappi en un mot ! " û et compote de mûres jaunes... Le rayon frais est bien approvisionné. De Loma Vietonen, on rapportera des moufles et des chaussettes tricotées à la main, 15 euros, des chaussons en peau brodés et galonnés, des boîtes en écorce de bouleau, des peaux de rennes (compter 70 euros pour une peau de belle qualité qui ne perdra pas ses poils), et des bois de rennes montés en trophée (à partir de 40 euros), du plus bel effet dans un chalet. De Rovaniemi, des musiques lapones, mélopées et tambour (écouter Nules Jouni Aikio). Et des couteaux de la belle boutique Marttiini, sculptés sur bois de renne et bronze, 30 euros pour les plus simples. Le " Grand Guide de la Finlande " (bibliothèque du Voyageur, Gallimard), et " Le Lièvre de Vatanen ", célèbre roman du Finlandais Arto Paasilinna (Folio, Gallimard). Un chaleureux merci à Timo Hänninen, de l'Office du tourisme finlandais d'Helsinki, qui nous a guidés dans ce reportage au pays lapon. Noëlle Bittner