Le début du IIIe millénaire est faste pour le marché de la lingerie. Les créatifs mettent tout en oeuvre pour faire craquer les femmes à coups de dentelles raffinées, de broderies riches et ornementales, de matières très douces et de coloris séduisants. Les innovations, elles aussi, se multiplient, les coupes gagnent en audace, les tendances de la lingerie épousent celles de la mode. Face à ce créneau riche de promesses, certains grands noms du prêt-à-porter viennent de lancer leurs propres collections de dessous. L'objectif n'est pas, bien sûr, de rivaliser avec les marques institutionnelles. Il s'agit, plutôt, de diversifier les produits et, par conséquent, de renforcer l'image et la notoriété de la griffe.
...

Le début du IIIe millénaire est faste pour le marché de la lingerie. Les créatifs mettent tout en oeuvre pour faire craquer les femmes à coups de dentelles raffinées, de broderies riches et ornementales, de matières très douces et de coloris séduisants. Les innovations, elles aussi, se multiplient, les coupes gagnent en audace, les tendances de la lingerie épousent celles de la mode. Face à ce créneau riche de promesses, certains grands noms du prêt-à-porter viennent de lancer leurs propres collections de dessous. L'objectif n'est pas, bien sûr, de rivaliser avec les marques institutionnelles. Il s'agit, plutôt, de diversifier les produits et, par conséquent, de renforcer l'image et la notoriété de la griffe.Le glamour selon EscadaAinsi Escada, par exemple, synonyme d'une élégance très glamour, propose pour ce printemps plusieurs lignes de lingerie aux modèles stylés et allurés. Sous la houlette de Brian Rennie, styliste de la marque, une équipe créative a conçu des thèmes qui prolongent l'esprit de la collection de prêt-à-porter, balançant entre Western Girl et Sophisticated Lady. L'impression générale ? Celle de légèreté, d'espièglerie et de richesse colorée. Tulle arachnéen, précieuses broderies suisses, dentelles riches aux couleurs chatoyantes jouent le jeu de la transparence et de la sensualité. De nouvelles coupes de soutiens-gorge mettent l'accent sur la poitrine, des corsets sexy réinventent le luxe. En vedette ? Sans aucun doute ce thème spectaculaire Taffetas Lace. Le tulle scintillant et des incrustations savantes de dentelle semblent jouer à cache-cache. Les parures, déclinées en noir, en blanc ou en fuchsia, sont rehaussés par le logo doré Escada. La dynamique des reflets clairs et obscurs produit, dans une fusion parfaite, un effet mouillé inédit. Les imprimés et les motifs animaux sont l'un des points forts chez Escada. On les retrouve également dans la ligne de lingerie baptisée Skin & Tulle. Les matières associent un tissu en crépon brillant, léger, texturé comme la peau de crocodile et un tulle fin et vernissé. Des soutiens-gorge aux formes novatrices (quatre modèles), des slips aux coupes originales (trois modèles), annoncent un style de lingerie résolument nouveau, noir et chic. Animal Chantilly, elle, réunit un savant équilibre entre le tulle imprimé léopard ou écaille de tortue et la sophistication de la dentelle chantilly en bordure. Les combinaisons de couleurs jouent le glamour et le non-conformisme : motifs bruns et dentelle noire, rouge flammé sexy et dentelle noire ou un rose plein de charme et dentelle ivoire. Conçue comme le comble du luxe, la ligne Calypso associe la broderie suisse en trois couleurs et le tulle le plus fin. Les broderies, roses, turquoise ou blanches et jaunes, déclinent de délicats camaïeux et captent la lumière. Cette ligne précieuse s'accompagne d'une nouveauté : une jupe string extrêmement féminine qui flatte les hanches et le ventre.Le sport chic signé LacostePour commencer, il y a eu une collection de dessous masculins. Aujourd'hui, le mythique Lacoste se lance dans la lingerie féminine. Les créations, dessinées par Christophe Lemaire, directeur artistique de la marque, sont fabriquées par Scandale, un grand nom de lingerie institutionnelle. Le point caractéristique ? Le chic et le sport à l'honneur, autrement dit " l'esprit Lacoste ". " C'est un produit du quotidien, nullement un objet de sophistication ou de séduction. Mettre de la dentelle ou de la broderie serait trahir l'esprit de la marque ", a déclaré Denis Bidault, président de Scandale dans le "Journal du Textile" (*). Sobre, moderne et intemporelle, donc, la collection gravite autour de trois univers : Essentiels, Club et Sport. Seul point commun : le crocodile s'affiche discrètement partout, se blottit dans le creux du décolleté, se pose en bas d'un bonnet ou sur le haut d'une culotte. Le string, en revanche, l'affiche dans le dos pour qu'il puisse apparaître au grand jour lorsqu'on le porte avec un pantalon taille basse. Les Essentiels regroupent trois thèmes et réunissent des parures intemporelles déclinées dans le petit piqué de coton emprunté au célèbre polo 12.12. Les couleurs claquent (fuchsia, bleu ciel ou électrique ou encore kaki) et l'on trouve même des polos courts, sans manches, boutonnés de bas en haut à coordonner aux dessous. Le Club regroupe trois thèmes et joue la carte du raffinement en se rapprochant des tendances de la mode. On y découvre des ensembles en microfibre Tactel, ultradouce, combinée à des empiècements de maille " filet " (clin d'oeil à l'univers du tennis) ou agrémentés de détails tout en finesse, comme par exemple un liséré entourant le décolleté, courant sur la culotte ou encore des bretelles siglées Lacoste ton sur ton. Le thème Sport utilise le coton Tactel aquator (emprunté des vêtements techniques) qui transfère l'humidité vers l'extérieur. Très graphique, il se distingue par des soutiens-gorge très techniques, assurant un maintien idéal dans l'effort physique.La virtuosité griffée DiorChez Christian Dior, la lingerie file une parfaite complicité avec le prêt-à-porter. Une gamme courte, mais extrêmement forte dont les fashion victims raffolent. Un imprimé insolite interprétant l'univers des Indiens d'Amérique, prolonge dans l'intimité l'un des thèmes forts de la collection printemps-été dessinée par John Galliano. Ce thème se compose de trois modèles de soutiens-gorge, ainsi que d'un bustier à baleines qui souligne les formes et d'un corset à lacets, deux accessoires du passé très décriés que certains créateurs essaient, pourtant, d'imposer à tout prix dans la mode ( lire aussi pages 24 à 27). La ligne Dior Queen associe le minimalisme le plus pur au glamour le plus brillant. La maille microfibre, impeccablement coupée pour épouser les courbes à la perfection, s'agrémente juste du logo CD, composé en strass de Swarovski. Plusieurs modèles et une belle palette de coloris : White, Chocolat, Black, Night, Desert et Sienne. Pour en finir avec la logomania, signalons la ligne Douceur, également en maille microfibre, ornée de bords élastiques " logos ", ainsi que la ligne Dolly, réalisée en polyamide (97 %) et Lycra (3 %), affichant le logo Christian Dior à foison. Cette ligne complète toute une collection de prêt-à-porter et d'accessoires, l'un des " clous " de la saison. Trois créateurs à l'épreuve de DimPour la branchée et sympa, c'est une grande première ! Dim a donné, en effet, carte blanche à trois créateurs bien connus de toutes les fashionistas, mais pas forcément du grand public. Une ligne de lingerie pensée comme un vêtement à part entière qui prolonge la garde-robe et qui s'affichera cet été, sans fausse pudeur, sous les blouses coquines et transparentes ou sous les minijupes. Sollicité pour créer quatre ou cinq silhouettes, chaque styliste a décliné en dessous son univers et sa sensibilité : Isabelle Marant, sa féminité, Vanina Vesperini, sa volupté, Eric Bergère, sa créativité. Isabelle Marant, en pensant à ses pantalons, a dessiné un minislip taille basse et un triangle, une culotte haute rétro avec des découpes coquines et un débardeur, le tout coupé en tulle résille, noir, chair ou rouge, en harmonie avec ses robes d'été. La danse et le mouvement ont inspiré à Eric Bergère un bandeau et une culotte-jupe à draper, un cache-coeur opaque et transparent à la fois ainsi qu'un legging. Une seule matière : la microfibre noire. Vanina Vesperini, grande spécialiste de la lingerie glamour, s'est défoulée avec des tops en plumetis lacés à la taille et des soutiens-gorge corbeille vieux rose gansés de dentelle. Dernier détail, le concept de la lingerie vue par les créateurs a un nom " Beautiful People ". Parce que " n'importe qui peut être une star au moins 15 minutes dans sa vie ", disait Andy Warhol. Et c'est bien vu !(*) "Journal du Textile", 7 janvier 2002. Carnet d'adresses en page 83.Barbara Witkowska