Nuits trop courtes, sédentarité, pollution, excès de stress, junkfood, tabac, coups de soleil... Ces petits excès, 7 femmes sur 10 admettent en commettre au moins un chaque jour. Des coups de canifs dans le contrat d'une vie saine qui ne sont malheureusement pas sans conséquence sur la qualité de leur peau...
...

Nuits trop courtes, sédentarité, pollution, excès de stress, junkfood, tabac, coups de soleil... Ces petits excès, 7 femmes sur 10 admettent en commettre au moins un chaque jour. Des coups de canifs dans le contrat d'une vie saine qui ne sont malheureusement pas sans conséquence sur la qualité de leur peau... Parmi ces mauvaises habitudes, responsables de ce que les scientifiques appellent le " vieillissement comportemental ", l'une d'elles est particulièrement pointée du doigt par une enquête menée dans six pays par les laboratoires Vichy auprès de 9 700 femmes : pour 77 % d'entre elles, le manque de sommeil serait le principal responsable de leur mauvaise mine. Une impression confirmée également par la dernière étude réalisée par les services de recherche du groupe Chanel : plusieurs critères cliniques de déphasage cutané - la peau moins bien hydratée manque de rebondi, elle renvoie moins bien la lumière, son grain est irrégulier, le teint paraît terne et pâle avec à la clé des traits tirés et une perte d'éclat - ont ainsi pu être imputés à nos nuits trop courtes. " Les cadences de vie actuelles ne laissent aucun répit et induisent une désynchronisation progressive des rythmes biologiques, constate Marie-Hélène Lair, directrice de la communication scientifique de Chanel. Et la peau perd peu à peu la notion du temps. " Pour l'aider à remettre ses cellules à l'heure tout en corrigeant autant que possible les effets néfastes et visibles du jetlag social auquel nous nous soumettons en permanence, la maison au double C a imaginé un nouveau programme en trois temps : des soins métronomes qui se passent le relais - le jour, la nuit, le week-end - et répondent aux besoins spécifiques de la peau au moment de leur application. Chez Estée Lauder aussi, la reformulation du sérum culte Advanced Night Repair (ANR) a conduit la marque américaine à s'intéresser de plus près aux conséquences de mauvaises nuits à répétition sur l'apparence de la peau. Une équipe d'enquêteurs indépendants du UH Case Medical Center de Cleveland a comparé les peaux de deux groupes de trente femmes âgées de 30 à 49 ans : la moitié d'entre elles reconnaissant avoir dormi moins de cinq heures par nuit durant au moins un mois avant le début de l'étude, l'autre au contraire pouvant se vanter d'avoir bénéficié d'un sommeil réparateur de plus de sept heures par jour pendant la même période. Les expériences réalisées ont permis de démontrer que les signes de vieillissement intrinsèques tels que les ridules, la pigmentation irrégulière, le relâchement cutané et le manque d'élasticité étaient deux fois plus importants chez les mauvais dormeurs. En réaction à un test de perturbation de la barrière cutanée effectué 75 heures auparavant, le même groupe présentait une perte hydrique supérieure de 30 % au panel des bons dormeurs. Ce qui indique qu'une peau " fatiguée " récupère moins bien qu'une peau reposée. De la même manière, un coup de soleil y laisse plus longtemps des traces, ce qui pourrait impliquer que les dommages cutanés se réparent moins bien lorsqu'on est chroniquement fatigué. En agissant sur le processus de purification naturel nocturne des cellules, la nouvelle version d'Advanced Night Repair entend donc donner un coup de pouce salutaire à nos épidermes au bout du rouleau. Si ces nouveaux soins peuvent nous aider à passer plus facilement en mode nuit ou en mode jour, quelques ajustements dans notre style de vie peuvent s'avérer bien utiles pour limiter au maximum les conséquences du vieillissement comportemental. " Un lit confortable dans une pièce sombre et tranquille (lire par ailleurs) est déjà un point de départ essentiel ", rappelle le docteur Johan Verbraecken. Pour ce pneumologue coordinateur du centre du sommeil de l'hôpital universitaire d'Anvers, s'endormir sans soucis, ça s'apprend... et ça s'entretient. PAR ISABELLE WILLOT" Un lit confortable dans une pièce sombre et tranquille : un point de départ essentiel. " " La peau perd peu à peu la notion du temps. "