Notre quotidien d'urbaines stressées en fait voir des vertes et des pas mûres à la peau de notre visage : cernes, petits boutons, rougeurs hivernales, mine jaunâtre, taches de soleilà Autant de bobos que l'on a envie d'estomper sans porter le masque. Une nouvelle génération de fonds de teint liquides promet désormais d'unifier au naturel tout en tirant profit de la lumière ambiante pour sublimer la peau en gommant les défauts. " Toutes ces textures réussissent à allier couvrance et transparence, analyse Christine Thyange, en charge de la formation et du développement chez ICI Paris XL. On arrive à un effet seconde peau, subtilement nude, sans les imperfections, tout en conservant les nuances naturelles de la peau. On devine encore les taches de rousseur, le rose des joues. "
...

Notre quotidien d'urbaines stressées en fait voir des vertes et des pas mûres à la peau de notre visage : cernes, petits boutons, rougeurs hivernales, mine jaunâtre, taches de soleilà Autant de bobos que l'on a envie d'estomper sans porter le masque. Une nouvelle génération de fonds de teint liquides promet désormais d'unifier au naturel tout en tirant profit de la lumière ambiante pour sublimer la peau en gommant les défauts. " Toutes ces textures réussissent à allier couvrance et transparence, analyse Christine Thyange, en charge de la formation et du développement chez ICI Paris XL. On arrive à un effet seconde peau, subtilement nude, sans les imperfections, tout en conservant les nuances naturelles de la peau. On devine encore les taches de rousseur, le rose des joues. "Ces formules tout confort glissent sur la peau comme de la soie, à la manière d'une nuisette légère et caressante. " Le fond de teint a toujours été pour moi le secret absolu, confie Olivier Echaudemaison, directeur créatif des maquillages Guerlain. Je l'associe à la lingerie. Ces " trucs de filles " qui collent à leur peau sont de loin le vêtement le plus féminin et le plus intime, qu'elles dévoilent seulement à qui elles le désirent. " Pour traduire cette osmose sensuelle, la maison parisienne a créé un micromaillage pointu mêlant à la fois des polymères de synthèse qui contribuent à tisser une trame galbant et lissante grâce à leurs propriétés d'étirement et des fibres de lin et de soie qui possèdent une affinité naturelle avec la peau. Développés eux aussi en collaboration avec l'industrie textile, les maquillages griffés Giorgio Armani ont la légèreté et la fluidité des vêtements du grand couturier grâce à une formule brevetée permettant aux différents produits de la gamme de se superposer sans alourdir les traits. " Les pigments ultrafins fusionnent avec la peau comme si elle s'habillait de couleurs douces ou s'enveloppait de voiles aériens ", justifie le créateur italien.Chez Maybelline, ce sont les propriétés flexibles d'agents élastomères et de glycérine que l'on convoque pour expliquer la tenue exceptionnelle d'un produit souple, capable de suivre les mouvements de la peau et de lui offrir autant de confort qu'un collant en Lycra. Un confort garanti aussi par les actifs hydratants que contiennent ces nouvelles formules qui jouent en prime la carte du soin. " Certains produits contiennent jusqu'à 40 % d'eau, soit deux fois plus que les fonds de teint classiques, ajoute Christine Thyange. La sensation de fraîcheur lors de l'application est immédiate. En plus, comme les textures sont très fluides et les micropigments parfaitement dispersés, une petite goutte de produit suffit pour tout le visage. Contrairement à un compact, parfait pour les retouches en cours de journée, ces fonds de teint glissent sur la peau et s'estompent facilement dans les zones délicates, comme le contour de l'£il, sans marquer les ridules. " Un atout qui en fait le complice idéal des peaux plus matures, pour lesquelles les marques ont imaginé des soins anti-âge qui agissent aussi à long terme grâce aux ingrédients raffermissants et régénérants qu'ils contiennent. Les chercheurs des laboratoires Lancôme ont aussi étudié de près l'action des rayons lumineux sur la peau : les pigments roses, jaunes et bleus qu'ils ont ajoutés dans le fluide agissent comme autant de minuscules miroirs liquides capables de reproduire la lumière intérieure qui émanerait d'une peau parfaite. Cet éclat radieux que l'on appelle l'aura. Chez Clarins, des microsphères en suspension diffusent la lumière dans toutes les directions et créent de ce fait un halo flouteur qui gomme les imperfections et les ridules par effet d'optique. " On peut très bien se contenterd'appliquer ces produits uniquement sur les zones du visage qui demandent un petit coup d'éclat ou les défauts que l'on souhaite camoufler ", souligne Christine Thyange. " Surtout on n'oubliera pas d'en mettre sur la paupière car ils facilitent la tenue des fards secs que l'on applique ensuite ", insiste Filbur, make-up artist chez Nivea. Gare aussi au choix de la nuance. " Les femmes ont souvent tendance à appliquer un fond de teint trop foncé, ce qui creuse les cernes et vieillit les traits, pointe Christine Thyange. Il faut le voir comme une base de travail. Il est là pour unifier. Pour la couleur et l'effet bonne mine, on préférera un blush ou une poudre terre de soleil. " On évitera aussi de le tester sur l'intérieur du poignet où la peau, bleutée à cause de la présence de vaisseaux sanguins, n'a pas du tout la même couleur que sur le visage. Préférez le bas de la joue ou le menton. Pour vous aidez dans votre quête du teint rêvé, nous avons passé douze produits au banc d'essai. À vos marques, prêtes, appliquez ! nPar Isabelle Willot