Aujourd'hui, de plus en plus de stars s'engagent. Pourquoi avoir choisi la lutte contre le sida ?

J'ai été l'égérie du Viva Glam de MAC Cosmetics pendant deux ans. Les bénéfices de la vente de ce rouge à lèvres étaient déjà reversés à un fond venant en aide aux personnes atteintes du sida. Quand j'étais porte-parole de cette campagne, j'ai appris beaucoup de choses sur cette maladie. C'était important...

J'ai été l'égérie du Viva Glam de MAC Cosmetics pendant deux ans. Les bénéfices de la vente de ce rouge à lèvres étaient déjà reversés à un fond venant en aide aux personnes atteintes du sida. Quand j'étais porte-parole de cette campagne, j'ai appris beaucoup de choses sur cette maladie. C'était important pour moi de poursuivre la lutte. Oui, et heureusement, le monde de la mode est très sensible à cette cause et est très actif dans la lutte contre le sida. Je suis fan du travail du dessinateur de mode David Downton : c'est lui qui a conçu le graphisme. Bien sûr, si c'est porté correctement, autrement dit si l'on a de la personnalité et confiance en soi. Etre sûr de soi, avoir du charme, avoir bon goûtà et avoir vécu ! Devenir danseuse étoile. Dans les coulisses du Crazy Horse, à Paris. Les autres danseuses chantaient sous la douche une affreuse chanson des années 1980 sans vraiment connaître les paroles. C'était adorable. Qu'on me dise que je suis belle. Techniquement, je ne suis pas belle. J'ai juste un certain talent pour me mettre en valeur et faire croire aux gens que je suis glamour. Amour. Bien, étant donné que mon vrai nom est Heather Sweet ( NDLR : ce qui signifie sucré en anglais), je vous laisse deviner la réponseà Sur des skis, je n'aime pas prendre de risques. Mais dans la vie, je suis plutôt aventureuse. Il n'y a rien que je ne puisse pardonner. Evidemment ! La chambre à coucher. Rien du tout. Un manteau entièrement brodé du xviie siècle déniché à Paris. Propos recueillis par Isabelle Willot