Entre simplicité et complexité
...

Entre simplicité et complexitéA 29 ans, Laurent Caron possède déjà un beau CV. On l'a ainsi vu parmi le groupe des " Humains " avançant nus dans la pièce " Anathème " de Jacques Delcuvellerie, au KunstenFestival des Arts au printemps dernier ou encore au National interprétant Auguste dans un " Norway. Today " glacial, au bord d'un fjord en Finlande. Ce mois-ci, le revoici en antihéros, en jeune homme au bord du gouffre. " Requiem pour une cascadeuse ", présenté aux Tanneurs, conte la rencontre improbable d'un garçon de 20 ans, surnommé " Sans nom " et d'une vieille dame, " La boîteuse " (interprétée par Christiane Mutshimuana). Elle, vivant dans la rue et transportant sa vie entière dans des sacs en plastique, désire partir. Dignement. Sur un lit de mort décent. Lui, errant, saturé de haine et de violence, découvre difficilement l'amour. Entre combat et sauvetage, le metteur en scène Manuel Pereira est allé puiser au plus profond de ses personnages la petite lumière, lovée sous la carapace. " Je pense que chaque rôle est une recherche d'équilibre entre la fiction et les expériences vécues qui, par petites touches, nous aident à composer le personnage ", nous confie Laurent Caron. Le jeune comédien, dont la saison à venir se révèle bien remplie, voyage actuellement entre Liège où il a installé ses pénates depuis six ans, Bruxelles où il joue régulièrement et sa Picardie natale. Originaire d'Amiens, Laurent Caron poursuit des études de géographie lorsqu'il se rend compte que le théâtre l'attire comme un aimant. Il entame donc en parallèle le Conservatoire d'Amiens. De fil en aiguille, il décide d'ajouter une corde supplémentaire à son arc en s'inscrivant au Conservatoire de Liège, dont il est sorti en 2003. Celui qui trouve dans le théâtre belge " beaucoup de belles choses " ne désire pas, à l'heure actuelle, travailler en France. Théâtre National, de Namur, des Tanneurs ou de la Place avec des rôles en tous genres, Ateliers de la Colline avec un spectacle pour enfants (" Vole qui peut "), qui s'apprête à tourner : Laurent Caron semble sur tous les fronts. " Je suis curieux et j'aime la simplicité, avant tout " se contente d'expliquer ce comédien prometteur, avide de recherche et de remise en question. " Requiem pour une cascadeuse ", du 7 au 18 novembre, aux Tanneurs, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 512 17 84. " Genova 01 ", du 30 janvier au 10 février 2007, National, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 203 53 03. " Norway. Today ", les 20 et 21 avril 2007, théâtre de Namur, à 5000 Namur. Tél. : 081 22 60 26. Marie Liégeois