Si vous n'avez pas encore recensé ce que vous aimeriez trouver sous le sapin le soir du 24 décembre, ce numéro Black Spécial Fêtes et sa kyrielle d'idées cadeaux devraient vous faire plaisir. Mais si vous voulez plus que ça, si c'est carrément de bonheur que l'on parle, c'est plutôt la liste de ce que vous allez offrir que vous devriez dresser. Parce que, à l'heure du high-tech roi tout autant que dans les sociétés archaïques, le don reste un ciment essentiel des relations harmonieuses au sein d'un groupe. On connaît peut-être ...

Si vous n'avez pas encore recensé ce que vous aimeriez trouver sous le sapin le soir du 24 décembre, ce numéro Black Spécial Fêtes et sa kyrielle d'idées cadeaux devraient vous faire plaisir. Mais si vous voulez plus que ça, si c'est carrément de bonheur que l'on parle, c'est plutôt la liste de ce que vous allez offrir que vous devriez dresser. Parce que, à l'heure du high-tech roi tout autant que dans les sociétés archaïques, le don reste un ciment essentiel des relations harmonieuses au sein d'un groupe. On connaît peut-être moins, par contre, la deuxième conséquence de ce rituel ancestral, qui est de renforcer notre estime de soi et, par-là, notre sensation de bien-être - avec cet effet paradoxal que la générosité devient du coup une manifestation, la seule positive, de l'égocentrisme... Une enquête canadienne portant sur la perception du sentiment de satisfaction personnelle a en effet démontré que la tranche de la population dépensant beaucoup pour les autres se sentait davantage heureuse que celle qui déboursait peu ou rien à cette fin. Par ailleurs, une université ougandaise a demandé à ses étudiants de se remémorer un ou plusieurs épisodes de leur vie au cours desquels ils avaient consacré de l'argent à autrui, puis de se rappeler des souvenirs d'achats pour eux-mêmes. Le verdict est sans appel : la joie qui découle de la première situation est nettement supérieure. A regarder les people, on serait également tentés d'accorder du crédit à cette belle théorie, ceux qui affichent un sourire radieux étant souvent particulièrement altruistes. Et, contrairement à certains a priori, les plus jolies ne seraient pas forcément futiles et moins tournées vers leur prochain. Ainsi de Lauren Bush Lauren, nièce du précédent président américain et belle-fille de Ralph Lauren. Plutôt bien nantie, la jeune mannequin aurait pu se contenter de profiter d'une existence faite de luxe et d'oisiveté. Elle a pourtant fondé l'association Feed, qui agit très concrètement contre la faim dans le monde. De son côté, la top éthiopienne Liya Kebede s'investit en faveur des femmes du tiers-monde par le biais de la fondation qui porte son nom. Gisele Bündchen a fait de la lutte contre la déforestation en Amazonie et de la protection des peuplades qui y vivent son credo tandis que Christy Turlington s'engage pour améliorer la santé maternelle. Mais la liste ne s'arrête pas là. Et si, à celle de vos présents pour Noël, vous en ajoutiez un qui ne soit pas vénal, comme un don à une bonne cause ? Après tout, on n'a que le bien qu'on (se) fait...Delphine KindermansLa générosité devient du coup une manifestation, la seule positive, de l'égocentrisme.