En franchissant la porte de La Sultane de Saba, on laisse derrière soi l'ambiance animée du Carré, à Liège, le temps d'une pause détente à l'orientale. Depuis cinq ans, ce spa - franchise d'instituts parisiens réputés - propose un hammam privatif et des cabines privées où l'on se voit prodiguer des soins inspirés des techniques du monde entier, seule, en couple ou entre amies. La lumière tamisée et la musique relaxante à l'accueil vous plongent immédiatement dans un état de zénitude. On est...

En franchissant la porte de La Sultane de Saba, on laisse derrière soi l'ambiance animée du Carré, à Liège, le temps d'une pause détente à l'orientale. Depuis cinq ans, ce spa - franchise d'instituts parisiens réputés - propose un hammam privatif et des cabines privées où l'on se voit prodiguer des soins inspirés des techniques du monde entier, seule, en couple ou entre amies. La lumière tamisée et la musique relaxante à l'accueil vous plongent immédiatement dans un état de zénitude. On est prêt au voyage. Direction le vestiaire, tout en bois sombre, pour enfiler le slip et les chaussons jetables, et le peignoir mis à notre disposition. Parmi les nombreuses formules que propose l'institut, celles qui recherchent l'authenticité opteront pour Le Suprême Argan, dans lequel la précieuse huile a été intégrée à chacune des étapes classiques du rituel du hammam. Originaire du Sud marocain, l'huile d'argan, riche en antioxydants et en vitamine E, nourrit la peau en profondeur. En prélude aux soins, on se prélasse pendant une dizaine de minutes dans le hammam à 45 °C. À travers la brume qui exhale des senteurs d'eucalyptus, on devine le plafond étoilé et les carreaux de faïence bleu et blanc typiquement orientaux. Le temps est à la paresse, on laisse faire l'esthéticienne qui vient vous enduire de savon noir sur tout le corps. Après avoir laissé le produit agir, on file se rincer sous la douche dans une cabine privative. Place à l'étape gommage. Sur un banc chauffant en carrelage, l'esthéticienne vous frictionne le corps à l'aide d'un gant de kessa. C'est rude, on est un peu bousculé mais c'est pour la bonne cause. " Chatouilleuse au niveau des pieds ? " s'enquiert-elle pour s'assurer de notre confort. Pendant l'enveloppement au rassoul, on fait l'objet de la même prévenance : les claustrophobes sont autorisées à laisser les bras hors du plastique qui vous emmaillote tout le corps pendant vingt minutes. Le plus : les sens en éveil, on monte à l'étage pour un massage à l'huile d'argan dans un décor qui fait la part belle aux lampes à pampilles et murs en tadelakt. À la lueur des bougies et baignée par les effluves d'encens, on s'abandonne entre les mains expertes de l'esthéticienne pour vingt minutes d'évasion. L'esprit libre, on termine le rituel par une petite pause au salon de relaxation en dégustant un thé à la menthe. Stress où es-tu ? La Sultane de Saba, 24, rue du Pot d'Or, à 4000 Liège. Tél. : 04 250 50 31. www.lasultanedesaba.be E.M.