La première - Laure Adler - aime à se souvenir et imprimer noir sur blanc pour conserver en mémoire, comme en témoigne son bouquin, Immortelles (1), hymne à la jeunesse dans lequel trois femmes incarnent l'Histoire de France de ces soixante dernières années. Le second - Simon-Daniel Kipman - publie L'oubli et ses vertus (2), au titre à lui seul presque politiquement incorrect. L'occasion était belle de les faire confronter leurs idées.
...