C'est sûrement la faute à Harry. Quoique. Finalement, il n'y peut rien, le pauvre. Si les enfants du monde entier sont aujourd'hui persuadés qu'il y a réellement une école de sorciers à Poudlard et que le bel Harry Porter en est le meilleur élève, la responsabilité en incombe plutôt à la force du cinéma et de la littérature réunis. Désolé de vous décevoir, les mômes, mais votre sorcier à lunettes n'existe pas. C'est une invention signée JK Rowling, tout comme les fantômes qu'elle anime volontiers dans ses romans fantastiques. Pas d'école pour les apprentis sorciers donc, même si, très prochainement, les premiers cours pour chasseurs de fantômes seront bientôt organisés dans le nord-ouest de l'Angleterre ( www.muncaster.c...

C'est sûrement la faute à Harry. Quoique. Finalement, il n'y peut rien, le pauvre. Si les enfants du monde entier sont aujourd'hui persuadés qu'il y a réellement une école de sorciers à Poudlard et que le bel Harry Porter en est le meilleur élève, la responsabilité en incombe plutôt à la force du cinéma et de la littérature réunis. Désolé de vous décevoir, les mômes, mais votre sorcier à lunettes n'existe pas. C'est une invention signée JK Rowling, tout comme les fantômes qu'elle anime volontiers dans ses romans fantastiques. Pas d'école pour les apprentis sorciers donc, même si, très prochainement, les premiers cours pour chasseurs de fantômes seront bientôt organisés dans le nord-ouest de l'Angleterre ( www.muncaster.co.uk)! Surfant avec jubilation sur la vague de l'ésotérisme ambiant, les propriétaires du château de Muncaster ont en effet donné leur feu vert pour la mise sur pied de ces cours très particuliers. Il faut dire que cet édifice vieux de 800 ans est réputé pour les phénomènes paranormaux qui s'y déroulent sporadiquement. Présenté d'ailleurs comme " l'un des plus célèbres châteaux hantés de Grande-Bretagne " ( sic), le Muncaster Castle reçoit, paraît-il, les visites régulières d'une dame en blanc assassinée au xixe siècle et d'un ancien bouffon médiéval, sans parler des gémissements d'enfants qui résonnent, la nuit, dans la très jolie salle des tapisseries. D'où l'idée d'un certain Jason Braithwaite de dédramatiser l'ambiance. A 34 ans, cet éminent neuropsychologue de l'université de Birmingham est tout sauf un défenseur de la cause fantôme. A vrai dire, il est franchement dans le camp des sceptiques, pour ne pas dire des scientifiques purs et durs qui ne croient absolument pas au caractère irrationnel de la chose vaporeuse. Quel est, dès lors, l'intérêt d'inaugurer une telle école en ces lieux ? La réponse de Jason Braithwaite se veut a priori limpide : " Je ne dis pas que je peux expliquer ces phénomènes, affirme-t-il en substance, mais je peux donner les outils mentaux pour les examiner de façon rationnelle et sensée. " Autrement dit, les grincements bizarres et autres apparitions étranges inhérentes au château de Muncaster seraient dus, selon lui, à des phénomènes naturels propres au site comme, par exemple, des champs magnétiques. Il n'empêche que, sur l'adresse Internet du Muncaster Castle où le neuropsychologue est cordialement invité, on présente désormais la nouveauté suivante : " Investigating Haunted Houses : a 2-day Parapsychology Course ". En clair, la formulation met l'accent sur les maisons hantées et la parapsychologie. C'est évidemment porteur sur le plan touristique. Et donc sur le plan commercial. Facturé 160 euros par personne, le tout premier séminaire pour chasseurs de fantômes en herbe se tiendra les 29 et 30 mars prochain, comprenant les cours pointus du professeur Braithwaite et une nuit à Muncaster, malheureusement pas au sein du château, mais dans les écuries toutes proches où doit certainement traîner l'un ou l'autre spectre impalpable. Harry Pottermania oblige, cette initiative inédite est, finalement, aussi spectaculaire que prévisible. A l'heure où le réel et le virtuel ne cessent de se mélanger dans une société toujours plus crédule, à l'heure où les frontières entre le rationnel et l'irrationnel n'ont plus vraiment droit de cité dans un monde qui s'amuse joyeusement à fusionner les contraires, l'école des chasseurs de fantômes n'a donc rien de fondamentalement étonnant. C'est sûr : l'inauguration de la toute première université des sorciers est imminente... Retrouvez Frédéric Brébant chaque lundi matin, vers 9 h 45, dans l'émission " Bonjour quand même ", de Jean-Pierre Hautier, sur La Première (RTBF radio).Frédéric Brébant