Il est loin le temps où faire l'impasse sur la viande était réservé aux exaltés de la cause animale. Aujourd'hui, c'est également parce qu'on considère que ce type d'alimentation est meilleur tant pour notre santé que pour la planète qu'il fait de plus en plus d'adeptes. Dès lors, comme à chaque fois qu'une tendance se démocratise, les préceptes et les denrées dédiés à la cuisine veggie quittent le cercle fermé des aficionados et de leurs adresses confidentielles pour se retrouver jusque dans nos ...

Il est loin le temps où faire l'impasse sur la viande était réservé aux exaltés de la cause animale. Aujourd'hui, c'est également parce qu'on considère que ce type d'alimentation est meilleur tant pour notre santé que pour la planète qu'il fait de plus en plus d'adeptes. Dès lors, comme à chaque fois qu'une tendance se démocratise, les préceptes et les denrées dédiés à la cuisine veggie quittent le cercle fermé des aficionados et de leurs adresses confidentielles pour se retrouver jusque dans nos supermarchés, à disposition de chacun à des prix abordables. En Belgique, confiait au Soir Marc Mondus, du bureau d'audimétrie GfK, ils sont désormais achetés par plus d'un ménage sur deux, dans toutes les tranches de la population - un peu moins, toutefois, chez les plus de 65 ans. Avec pour corollaire une chute de la consommation de produits carnés, passée de 186 à 163 millions de tonnes en six ans à peine. Les grands gagnants, dans l'affaire ? Les marques proposant des plats industriels, pour qui le filon végétarien représente une véritable mine d'or : entre janvier et septembre derniers, toujours selon le quotidien, leurs ventes dans ce segment ont en effet augmenté de 80 % ! Avec un risque insidieux : que les nouvelles règles de l'orthodoxie alimentaire soient en réalité l'arbre qui cache la forêt. Car ces préparations s'interdisent peut-être la bidoche, mais elles n'en sont pas moins chargées en sel, en conservateurs ou en exhausteurs de saveurs divers. Dès lors, et sans tomber dans une autre forme de sacerdoce, il est sans doute utile de rappeler que rien ne vaut le fait maison. Et la tempérance, pour finalement tracer sa propre voie dans la jungle des doctrines nutritionnelles. Que vous décidiez d'aller explorer le mode de vie vegan, sans gluten... ou d'en finir définitivement avec les régimes après en avoir essayé une kyrielle, Le Vif Weekend de cette semaine vous glisse les recettes savoureuses de trois cadors du genre. Entre le borani à la betterave de Jean-Christian Jury, converti au " green ", les crêpes noglu d'Amandine Poli ou même - tant pis pour ceux qui refusent catégoriquement la chair - le filet de pintade en croûte de noix et ses accompagnements proposés par la nutritionniste et it girl Sandra Bekkari, il y en a pour tous les goûts. Retrouvez chaque vendredi Delphine Kindermans dans l'émission Pop & Snob de Fanny Guéret sur www.rtbf.be/auvio et sur Pure. DELPHINE KINDERMANSLes grands gagnants, dans l'affaire ? Les marques proposant des plats industriels.