C'est sans doute le secret de beauté le plus universel et le moins bien gardé qui soit : une peau bien hydratée paraît tout de suite moins fatiguée, moins tirée, plus radieuse et plus ferme aussi. On ne s'étonnera donc pas de voir dans l'étude commandée par Garnier sur les femmes belges et le " face care " l'application d'un soin visage hydratant arriver en deuxième place des produits employés au quotidien pour la peau, l'eau du robinet à des fins nettoyantes se positionnant en tête du classement ! Elles sont d'ailleurs 56 % à considérer que cet or bleu, au même titre que la consommation de fruits et légumes (51 %), est un allié de poids. Si près d'une femme sur trois se dit satisfaite de la peau de son visage, la sensation de sécheresse cutanée - tout comme la sensibilité - reste le problème le plus souvent pointé par les 25-44 ans. Plus de 90 % des interrogées attendent donc de leur crème de jour - elles sont à peine 10 % à recourir à un soin de nuit - de leur apporter avant tout un maximum d'hydratation. Dans le même ordre d'idées, d'après une autre enquête menée cette fois via les réseaux sociaux, à la demande de la marque de coton Demak'Up qui vient de lancer, il y a quelques jours, son Detox Water Challenge, près de trois quarts des femmes belges ont commencé à boire plus d'eau ces dernières années, intégrant cette consommation quotidienne dans leur routine, notamment grâce à la multiplication sur la Toile de clichés d'eaux aromatisées mises en scène dans de jolis bocaux par des Insta girls en quête de clics (lire par ailleurs).
...

C'est sans doute le secret de beauté le plus universel et le moins bien gardé qui soit : une peau bien hydratée paraît tout de suite moins fatiguée, moins tirée, plus radieuse et plus ferme aussi. On ne s'étonnera donc pas de voir dans l'étude commandée par Garnier sur les femmes belges et le " face care " l'application d'un soin visage hydratant arriver en deuxième place des produits employés au quotidien pour la peau, l'eau du robinet à des fins nettoyantes se positionnant en tête du classement ! Elles sont d'ailleurs 56 % à considérer que cet or bleu, au même titre que la consommation de fruits et légumes (51 %), est un allié de poids. Si près d'une femme sur trois se dit satisfaite de la peau de son visage, la sensation de sécheresse cutanée - tout comme la sensibilité - reste le problème le plus souvent pointé par les 25-44 ans. Plus de 90 % des interrogées attendent donc de leur crème de jour - elles sont à peine 10 % à recourir à un soin de nuit - de leur apporter avant tout un maximum d'hydratation. Dans le même ordre d'idées, d'après une autre enquête menée cette fois via les réseaux sociaux, à la demande de la marque de coton Demak'Up qui vient de lancer, il y a quelques jours, son Detox Water Challenge, près de trois quarts des femmes belges ont commencé à boire plus d'eau ces dernières années, intégrant cette consommation quotidienne dans leur routine, notamment grâce à la multiplication sur la Toile de clichés d'eaux aromatisées mises en scène dans de jolis bocaux par des Insta girls en quête de clics (lire par ailleurs). Au rayon cosmétique aussi, cet engouement pour l'élément liquide s'est soldé par l'apparition d'une génération de produits inspirés par l'une des - très nombreuses - étapes des rituels venus d'Asie. Qualifiées de " skin appetizers " - littéralement apéritifs pour la peau - par les Chinoises, ces eaux de soin à la texture aqueuse ou gélifiée, adoptées par plus de 90 % des Japonaises, n'ont rien à voir avec les lotions toniques plutôt astringentes que l'on retrouve en Occident à la fin du démaquillage. Leur rôle est d'imbiber la peau d'agents hydratants pour la repulper en profondeur et la préparer à assimiler tous les bienfaits de la crème ou du gel qui sera appliqué ensuite. Preuve que le marché européen semble prêt pour ce réflexe beauté, plusieurs leaders du luxe et de la grande distribution profitent de l'arrivée de l'été, propice à des envies de splash de fraîcheur, pour lancer une gamme de soins, souvent hybrides, ciblant en priorité la génération des millennials. Après avoir révolutionné le monde du sérum hydratant en inventant une texture microfluidique remplie de minuscules bulles d'actifs qui créent de nouvelles sensations se traduisant en surface par une forme de " radiance humide ", la maison Chanel propose cette saison, dans sa ligne Hydra Beauty, un gel yeux sur le même principe. Elle décline également une première lotion Very Moist : formulée à partir d'un complexe d'eaux magnétiques mis au point par une équipe de chercheurs franco-japonais, celle-ci apporte un éclat et une hydratation durables, même huit heures après l'application. La marque suisse Valmont, adepte convaincue des rituels dits " mille-feuille ", où l'on n'hésite pas à superposer les produits pour en cumuler les bénéfices, vient d'adjoindre à sa gamme Hydratation, lancée il y a plus de dix ans déjà, un Moisturizing Serumulsion. Il condense la puissance d'un sérum au confort d'une crème, ce qui en fait le complice parfait de la brume préparatrice qui se pulvérise également en journée pour rafraîchir le teint. Le secret de son efficacité réside dans l'utilisation combinée d'un actif exclusif - appelé ADN Triple, il est capable de retenir jusqu'à 10 000 fois son poids en eau - et d'un complexe d'acides hyaluroniques à haut et bas poids moléculaires chargé de combler les ridules de déshydratation en surface tout en retenant l'eau en profondeur sous l'épiderme. Chez Caudalie, la crème sorbet Vinosource à la technologie " quick break " - cela signifie que la texture initiale se " casse " rapidement pour un tout autre ressenti - se transforme instantanément en patch apaisant. Elle se veut ainsi l'alliée rêvée de la désormais culte Eau de Raisin, à vaporiser. " Rappelez-vous le pur bonheur que l'on ressent en croquant un grain de raisin, note Mathilde Thomas, fondatrice de la marque. C'est cette sensation que j'ai voulu recréer avec cette gamme qui cible les jeunes femmes d'aujourd'hui, celles qui tracent leur route à l'instinct, vivent d'instantané, veulent du beau et du bon, sans jamais se compliquer la vie. Chez elles, l'hydratation du visage est le premier rituel de beauté. " L'hydratation s'avère en outre une étape matinale presque obligée pour toutes celles qui ressentent le besoin d'endiguer la " fatigue urbaine " dont souffrent tout particulièrement les filles de la " Gen-Y " incapables de se déconnecter et qui, tout en prônant un style de vie sain à grand renfort de séances de yoga et de régimes détox, ont du mal à dormir plus de six heures par nuit. Un manque cruel de sommeil qui marque les traits, jour après jour, et qui s'ancre petit à petit pour se transformer en premiers signes - irréversibles - de l'âge. C'est donc à ces digital natives qui ne veulent " rien lâcher " que s'adresse en priorité la nouvelle franchise Energie de Vie de Lancôme, construite elle aussi autour d'une lotion et d'un " liquid care " contenant pas moins de 24 % d'agents hydratants - une concentration deux à trois fois supérieure que celle des soins classiques - sans laisser pour autant un fini gras ou collant. Chez Garnier également, le récent combo Hydra Bomb promet, ni plus ni moins, un bain d'hydratation. Ce dernier est dopé en antioxydants naturels - pour le coup, ce sont la grenade et l'amla, une sorte de groseille verte d'origine indienne, qui font le job - et en glycérine - 7 % dans la version jour qui contient un SPF 10 contre 15 % dans le gel-crème de nuit - dont les propriétés lissantes et raffermissantes se font sentir dès la première semaine d'utilisation. " Faire en sorte que l'hydratation devienne un geste aussi plaisant et facile que poster une photo sur les réseaux sociaux " est très vite devenu le mantra des laboratoires Dior lorsqu'il s'est agi de développer des extensions à la ligne Hydra Life. L'idée de pouvoir s'amuser avec ses soins quotidiens, de développer avec eux un lien aussi addictif qu'avec un smartphone - que de plus en plus de jeunes filles n'arrivent plus à quitter, même au moment d'aller se coucher - a conduit à la création de ces textures aqua-gelée, légères et gourmandes, dans lesquelles il fait bon plonger les doigts. La journée, une Water BB teintée ultralégère et gorgée d'eau laisse sur le visage un fini make-up soyeux et naturel tout en le protégeant du soleil grâce à un SPF 30. Le soir, le Sleeping Masque Gelée voit sa galénique se changer en eau pour mieux transformer l'essai de la règle dite des " Trois Huit " : huit heures d'hydratation infusée en continu, un teint effet " huit heures de sommeil " apportant les huit bénéfices d'un visage parfaitement reposé et plein de vie - traits défroissés, grain lissé, peau hydratée, souple, rebondie, douce et éclatante, teint frais. Les épidermes plus assoiffés que la moyenne n'ont pas non plus été oubliés. Ainsi, Lierac vient d'adjoindre à sa gamme Hydragenist, lancée l'année dernière, un nutribaume effet cold cream qui vole au secours des peaux dénutries. Chez Clinique, le dernier-né de la franchise Moisture Surge a pris la forme d'un gel-crème qui hydrate immédiatement. Il offre un effet pulpant et renforce la résistance aux craquelures de sécheresse grâce à des dérivés de sucres qui pénètrent jusqu'à la couche cornée et améliorent la capacité naturelle de la peau à capturer l'humidité. Une texture hybride qui peut s'employer au-dessus du maquillage - à condition de l'appliquer par légers tapotements - pour une dose instantanée d'hydratation. Réputée pour ses textures aqueuses, la marque française Biotherm vient, elle, d'ajouter une référence à sa ligne Aquasource, en imaginant une expérience sensorielle inédite autour d'un actif marin venu de Polynésie - le Blue Hyaluron - capable de booster le taux d'acide hyaluronique. Son étonnante formule eau-en-huile apporte une fraîcheur bluffante lorsqu'elle se casse au contact des doigts. Chaque noisette de crème contient des milliers de microparticules d'eau, toutes chargées en agents hydratants qui repulpent en profondeur tout en laissant en surface un fini unifiant. Ce qui rencontre les préoccupations de plus d'un tiers des femmes interrogées par l'étude Garnier qui rêvent toutes d'un teint lisse et sans imperfections. PAR PRISCILLA DUBUS ET ISABELLE WILLOT